La hausse de la cybercriminalité n'est pas un fantasme : les piratages par malwares ont été multipliés par 7 depuis 2020

Alexandre Boero
Chargé de l'actualité de Clubic
02 avril 2024 à 19h32
8
Un pirate informatique en pleine action © DC Studio / Shutterstock
Un pirate informatique en pleine action © DC Studio / Shutterstock

La menace cybercriminelle a nettement augmenté depuis 2020, tout comme les piratages par des logiciels malveillants voleurs de données, qui ont été multipliés par sept. Ces derniers atteignent des niveaux alarmants.

Les piratages à l'aide de malwares augmentent de façon vertigineuse. Selon les données communiquées ce mardi 2 avril 2024 par Kaspersky, près de 10 millions d'appareils ont été ciblés par des logiciels de vol de données, dits « infostealers », rien que l'an dernier, soit une augmentation de 643% sur trois ans. Selon l'entreprise spécialisée dans la cybersécurité, l'ampleur de la menace nécessite une réponse à la fois urgente et proactive. Car les signaux sont alarmants.

Kaspersky Standard
  • Catégorie : Antivirus, Anti-spam

Référence incontournable du marché de la sécurité grand public, le logiciel antivirus de Kaspersky se montre toujours aussi performant pour lutter contre toutes les formes de menaces. Le dernier millésime intègre un nouveau module de protection contre les tentatives d'infection par redémarrage forcé et un renforcement de ses modules de surveillance système, des réseaux Wi-Fi, et des liens.

Référence incontournable du marché de la sécurité grand public, le logiciel antivirus de Kaspersky se montre toujours aussi performant pour lutter contre toutes les formes de menaces. Le dernier millésime intègre un nouveau module de protection contre les tentatives d'infection par redémarrage forcé et un renforcement de ses modules de surveillance système, des réseaux Wi-Fi, et des liens.

Le nombre réel de piratages serait supérieur à celui annoncé, en raison des fuites non divulguées

Les attaques par logiciel malveillant ont été multipliées par sept depuis 2020. L'augmentation, qui trouve sa source dans les logs de voleurs d'informations échangés sur le dark web, est tout simplement spectaculaire. Cette escalade inquiète et expose la vulnérabilité des utilisateurs et des entreprises face aux cybermenaces.

Vu que certaines des informations d'identification compromises l'an dernier n'ont pas encore été divulguées par les hackers, il est même possible que le nombre réel de piratages finisse par être largement supérieur à 10 millions. Kaspersky estime que le nombre d'infections pour la seule année 2023 devrait s'élever à 16 millions.

Les chercheurs expliquent aussi que les cybercriminels volent en moyenne 51 identifiants de connexion par appareil compromis. Mais qu'en font-ils ? Généralement, ils sont ensuite réutilisés pour mener diverses activités illicites, ou pour mener des attaques informatiques. Ils peuvent aussi être revendus ou distribués sur le dark web ou des canaux du dark social, comme Telegram.

Les identifiants d'accès volés sont ensuite réutilisés à diverses fins

Pour compléter ce que nous disions sur les données volées, on retrouve parmi elles des identifiants qui ouvrent un accès à des comptes de services bancaires en ligne, de réseaux sociaux, et de portefeuilles de cryptomonnaies. Pour ce qui est des entreprises, on peut ajouter des services comme les systèmes internes et les e-mails. Le nombre de sites dont les informations d'identification ont été compromises ces cinq dernières années atteindrait les 443 000, selon Kaspersky.

« Les fuites d'identifiants constituent une menace majeure, permettant aux cybercriminels d'exécuter diverses attaques telles que l'accès non autorisé à des fins de vol, d'ingénierie sociale ou d'usurpation d'identité », alerte Sergey Shcherbel, expert au sein de l’équipe Digital Footprint Intelligence de Kaspersky, en guise de sensibilisation.

On ajoutera, enfin, que l'immense majorité des identifiants compromis provient d'une extension en « .com » (326 millions), devant le « .br » (28,8 millions), pour le Brésil, et le « .in » (8,2 millions), pour l'Inde. La France, avec son « .fr », fait état de 4,5 millions de comptes compromis en 2023.

Meilleur antivirus, le comparatif en avril 2024
Meilleur antivirus, le comparatif en avril 2024
2 avr. 2024 à 10:35
Comparatifs services

Alexandre Boero

Chargé de l'actualité de Clubic

Chargé de l'actualité de Clubic

Journaliste, chargé de l'actualité de CLUBIC. Reporter, vidéaste, animateur et même imitateur-chanteur, j'ai écrit mon premier article en 6ème. J'ai fait de cette vocation mon métier (diplômé de l'EJC...

Lire d'autres articles

Journaliste, chargé de l'actualité de CLUBIC. Reporter, vidéaste, animateur et même imitateur-chanteur, j'ai écrit mon premier article en 6ème. J'ai fait de cette vocation mon métier (diplômé de l'EJCAM), pour écrire, interroger, filmer, monter et produire au quotidien. Des atomes crochus avec la Tech, certes, mais aussi avec l'univers des médias, du sport et du voyage. Outre le journalisme, la prod' vidéo et l'animation, je possède une chaîne YouTube (à mon nom) qui devrait piquer votre curiosité si vous aimez les belles balades à travers le monde, les nouvelles technologies et Koh-Lanta :)

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (8)

Duben
Un sentiment de cyber insécurité
LeChien
L’internet a peur.
somoved
Ils sont partout, dans nos campagnes …<br /> Sinon une multiplication par 7 ça veut pas dire grand chose.<br /> N’oublions pas que c’est une entreprise qui vend une solution de protection qui donne les chiffres, ils sont sûrement vrai mais utilisé pour leur publicité.
Pernel
You’re goddamn right !
F_Bombyx
Vraiment cliché, les photos que les rédacteurs de Clubic utilisent… surtout pour les «&nbsp;hhhackeurs&nbsp;».
Palou
F_Bombyx:<br /> Vraiment cliché, les photos que les rédacteurs de Clubic utilisent…<br /> Ce sont des images d’illustration, il est interdit à ma connaissance de mettre une photo réelle avec la tête reconnaissable d’une personne si elle n’est pas déclarée coupable
Rainforce
somoved:<br /> Ils sont partout, dans nos campagnes …<br /> Mdr
arnaques_tutoriels_aide_informatique_tests
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet