DuckDuckGo lance son navigateur sécurisé sur Mac, voici comment l'obtenir

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
13 avril 2022 à 08h15
2
DuckDuckGo Browser © DuckDuckGo
© DuckDuckGo

Nous l'apprenions il y a quelques mois : le moteur de recherche DuckDuckGo se diversifie et planche sur un navigateur Internet conçu pour protéger vos données en ligne. Et ce dernier vient justement d'arriver en bêta privée.

Pour le moment, le navigateur DuckDuckGo est uniquement disponible sur macOS. Mais l'entreprise prévoit de lancer une version Windows dans les mois qui viennent.

Un navigateur toujours plus sûr ?

L'argumentaire mobilisé par DuckDuckGo peut prêter à sourire. Après tout, il n'existe plus un seul navigateur sur le marché qui ne vante pas sa capacité à « protéger vos données personnelles ». La preuve : même Google Chrome s'y met...

En revanche, l'historique plutôt vertueux de DuckDuckGo nous encourage à prendre au sérieux ce navigateur qui porte de belles promesses.

Encore assez brut de décoffrage, ce nouveau browser cherche à se substituer à un navigateur auquel on aurait greffé quantité d'extensions visant à bloquer les pubs ou à effacer les cookies et les trackers.

DuckDuckGo Browser © DuckDuckGo
© DuckDuckGo

Comme sur la version mobile, ces fonctionnalités sont ici intégrées de série. À en croire l'éditeur, il n'y a rien à configurer, tout est déjà conçu pour naviguer sereinement sur Internet, en laissant derrière soi le moins de traces possible.

Au menu, on trouvera également un module bloquant les bandeaux d'avertissement sur les cookies, une redirection automatisée vers des URL HTTPS et le fameux « Fire button » qui permet, en un clic, de supprimer tout son historique de navigation et les cookies enregistrés par le navigateur. 

Un gestionnaire de mots de passe assez sommaire est également au rendez-vous. Dans les prochains mois, il pourra être synchronisé avec la version mobile de l'application pour une navigation plus fluide.

DuckDuckGo Browser © © DuckDuckGo
© DuckDuckGo

Plus rapide et moins gourmand en datas que Chrome

Dans sa note d'intention, DuckDuckGo utilise des termes qui parlent aux utilisateurs et utilisatrices de macOS. 

Le navigateur n'est pas un fork de Chromium, comme peuvent l'être Vivaldi ou Brave. Il utilise le moteur de rendu propriétaire d'Apple (le même qu'utilise Safari) et mobilise un code écrit à 100 % par DuckDuckGo. Code que l'entreprise prévoit de rendre open source une fois la période de bêta échue, comme pour l'application mobile.

Aussi, et d'après les dires communiqués par DuckDuckGo, son navigateur serait plus rapide que Chrome dans certains cas et utiliserait 60 % de données en moins par rapport au navigateur de Google.

Comment se procurer DuckDuckGo Browser ?

Autant de marqueurs qui donnent envie de s'y essayer. Mais alors, comment s'y prendre ? Tout commence depuis l'application mobile.

  • Ouvrez les paramètres (icône d'engrenage)
  • Touchez « DuckDuckGo Desktop App » dans la liste
  • Appuyez sur « Join the Private Waitlist »

Et... c'est tout. Pas d'adresse mail à saisir, l'application DuckDuckGo vous enverra une notification quand votre demande d'accès aura été acceptée par l'équipe. Vous pourrez ensuite télécharger le navigateur sur votre Mac.

Source : DuckDuckGo

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
fredmc
franchement duckduck go c’était bien avant maintenant bof quoi … y a plus un seul résultat pertinant … Même qwant fait mieux
bibi10
sécurisé!!! ca me fera toujours rire ca! meme les bank ont du mal a se securisé! tous les site les plus connu sont piratez regulierement! il n’y a qu’a voir les scandals tous les ans!<br /> ca n’existe pas la securitée et encore moins en informatique!
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Découvrez comment votre carte SIM pourrait protéger vos données des hackers
Attention à ce malware qui se propage et menace votre navigateur
Découvrez Proton, la toute nouvelle identité visuelle de ProtonMail
Opera VPN Pro est désormais disponible sur Windows et macOS
Zoom sur Fronton, le botnet russe qui multiplie les fake news sur les réseaux
YouTube retire 70 000 vidéos de désinformation pour contrecarrer la propagande russe sur la guerre en Ukraine
Face au malware XorDdos, Microsoft recommande son navigateur Edge aux utilisateurs de Linux
Ce bug dans PayPal permet à un hacker de manipuler les transactions
Attention, ce malware se cache dans un ficher Word vérolé, lui-même caché dans un PDF
Les Anonymous déclarent la cyberguerre à Killnet, un groupe de hackers pro-russes
Haut de page