Virginie Fauvel, BNP Paribas : "Les univers bancaire et numérique ont déjà convergé"

13 janvier 2010 à 17h59
0
Directrice e-business chez BNP Paribas, Virginie Fauvel revient sur les ambitions affichées par la banque en matière de service en ligne et de stratégie numérique.

JB - BNP Paribas ambitionne de devenir la première banque en ligne à l'horizon 2012. Quelle position revendiquez vous aujourd'hui ? Quels canaux marketing comptez vous utiliser pour atteindre cet objectif ?

00B4000002741994-photo-virgine-fauvel-bnp-paribas.jpg
Virgine Fauvel - Absolument, notre ambition est de devenir la banque en ligne N°1 en France en 2012. Nous pensons que notre stratégie, basée sur une richesse de l'offre en ligne couplée à un réseau puissant est inégalée en France aujourd'hui. Le client de notre banque en ligne a en effet, et s'il le souhaite pour des actions spécifiques, la possibilité de se rendre dans l'agence de son choix. Il peut, à sa convenance, choisir entre une agence traditionnelle ou la banque à distance.

Nous avons lancé la Net Agence en septembre 2009 et le programme accélérateur Internet en mars 2009, il est difficile de revendiquer une position après quelques mois d'activité. Nous utilisons tous les canaux marketing (on et off) y compris les réseaux sociaux que nous testons actuellement grâce à Facebook et Twitter.

JB - Avec MinutPay, le groupe BNP Paribas a testé il y a quelques années un "paypal like". Comptez vous revenir un jour sur ce segment du paiement interpersonnel ?

VF - Le paiement interpersonnel est un sujet que BNP Paribas regarde. Son partenariat de longue date avec PayPal en est une concrétisation.

JB - Les opérateurs ou les grands groupes internet intègrent de plus en plus souvent des fonctions bancaires voire s'engagent dans la création de monnaies virtuelles. Anticipez-vous une nouvelle forme de convergence entre l'univers numérique et l'univers bancaire ?

VF - L'univers bancaire et l'univers numérique ont déjà convergé depuis plusieurs années. Je crois qu'il ne faut pas sous-estimer le poids du digital dans les opérations à venir, mais ne pas laisser de coté l'activité mortar dans nos stratégies. L'Internet a et aura un poids considérable en toutes choses, les gagnants seront certainement ceux qui ont anticipé cette lame de fond dans leurs stratégies mais qui n'auront, pour autant pas laissé de coté l'activité traditionnelle. Ils auront intégré l'ensemble off et on.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Samsung : carte microSD de 32 Go et puce de 64 Go
Ubisoft repousse  Splinter Cell  et  R.U.S.E.
Vidéo de  Mass Effect 2,  le soldat en action
Un particulier dépose la marque Hadopi... avant l'État
  Driver  ,  Ghost Recon  ,  Lapins Crétins  reviennent
Dix captures pour illustrer  Aliens Vs. Predator
Acer adopte à son tour Pine Trail sur l'Aspire One 532h
Le PS lance sa plateforme communautaire
Livres numériques : vers un accord entre la France et Google
Piratage raté d'un collégien qui voulait changer ses notes
Haut de page