VLC et Microsoft Edge bêta désormais compatibles avec les Mac M1

Guillaume Belfiore
Par Guillaume Belfiore, Rédacteur en chef adjoint.
Publié le 20 janvier 2021 à 09h41
© Apple
© Apple

Les plus grands éditeurs continuent leurs efforts pour rendre leurs applications compatibles avec la nouvelle architecture des Mac propulsés par la puce M1.

VLC rejoint la partie et Microsoft Edge s'en approche en version bêta.

VLC : du streaming plus optimisé

Parce qu'il est gratuit et compatible avec des dizaines de formats audio et vidéo, le lecteur multimédia VLC est sans doute le plus populaire de sa catégorie. Et le voici disponible de manière native sur les derniers Mac mini, MacBook Air et MacBook Pro.

Jusqu'à présent, l'application fonctionnait grâce à l'émulateur Rosetta 2 chargé de traduire à la volée les instructions x86 vers ARM. Cependant, outre de meilleures performances globales, la prise en charge native permet également d'assurer une meilleure autonomie. Et pour la lecture de vidéos en haute qualité sur un ordinateur portable, le point n'est pas négligeable.

Cette mise à jour en version 3.0.12 apporte également quelques améliorations pour le système macOS Big Sur, avec notamment quelques corrections sur l'audio ainsi que sur l'ajustement automatique de la résolution en streaming.

© @videolan via Twitter
© @videolan via Twitter

Safari n'aura pas eu l'exclusivité très longtemps

Mi-décembre, nous rapportions que Microsoft avait publié Office sur les Mac ARM. Par la même occasion, l'éditeur de Redmond publiait son navigateur Edge sur le canal de distribution Canary, soit au stade le plus expérimental.

Cette édition de Edge a connue des mises à jour quotidiennes, elle est ensuite passée sur le canal Dev au 7 janvier dernier. Moins de deux semaines plus tard, la voici désormais disponible en version bêta auprès des Windows Insiders.

À l'instar de VLC, Edge devrait donc tirer pleinement parti de la puce M1 et assurer une meilleure autonomie. Et ce n'est pas le seul navigateur à s'inviter sur la nouvelle plateforme.

En fin d'année dernière, Google avait également publié Chrome. Concrètement, c'est donc le code source de Chromium lui-même qui est optimisé pour cette nouvelle génération de Mac. D'ailleurs, Brave a également été mis à disposition en version Canary à la fin du mois de décembre.

De son côté, Mozilla a déployé des versions expérimentales de Firefox. Il faut dire que dès avril 2019, la fondation avait publié une bêta pour fonctionner de manière native sur Windows 10 ARM64.

Par Guillaume Belfiore
Rédacteur en chef adjoint

Je suis rédacteur en chef adjoint de Clubic, et plus précisément, je suis responsable du développement éditorial sur la partie Logiciels et Services Web.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
jvachez

Est-ce vraiment la peine de développer pour cette puce ?

Plus tôt elle disparaitra mieux ça sera. Elle n’est compatible avec pas grand chose d’existant et les tests sur DaVinci Resolve ont démontré qu’elle n’était pas à la hauteur des processeurs Intel.

Microsoft avait déjà essayé avec Windows RT se fut un échec.

PaowZ

Je pense qu’il y a une majeure partie de cross-compilation… s’ils se le permettent, c’est que stratégiquement, il est bien de prendre sa place sur cette plateforme, sinon, d’autres le feront, officiels ou non-officiels…

sharky172

Les processeurs RISC (comme ARM) sont l’avenir de l’informatique. La seule raison pour laquelle ont est toujours sur des processeurs de types CISC (x86) pour nos PC est pour la rétrocompatibilité de des applications. A cause de ça on n’est plus capable d’augmenter la fréquence de nos CPU (bloqués depuis plus de 10 ans entre 3 et 5 Ghz).

flc06

Les puces arms + Linux ont un quasi monopole dans le monde de l’embarqué. Pas étonnant que le portage soit rapide sur la puce M1 d’Apple. Linux+ARM, c’est un choix tres pertinent pour le futur.

Njbx

Globalement la grande majorité des logiciels portée sur la puce s’en sortent plutôt bien, voire mieux que les versions x86.
Le seul logiciel que tu cites est encore en version bêta

Pernel

Rassure moi … c’est une blague ?

Pernel

C’est vrai mais la fréquence ne fait pas tout. Il n’y a qu’à voir ce qu’AMD met a Intel avec une fréquence plus faible, merci l’IPC qui stagne chez Intel.

maxxous59

Ne pas confondre Microsoft et Apple, ils n’ont pas la même fan base.
Si tu demande à 100 personnes de dire la 1er chose qui pense de ces marques ce sera le matériel pour Apple: iPhone, imac, Mac… Et pour Microsoft: Windows.
Et la puce et loins d’être mauvaise.

Wen84

C’est possible… mais je penses que tu spécules, on en sait rien. Et tu exagere si reste sur l’archi x86, c’est pas juste un probleme de rétrocompatibilité, c’est principalement parce que jusqu’à présent c’est ce qu’ils faisaient de mieux en terme de puissance pour un usage polyvalent (Bureautique, gaming…)… Et ça reste encore le cas aujourd’hui.

SamDesBois

Bravo VLC. Un projet opensource qui marche au poil, dont les capacités d’adaptation sont comparables à des géants comme Microsoft ou Google.

Je viens de l’installer sur une fire stick tv d’amazon. Malgré routes les applications forcées amazon, il arrive à tourner proprement.