🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Google dévoile une application Android pour aider les personnes atteintes de troubles de la parole

10 novembre 2021 à 16h50
0
Aubri Lee Google © Google
Aubri Lee (© Google)

Pour aider les personnes qui peinent à parler ou à se faire comprendre, Google a présenté à la presse son « Project Relate », porté notamment par une cheffe de produit française, Julie Cattiau.

Google a profité de sa conférence en ligne Inventors@Google, consacrée aux projets de ses équipes de création et à laquelle Clubic a pu assister mardi, pour faire diverses annonces, comme un outil de prévision des inondations ou comment l'IA aide aujourd'hui à améliorer la détection du cancer. Mais l'annonce la plus marquante faite par les équipes de Mountain View est sans doute celle de Relate, une nouvelle application Android basée sur l'apprentissage automatique, disponible dans sa version anglophone pour le moment seulement, destinée à améliorer l'accessibilité à la communication pour les personnes atteintes de troubles de la parole.

Google a traité un million d'échantillons de discours, et lance sa phase de tests anglophones

Les équipes Speech et Research de Google ont au départ fait le constat que des millions de personnes éprouvent parfois les pires difficultés à parler et, par conséquence, à se faire comprendre. La maladie de Charcot, la paralysie cérébrale, la maladie de Parkinson ou les séquelles d'un traumatisme crânien ou d'un AVC sont autant de causes pouvant provoquer des difficultés d'élocution.

Pour développer progressivement une application capable d'aider ces personnes atteintes de troubles de la parole à interagir et à communiquer plus facilement avec leur entourage ou avec l'Assistant Google, les équipes de la firme américaine ont d'abord enregistré puis traité autour d'un million d'échantillons de discours, échantillons issus des participants au travail de recherche.

Julie Cattiau Google © Google
Julie Cattiau (© Google)

Grâce au travail de la Française Julie Cattiau, product manager, et des équipes de Google, l'entreprise est parvenue à mettre au point une première version fiable de Project Relate, qui prend la forme d'une application Android.

Des tests destinés à mieux comprendre les structures de langages uniques des personnes souffrant de troubles de la parole

Arrive désormais l'heure de la pratique. Google propose dès à présent à ses testeurs anglophones (États-Unis, Australie, Canada et Nouvelle-Zélande) d'essayer l'application puis de transmettre leurs impressions, qui aideront davantage à améliorer l'application, rappelons-le créée à la base grâce à la collaboration de personnes souffrant elles-mêmes de troubles du langage, comme Aubrie Lee, brand manager chez Google. « Je suis habituée au regard des gens lorsqu’ils ne comprennent pas ce que je dis. Grâce à Project Relate, ce regard confus peut se changer en sourire amical de reconnaissance », confie-t-elle.

Google Relate © Google
© Google

Les testeurs anglophones auront accès aux trois fonctionnalités majeures de l'application : Écoute, Répétition et Assistant. Ils devront enregistrer un ensemble de phrases qui aidera l'application, basée sur le machine learning, à mieux comprendre leurs structures de langages uniques.

La fonctionnalité Écoute permet à l'application Relate de transcrire un discours en temps réel, et de copier-coller ce texte dans d'autres applications, ou de les faire lire à d'autres personnes. La fonction Répétition, elle, permet de faire répéter le discours prononcé à l'application, qui la diffuse avec une voix claire synthétique. Puis il y a la fonctionnalité Assistant, qui permet de s'adresser directement à l'Assistant Google, toujours par l'intermédiaire de l'application Relate.

Google espère diffuser au plus grand nombre (comprenez aux personnes autres qu'anglophones) son application Relate, mais le processus prendra encore un peu de temps.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Apple : vers un casque de réalité augmentée
La nature ne nous a fait que 5 doigts ? En voila un 6e, robotique, que l'on adopte en un rien de temps
Carrefour Flash, comment fonctionne le premier magasin totalement automatisé de Paris ?
Alphabet (Google) va intégrer des robots à ses équipes pour les tâches d'entretien
Niantic lève 300 millions pour partir à la conquête du metaverse
Hey Disney : un assistant vocal s'invitera dans les hôtels de Disneyland dès l'année prochaine
Rolls-Royce passe les 600 km/h avec un avion électrique, un record
Ces gants haptiques vous permettront de toucher des objets dans le metaverse
Metaverse : une modération essentielle mais impossible ?
La ville de Séoul annonce vouloir
Haut de page