La banque mobile Number26 arrive en France

Par
Le 23 juin 2016
 0
Le paysage bancaire se redessine en Europe avec la percée de quelques acteurs proposant une expérience totalement mobile, à l'instar de l'allemand Number26, qui lève 40 millions de dollars.

Ça pousse fort derrière Number26, la banque mobile d'origine allemande qui tente de s'imposer dans d'autres pays, dont la France. La start-up, qui revendique 200 000 clients trois ans après sa création, annonce avoir levé 40 millions de dollars auprès de Horizons Ventures, Battery Ventures, Earlybird Ventures et Redalpine Ventures et ce, un peu plus d'un an après avoir récolté 10 millions auprès du fonds de Peter Thiel, cofondateur de PayPal.


Comme nous l'expliquions dans notre test au long cours de Number26 en mars, contrairement à d'autres services FinTech tels que Revolut - également en vogue - l'entreprise ne propose pas qu'une carte bancaire prépayée. Il s'agit d'une véritable banque, qui promet « le compte en banque le plus moderne d'Europe ».

Compléter l'offre


Le service est pensé à 100 % pour un usage sur smartphone, propose à ses clients une carte MasterCard dont l'une des particularités est d'être semi-transparente, et leur donne entièrement la main sur ses fonctions, en leur permettant de les désactiver simplement (paiement à l'étranger et sans contact notamment). Il n'est donc pas nécessaire de joindre son conseiller et d'attendre un à deux jours ouvrés que la demande soit prise en compte.


03e8000008396530-photo-article-number26.jpg
L'enjeu des jeunes banques 100 % dématérialisées et indépendantes est de gagner la confiance des clients sur le sujet critique de l'argent - Crédit : Number26.


Pour se financer, Number26 mise sur les frais de découvert ainsi qu'un partage de revenus avec des partenaires tels que TransferWise, un service d'échange de devises. Entrée dans le métier de la banque par la voie classique des opérations classiques, la start-up envisage de s'étendre à d'autres produits comme l'épargne et l'assurance.
En France, Number26 se place en concurrence avec Hello Bank de BNP Paribas et Orange/Groupama Banque.


À lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Financement start-up

scroll top