John McAfee est suspecté de meurtre en Amérique centrale

Thomas Pontiroli
13 novembre 2012 à 12h14
0
Le fondateur de la société de sécurité informatique à qui il donna son nom, John McAfee, est suspecté de meurtre par balle au Belize. L'homme, qui a pu être interrogé par le journal américain Wired, affirme que les meurtriers voulaient le tuer lui, et dit se méfier de la police elle-même.

00DC000005513633-photo-john-mcafee.jpg
Depuis que John McAfee a fondé la société de sécurité informatique, à qui il a donné son nom, en 1987, de l'eau a semble-t-il coulé sous les ponts. Pionnier sur ce domaine, il est le premier à avoir commercialisé un logiciel antivirus sous licence shareware - utilisable gratuitement durant une période d'essai avec des fonctions limitées. Mais en 1994, l'homme a quitté la société et s'est retiré dans une île au large de l'État du Belize, en Amérique centrale. Dimanche 11 novembre, la police a perquisitionné son domicile pour interroger John McAfee au sujet du meurtre de son voisin.

Dans une interview exclusive au magazine américain Wired, l'homme maintenant âgé de 67 ans explique qu'il se cachait dans du sable au moment de l'arrivée de la police, et qu'il avait recouvert sa tête d'une boîte en carton percée afin de respirer. D'après lui, les autorités voudraient l'assassiner. « Vous pouvez dire que je suis paranoïaque, mais ils veulent me tuer, c'est sûr. Ils essayent de m'avoir depuis des mois. Ils veulent me contraindre au silence. Je ne suis pas trop aimé par le Premier ministre », a affirmé John McAfee.

Interrogé au sujet de ce qu'il sait sur le coup de feu qui a tué son voisin, John McAfee a répondu craindre que cet assaut lui soit initialement destiné, et que le meurtrier se soit trompé de cible. De plus, l'homme attribue la mort de sa demi-douzaine de chiens, deux jours avant les faits, aux autorités béliziennes. Selon lui, les plaintes de ses voisins auraient conduit des individus malfaisants à les empoisonner. Aucune preuve de ces allégations n'a été apportée.

Même si dans cette affaire, la victime, Gregory Faull, avait porté plainte contre John McAfee au sujet de ses chiens, l'accusé répond que jamais son voisin aurait été capable de tuer ses animaux. Décidé à éviter la police bélizienne tant que possible, le fondateur de la société éponyme a déjà eu des démêlés avec la justice. En mai 2012, il fut arrêté pour fabrication de drogue, de la méthamphétamine, et détention illégale d'armes. Finalement, les charges furent abandonnées. D'après ses voisins, il consommerait des drogues psychoactives, entretenant un comportement paranoïaque.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top