Intel se met le gouvernement chinois à dos en refusant de se fournir dans la région du Xinjiang

Nerces
Par Nerces, Spécialiste PC & Gaming.
Publié le 27 décembre 2021 à 10h45
© Intel
© Intel

Au cœur d'un imbroglio entre les gouvernement américain et chinois, Intel ne semble plus savoir sur quel pied danser.

La situation de la population ouïgoure est à l'origine d'une recrudescence des tensions entre la Chine et les États-Unis. Mi-décembre, ces derniers ont adopté une loi interdisant purement et simplement l'importation de tous les produits fabriqués au Xinjiang.

La question des Ouïgours

L'objectif de cette loi est de faire pression sur le gouvernement de Pékin alors que la question des Ouïgours fait plus que jamais débat. Province du nord-ouest de la Chine, le Xinjiang est peuplé d'à près 50 % de Ouïgours. Une large partie de cette population serait toutefois soumise à d'importantes discriminations depuis bientôt vingt ans.

À en croire certaines ONG, plus d'un million de Ouïgours seraient même placés dans des camps d'internement. Bien que démenti par Pékin, le travail forcé des Ouïgours y serait très largement développé, et c'est officiellement pour manifester sa désapprobation que le Parlement américain a voté cette loi.

Nouvelles lois américaines

En toute logique, plusieurs sociétés américaines ont été contraintes de revoir leurs approvisionnements. Dans le cas d'Intel, il est question d'un courrier envoyé à ses principaux partenaires, de sorte que « sa chaîne d'approvisionnement n'utilise pas de main-d'œuvre ou ne s'approvisionne pas en biens ou services dans la région du Xinjiang ».

La décision de l'entreprise américaine n'a pas manqué de faire réagir en Chine. The Guardian relaie notamment la publication du Global Times, un tabloid tenu par le Parti communiste qui qualifie « d'absurde » la décision d'Intel, en soulignant que l'Américain ne faisait que « mordre la main qui le nourrit » alors qu'il a réalisé 26 % de ses revenus en Chine en 2020.

Composants Chine

Sur les réseaux sociaux, et notamment Weibo, de multiples commentaires sont venus critiquer le courrier d'Intel, et le chanteur Karry Wang a fait savoir qu'il abandonnait son rôle d'ambassadeur pour la marque en Chine. Il a ajouté un message patriotique à sa décision : « Les intérêts nationaux surpassent tout. »

Un bannissement qui se poursuit ?

Intel a rapidement réagi à cette pression et a présenté ses excuses pour avoir appliqué cette directive. L'entreprise américaine a souligné que son seul objectif était de se mettre en conformité avec les lois américaines. Elle précise aussi que le bannissement des produits du Xinjiang ne représente pas le point de vue de la société.

« Nous présentons nos excuses pour le désarroi causé à nos estimés clients chinois, nos partenaires et le grand public », a publié Intel dans un communiqué largement diffusé. Ce communiqué ne conclut cependant pas sur le devenir du bannissement mis en place par Intel.

Au travers d'une autre déclaration qui a été transmise à l'AFP, Intel a effectivement assuré qu'il entendait respecter les lois américaines : « Nous continuerons de veiller à ce que notre approvisionnement mondial soit conforme aux lois et réglementations applicables aux États-Unis et dans les autres juridictions où nous avons des activités. » Affaire à suivre…

Par Nerces
Spécialiste PC & Gaming

Tombé dans le jeu vidéo à une époque où il fallait une belle imagination pour voir ici un match de foot, là un combat de tanks dans ces quelques barres représentées à l'écran, j'ai suivi toutes les évolutions depuis quarante ans. Fidèle du PC, mais adepte de tous les genres, je n'ai du mal qu'avec les JRPG. Sinon, de la stratégie tour par tour la plus aride au FPS le plus spectaculaire en passant par les simulations sportives ou les jeux musicaux, je me fais à tout... avec une préférence pour la gestion et les jeux combinant plusieurs styles. Mon panthéon du jeu vidéo se composerait de trois séries : Elite, Civilization et Max Payne.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (9)
MisterDams

Ha quand on commence à devoir intégrer de l’éthique politisée dans son business, les choses se compliquent sérieusement ! Surtout quand on s’est assis sur l’éthique quand la politique était bonne pour le business.

Proutie66

C’est la force de la Chine, ce qu’on devrait avoir en Europe.
« Faut pas faire chier le gouvernement chinois ».

MisterDams

La force de la Chine, c’est pas d’imposer ses règles, ils savent tous le faire. C’est de ne pas l’avoir fait pendant des décennies pour pouvoir tenir le reste du monde par les bourses.

Nehi

Tu veux dire que mettre des minorités dans des camps de travaux forcés est un symbole de force ? L’attitude de la Chine n’est tout simplement défendable sur ce point…

hanwedge

Comme si la Chine se préoccupait que sa position soit défendable…
De toute façon, Intel devrait se préparer à voir ses parts de marché en Chine diminuer. Car lorsque les processeurs chinois deviendront assez compétitifs vis à vis de ses puces, le gouvernement Chinois (et de fait les entreprises chinoises) changeront de crémerie

yAAm

Vous avez l’air bien renseigné sur le sujet !

Sampro

Sur ce point, la Birmanie, l’inde, au Zimbabwe, Rsa, bcp de pays ont des populations entièrement sous estime, abandonné, d’autres pays encore en esclavage pourquoi seulement la Chine, pourquoi pas la Russie. L’objectif est de tenter d’affaiblir la chine. Ce aux ouïgours de ce lever et dire non c’est assez

Urleur

Tout le monde sait très bien pourquoi l’europe défend la chine, on en paye le prix et c’est vraiment navrant.

Beaubarre

L’objectif des USA n’est pas de venir en aide aux Ouighours - on le rappelle les USA sont les ennemis des sunnites et chiites mulsulmans.

Leur objectif est au contraire de rendre la vie impossible aux Ouighours (je suis Ouighour - économiquement je ne peux plus vendre quoi que ce soit nulle part) de telle façon que la Chine se retrouve avec un problème social grave et soit affaiblie.

Après les USA font ce qu’ils veulent pour défendre leurs intérêts mais nous avons le droit de réfléchir par nous même en quoi c’est notre intérêt et celui de ces peuples.