Intel se met le gouvernement chinois à dos en refusant de se fournir dans la région du Xinjiang

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
27 décembre 2021 à 10h45
11
Logo Intel © Intel
© Intel

Au cœur d'un imbroglio entre les gouvernement américain et chinois, Intel ne semble plus savoir sur quel pied danser.

La situation de la population ouïgoure est à l'origine d'une recrudescence des tensions entre la Chine et les États-Unis. Mi-décembre, ces derniers ont adopté une loi interdisant purement et simplement l'importation de tous les produits fabriqués au Xinjiang.

La question des Ouïgours

L'objectif de cette loi est de faire pression sur le gouvernement de Pékin alors que la question des Ouïgours fait plus que jamais débat. Province du nord-ouest de la Chine, le Xinjiang est peuplé d'à près 50 % de Ouïgours. Une large partie de cette population serait toutefois soumise à d'importantes discriminations depuis bientôt vingt ans.

À en croire certaines ONG, plus d'un million de Ouïgours seraient même placés dans des camps d'internement. Bien que démenti par Pékin, le travail forcé des Ouïgours y serait très largement développé, et c'est officiellement pour manifester sa désapprobation que le Parlement américain a voté cette loi.

Nouvelles lois américaines

En toute logique, plusieurs sociétés américaines ont été contraintes de revoir leurs approvisionnements. Dans le cas d'Intel, il est question d'un courrier envoyé à ses principaux partenaires, de sorte que « sa chaîne d'approvisionnement n'utilise pas de main-d'œuvre ou ne s'approvisionne pas en biens ou services dans la région du Xinjiang ».

La décision de l'entreprise américaine n'a pas manqué de faire réagir en Chine. The Guardian relaie notamment la publication du Global Times, un tabloid tenu par le Parti communiste qui qualifie « d'absurde » la décision d'Intel, en soulignant que l'Américain ne faisait que « mordre la main qui le nourrit » alors qu'il a réalisé 26 % de ses revenus en Chine en 2020.

Composants Chine

Sur les réseaux sociaux, et notamment Weibo, de multiples commentaires sont venus critiquer le courrier d'Intel, et le chanteur Karry Wang a fait savoir qu'il abandonnait son rôle d'ambassadeur pour la marque en Chine. Il a ajouté un message patriotique à sa décision : « Les intérêts nationaux surpassent tout. »

Un bannissement qui se poursuit ?

Intel a rapidement réagi à cette pression et a présenté ses excuses pour avoir appliqué cette directive. L'entreprise américaine a souligné que son seul objectif était de se mettre en conformité avec les lois américaines. Elle précise aussi que le bannissement des produits du Xinjiang ne représente pas le point de vue de la société.

« Nous présentons nos excuses pour le désarroi causé à nos estimés clients chinois, nos partenaires et le grand public », a publié Intel dans un communiqué largement diffusé. Ce communiqué ne conclut cependant pas sur le devenir du bannissement mis en place par Intel.

Au travers d'une autre déclaration qui a été transmise à l'AFP, Intel a effectivement assuré qu'il entendait respecter les lois américaines : « Nous continuerons de veiller à ce que notre approvisionnement mondial soit conforme aux lois et réglementations applicables aux États-Unis et dans les autres juridictions où nous avons des activités. » Affaire à suivre…

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
11
MisterDams
Ha quand on commence à devoir intégrer de l’éthique politisée dans son business, les choses se compliquent sérieusement ! Surtout quand on s’est assis sur l’éthique quand la politique était bonne pour le business.
Proutie66
C’est la force de la Chine, ce qu’on devrait avoir en Europe.<br /> «&nbsp;Faut pas faire chier le gouvernement chinois&nbsp;».
MisterDams
La force de la Chine, c’est pas d’imposer ses règles, ils savent tous le faire. C’est de ne pas l’avoir fait pendant des décennies pour pouvoir tenir le reste du monde par les bourses.
Nehi
Tu veux dire que mettre des minorités dans des camps de travaux forcés est un symbole de force ? L’attitude de la Chine n’est tout simplement défendable sur ce point…
hanwedge
Comme si la Chine se préoccupait que sa position soit défendable…<br /> De toute façon, Intel devrait se préparer à voir ses parts de marché en Chine diminuer. Car lorsque les processeurs chinois deviendront assez compétitifs vis à vis de ses puces, le gouvernement Chinois (et de fait les entreprises chinoises) changeront de crémerie
yAAm
Vous avez l’air bien renseigné sur le sujet !
Maspriborintorg
Une minorité d’intégristes musulmans Ouïgours avec un concept de l’Islam importé par des Imams venu d’Arabie Saoudite, soit femme voilées et esclaves, interdiction alimentaire (porc, alcool), homme barbus, ont commis des actes de terrorisme comme en Occident, contrairement à la majorité des Ouïgours ou comme les Ouzbeks par exemple qui pratiquent un Islam modéré où boire de l’alcool et manger du porc est courant et où les femmes ne sont pas voilées. La Chine a réagit avec fermeté contre les terroristes ce que l’occident ne sait pas faire sur son sol (France). Mais c’est surtout un prétexte US pour freiner la progression économique de la Chine comme de la Russie. Cette guerre économique à coup de sanctions, les USA la font contre le monde entier, mais en France par exemple le gouvernement fait l’autruche, voir les coups bas US (Alstom, Alcatel, Mistral, sous-marins, corvettes, etc.)
LeToi
La propagande en marche !
Sampro
Sur ce point, la Birmanie, l’inde, au Zimbabwe, Rsa, bcp de pays ont des populations entièrement sous estime, abandonné, d’autres pays encore en esclavage pourquoi seulement la Chine, pourquoi pas la Russie. L’objectif est de tenter d’affaiblir la chine. Ce aux ouïgours de ce lever et dire non c’est assez
Urleur
Tout le monde sait très bien pourquoi l’europe défend la chine, on en paye le prix et c’est vraiment navrant.
carinae
Franchement vous en avez pas assez de raconter des âneries ?
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Google poursuivi en justice par d’anciens employés pour avoir violé son propre code d’honneur
Amazon et Apple condamnés à une lourde sanction pour entente anticoncurrentielle
Microsoft veut économiser presque 6 milliards de litres d'eau dans ses data centers
Microsoft promet d'améliorer la réparabilité de ses appareils... un jour
Microsoft en cours d'acquisition de RiskIQ, spécialiste de la cyber-sécurité pour $500 millions
Une plainte contre Google pour discrimination salariale est devenue un recours collectif représentant 10 800 femmes
Logitech annonce une année fiscale 2021 exceptionnelle, la meilleure depuis... toujours
Apple en hypercroissance sur ses derniers résultats
Alphabet : des résultats financiers records grâce à la publicité, Google Cloud et YouTube
Arrêté par le FBI, il voulait faire sauter un centre de données d'Amazon
Haut de page