AMD APU A10-7850K A10-7700K et A8-7600 : place à Kaveri !

19 février 2014 à 17h40
0

AMD Kaveri : des cœurs x86 SteamRoller



000000D707132188-photo-amd-kaveri-die-shot.jpg
Alors qu'AMD réunit cœurs d'exécution x86 et cœurs graphiques sur une seule et même puce, c'est finalement le concept du SoC ou System On a Chip, la marque profite de Kaveri pour nous proposer la génération SteamRoller pour ce qui concerne la partie processeur. C'est donc une sorte de Bulldozer amélioré qui nous est ici proposé, avec pour promesse principale un IPC supérieur, c'est-à-dire la capacité pour le processeur de traiter plus d'instructions par cycle d'horloge.

La partie CPU reste constituée, dans les variantes les plus élaborées de Kaveri, de quatre cœurs d'exécution x86 toujours selon deux modules. Chaque module dispose d'unités mutualisées et AMD profite de SteamRoller pour augmenter la taille des mémoires cache et notamment le cache de premier niveau, alias L1, qui passe de 64 à 96 Ko.

D'autres agencements font surface avec la mise en place d'une nouvelle unité de décodage des instructions, un peu à contre-courant d'ailleurs de la promesse initiale de mutualisation des unités dans l'architecture Bulldozer. AMD a, du reste, revu à la hausse la capacité des files d'attente et autres buffers de différents éléments d'architecture, alors que les prédictions de branchement sont censées être plus fiables et l'efficacité de l'ordonnancement des tâches, supérieure.

012C000007132248-photo-amd-kaveri-architecture-1.jpg
012C000007132250-photo-amd-kaveri-architecture-2.jpg


Et une partie graphique avec architecture GCN



Si AMD a apporté quelques améliorations de nature architecturale à Kaveri pour la partie processeur, la marque a surtout soigné la partie graphique. Exit l'architecture VLIW des précédentes APU et place au Graphic Core Next qui équipe depuis quelque temps déjà les cartes graphiques Radeon. Une architecture plus récente, de génération DirectX 11.2, identique à celle déployée dans les dernières puces Hawai de la marque (Radeon R7/R9) et qui s'accapare pas loin de 47% de la surface de die. C'est dire l'importance accordée par AMD au graphique. Concrètement, cela se traduit par la présence de 8 unités de calcul dédiées au graphique, les ACE ou Asynchronous Compute Engine. Celles-ci sont similaires dans leur topologie à ce que l'on retrouve dans les puces de génération Hawaï. Dans les faits, la partie graphique de Kaveri propose donc 512 processeurs de flux capables de travailler sur nos shaders.

01E5000007132252-photo-amd-kaveri-architecture-3.jpg


AMD n'oublie pas la partie vidéo, Kaveri étrennant l'UVD4 qui ajoute quelques améliorations au bloc de décodage vidéo matériel des APU de précédentes générations. Les changements sont toutefois assez limités. Même chose pour le moteur d'encodage qui évolue en VCE 2 sans toutefois bouleverser la donne. Dans tous les cas, il n'est pas question de prise en charge officielle de la 4K ou du HDMI 2.0 pour le moment.

HSA : vers une architecture hétérogène



L'appellation ACE que l'on trouve pour désigner les unités de calcul graphique évolue avec Kaveri, le marketing d'AMD préférant parler plus globalement de « Compute Core ». Une dénomination qui permet quelques filouteries, AMD présentant ses APU comme des processeurs avec 12 Compute Cores. Pour autant, les APU Kaveri ne comportent bien évidemment pas 12 cœurs d'exécution x86, mais 4 cœurs x86 avec une partie graphique munie de 8 cœurs.

Si AMD se permet de tirer cette ficelle marketing, c'est aussi parce que l'architecture de Kaveri introduit le support du HSA ou Heterogeneous System Architecture. Il s'agit ici d'utiliser toutes les unités de la puce, tant graphique que processeur, pour effectuer certaines tâches tout en donnant à chacune un accès égal à la mémoire. Rappelons que la HSA n'est pas une technologie propriétaire d'AMD mais un standard ouvert soutenu notamment par ARM ou Qualcomm.

012C000007132288-photo-amd-kaveri-hsa-1.jpg
012C000007132290-photo-amd-kaveri-hsa-2.jpg


Selon les termes HSA, chaque cœur matériel devient un agent HSA qui peut travailler de concert avec un autre agent, qu'importe sa nature (ARM, x86, DSP, GPU, etc). Pour ce faire, les agents HSA doivent évidemment partager un dénominateur commun pour la gestion de leurs tâches, et l'on distingue le Small Machine Model et le Large Machine Model, ce dernier profitant du 64 bits et donc évidemment de l'architecture 64 bits des puces AMD.

C'est pour AMD l'occasion de mettre en avant les fonctionnalités liées à la gestion de la mémoire virtuelle. Celle-ci est dorénavant unifiée et cela permet aux différents agents de la partager indifféremment. La marque appelle cela hUMA pour Heterogeneous Unified Memory Architecture. Naturellement, pour profiter des avantages de la HSA, il faudra disposer d'applications compatibles et des bons pilotes. Clairement les applications compatibles ce n'est pas pour demain... AMD évoque en effet la mise à disposition de son compilateur OpenCL, en version 1.2 et optimisé HSA... pour le second trimestre 2014. Le compilateur OpenCL 2.0 étant attendu pour le premier trimestre 2015.

01E0000007134586-photo-amd-kaveri-architecture-4.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top