Microsoft Edge Chromium : l'éditeur ouvre son dépôt d'extensions

le 10 avril 2019
 0
Extensions Microsoft Edge

Microsoft a profité du lancement de la première bêta d'Edge Chromium pour ouvrir une boutique d'extensions dédiées au nouveau navigateur. L'adoption du moteur de rendu de Google Chrome devrait faciliter le portage pour les développeurs.

Parmi les nombreux reproches faits au navigateur Edge, lancé par Microsoft en 2015 avec la sortie de Windows 10, se trouvait en tête de liste la pauvreté des extensions proposées. Contrairement à Firefox et plus encore Google Chrome, le logiciel n'accueille aujourd'hui que 228 plug-ins permettant d'ajouter quelques services fort pratiques durant la navigation.

Déjà plus de 100 extensions pour la version bêta d'Edge


Quand Microsoft a annoncé la sortie prochaine d'une nouvelle version d'Edge, désormais équipée du moteur de rendu Chromium, l'espoir était permis quant à la présence d'une boutique d'extensions bien plus fournie, avec la plupart des logiciels disponibles sur Chrome.

Pour le lancement de la première version bêta du navigateur, Microsoft a également ouvert son nouveau d'extensions. Et il est déjà bien garni, avec 118 titres accessibles aux testeurs.

Pour les développeurs et les impatients, il est accessible en cliquant sur l'icône "..." en haut à droite de la fenêtre et qui permet d'accéder au menu principal du navigateur, ou en cliquant sur ce lien.

Le store pourrait très rapidement se remplir puisque les développeurs d'extensions n'ont plus à retravailler entièrement leurs logiciels, mais à les adapter au navigateur, en prenant appui sur le travail réalisé pour Google Chrome.

Une offre complète de plug-ins pour repartir à la conquête des internautes


Edge pourrait également donner des outils alternatifs indisponibles sur Google Chrome. Actuellement, Edge liste un plugin permettant de télécharger les vidéos YouTube sur son disque dur, alors que Google refuse de lister les logiciels proposant ce service. Le navigateur pourrait par ce biais se rendre indispensable pour une certaine frange d'utilisateurs.

Toutefois Microsoft indique qu'il va contrôler ce qui sera proposé ou non sur son magasin en ligne, afin d'offrir la meilleure expérience à ses utilisateurs. Si le store ne sera pas aussi pléthorique que celui de Google, Microsoft donne l'impression d'être sur la bonne voie pour grappiller quelques parts de marché au moteur de recherche.



Source : Tech Radar
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
La version gratuite de YouTube Music arrive sur Google Home... avec de la pub
Mediapart révèle que l'ancien dirigeant de l'Ecole 42 aurait trempé dans des malversations financières
Le Honor 20i, qui devait être présenté le 21 mai, fuite sur un site de vente
Les puces 5G by Apple ne seront probablement pas une réalité avant plusieurs années
La Tesla Model 3 est la voiture qui se vend le mieux en Norvège, aux Pays-Bas et en Suisse
Lime vous indiquera bientôt si vous êtes trop saoul pour grimper sur une trottinette
Mega Drive Mini : SEGA confirme dix nouveaux titres (et pas des moindres)
Un ancien cadre de Mozilla accuse Google d’avoir sciemment saboté Firefox
Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
scroll top