MSI : un faux site officiel distribue une version d'Afterburner bourrée de malwares

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
14 mai 2021 à 13h00
17
MSI Afterburner © MSI
© MSI

Comme quoi, il faut toujours faire preuve de prudence au moment de télécharger/installer un logiciel…

Le logiciel Afterburner signé MSI est un classique pour tous les amateurs de hardware PC. Il intègre de multiples fonctions consacrées à la surveillance de sa carte graphique … mais n'est pas à l'abri des arnaques.

Une menace d'ores et déjà neutralisée

MSI a effectivement publié un communiqué pour le moins surprenant et relatif à une tentative d'usurpation de son site officiel afin de distribuer une version modifiée d'Afterburner.

Ladite version était en réalité truffée de pourriciels dont on ignore la portée réelle, mais qui ne présageaient de toute façon rien de bon pour votre machine ou vos données personnelles.

La chose a rapidement été signalée à MSI qui semble avoir pris des dispositions puisque le site en question n'est plus accessible. Une petite histoire qui nous confirme qu'il faut toujours faire preuve d'une grande prudence avant de télécharger ou d'installer un logiciel.

Source : TechPowerUp

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
13
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Norton casse les prix pour vous offrir la sécurité et la confidentialité en ligne
L'idée inutile donc indispensable du jour : faire tourner Doom sur une lampe connectée IKEA
Un malware empêche ses victimes d’aller sur des sites de téléchargement illégal
Des hackers envoient des Ledger trafiqués pour dérober des crypto-monnaies
Antivirus : Pourquoi ce deal Norton 360 Deluxe est imbattable !
1,2 million d'entrées dérobées sur Pôle Emploi : finalement, le hacker aurait renoncé à les mettre en vente par
Euro 2021 :  sélection de 3 VPN pas chers pour regarder les matchs en streaming
Apple Private Relay n'est pas destiné à remplacer votre VPN
Une plainte a été déposée contre l’IAB Tech Lab et l’accuse de
Pour l'OTAN, une cyberattaque peut être considérée comme une véritable agression armée
Haut de page