Après eBay et HP, Symantec se scinde en deux (màj)

10 octobre 2014 à 08h33
0
L'antivirus Norton pâtit du déclin des ventes de PC et souffre de la comparaison avec les solutions de backup, plus rentables pour leur éditeur, Symantec, qui pourrait choisir de les séparer en deux sociétés.

L'heure est aux scissions de grandes entreprises high-tech. Bloomberg rapporte des informations de sources proches du dossier selon lesquelles Symantec pourrait se séparer en deux entreprises. L'une dévolue à son métier historique, la sécurité. L'autre, au stockage des données. « La société est engagée dans des discussions avancées », écrit l'agence, selon laquelle une annonce officielle sera faite dans quelques semaines.



01E0000003811602-photo-symantec-logo.jpg



L'éditeur de sécurité souffre du déclin des livraisons de PC, qui signifie pour lui une baisse de recettes pour ses antivirus. Au dernier trimestre, les ventes de licences ont chuté de 16% sur un an, confirmant le manque de perspective de croissance dans ce domaine. Ce constat, effectué il y a plus d'un an, avait contraint l'entreprise à se réorganiser en mai 2013 en supprimant des postes de cadre pour fluidifier les décisions.

Changement de tête

En mars de cette année, c'est finalement Steve Bennett, le PDG, qui a été poussé vers la sortie par le conseil d'administration - c'est le deuxième patron à se faire évincer en moins de deux ans. Le nouveau responsable de Symantec, Michael Brown, a été officialisé à la fin du mois dernier. Il soutient l'idée de la scission.

Symantec voudrait émanciper ses activités d'archivage et de stockage. Leur avantage : les marges restent confortables comparé aux antivirus, ces solutions ne sont pas dépendantes d'un ordinateur fixe et enfin, elles surfent entièrement sur la mode du stockage dans le cloud, popularisé par Google, Box et d'autres. Au printemps 2013 déjà, c'est cette division qui comptait le plus dans le chiffre d'affaires de l'éditeur américain.

Privilégier la rentabilité

Au dernier trimestre, Symantec afirmait vouloir tourner le plus gros de ses investissements vers les applications de backup, mais aussi le mobile et la prévention de perte des données. Michael Brown se félicitait que les outils d'archivage Trust Services enregistraient de solides revenus, tirant la croissance.

Tout comme HP en 2011 - qui a annoncé lundi 6 octobre, séparer ses activités PC et imprimantes de ses serveurs et services aux entreprises -, Symantec explore la piste de la scission depuis plusieurs années, ajoute l'agence. Acquéreur en 2005 du spécialiste du stockage Veritas Software pour 10 milliards de dollars, Symantec aurait depuis ce temps hésité à isoler cette activité au sein d'une entreprise lui étant dédiée.

Mais comme pour HP et eBay - qui a annoncé son divorce avec PayPal fin septembre -, la différence de rentabilité entre une activité et l'autre, combinée à la pression des actionnaires, pourraient être décisifs.





Mise à jour le 10/10/2014 à 08h33

L'éditeur de sécurité confirme sa stratégie de scission. Symantec sera donc divisé en deux sociétés distinctes. La première restera chargée des traditionnelles solutions de sécurité, la seconde de la gestion des données pour l'IT.

Quant à Michael Brown, il conservera son poste à la tête de la société. La scission devrait être finalisée d'ici la fin 2015.

Publication initiale le 08/10/2014 à 08h52
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top