Sophos met en garde contre une nouveau malware

01 juin 2018 à 15h36
0
0096000001292804-photo-logo-virus.jpg
Un nouveau malware se présentant sous la forme d'un logiciel antivirus a récemment été décelé par les experts du cabinet Sophos spécialisé dans la sécurité informatique. Ce type de menace, baptisée rogueware ou scareware, tente de tromper l'utilisateur en lui retournant un faux rapport de sécurité personnalisé.

Installé sur la machine de la victime, le scareware analyse le disque dur en y installant un logiciel espion. Puis, il invite l'internaute à procéder à un transfert d'argent afin de permettre le nettoyage d'une fausse infection. Dans un récent rapport de sécurité, Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité chez Microsoft France, expliquait : « Ces logiciels peuvent être très convaincants même si la plupart d'entre eux sont en anglais, il n'y a pas de barrière de langue, les gens cliquent parce que ça fait peur ». Fin 2008, parmi les chevaux de Troie se propageant via les faux logiciels de sécurité, Win32/Renos aurait infecté 4,4 millions d'ordinateurs distincts, ce qui représenterait une augmentation de plus de 66% par rapport au premier semestre de la même année.

Le cheval de Troie détecté par Sophos est Troj/FakeAV-AAB, lorsqu'il infecte une machine, il créé le fichier msas.exe au sein d'un dossier intitulé Privacy Center dans la liste des programmes. En cas d'infection, retrouvez les informations nécessaires au nettoyage ici.

0226000002398980-photo-malware.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Carol Bartz aurait revendu pour $2millions d'actions YHOO
Insolite : deux fillettes sauvées grâce à Facebook
Brad Garlinghouse, ex-VP de Yahoo, rejoint AOL
Les GeForce 300 pointent le bout de leurs références
Du français pour le nouveau  Monkey Island
EeeReader : bientôt un lecteur d'e-book chez Asus
De plus en plus de distributeurs de billets piratés
Intel Core i5/i7 en test sur Clubic
VOD : Lagardère Active sélectionne Mediatvcom
Après le Figaro et Wansquare, Les Echos lancent Le Crible
Haut de page