Microsoft Edge Chromium : l'éditeur ouvre son dépôt d'extensions

Mathieu Grumiaux Contributeur
10 avril 2019 à 16h25
0
Extensions Microsoft Edge

Microsoft a profité du lancement de la première bêta d'Edge Chromium pour ouvrir une boutique d'extensions dédiées au nouveau navigateur. L'adoption du moteur de rendu de Google Chrome devrait faciliter le portage pour les développeurs.

Parmi les nombreux reproches faits au navigateur Edge, lancé par Microsoft en 2015 avec la sortie de Windows 10, se trouvait en tête de liste la pauvreté des extensions proposées. Contrairement à Firefox et plus encore Google Chrome, le logiciel n'accueille aujourd'hui que 228 plug-ins permettant d'ajouter quelques services fort pratiques durant la navigation.

Déjà plus de 100 extensions pour la version bêta d'Edge

Quand Microsoft a annoncé la sortie prochaine d'une nouvelle version d'Edge, désormais équipée du moteur de rendu Chromium, l'espoir était permis quant à la présence d'une boutique d'extensions bien plus fournie, avec la plupart des logiciels disponibles sur Chrome.

Pour le lancement de la première version bêta du navigateur, Microsoft a également ouvert son nouveau d'extensions. Et il est déjà bien garni, avec 118 titres accessibles aux testeurs.

Pour les développeurs et les impatients, il est accessible en cliquant sur l'icône "..." en haut à droite de la fenêtre et qui permet d'accéder au menu principal du navigateur, ou en cliquant sur ce lien.

Le store pourrait très rapidement se remplir puisque les développeurs d'extensions n'ont plus à retravailler entièrement leurs logiciels, mais à les adapter au navigateur, en prenant appui sur le travail réalisé pour Google Chrome.

Une offre complète de plug-ins pour repartir à la conquête des internautes

Edge pourrait également donner des outils alternatifs indisponibles sur Google Chrome. Actuellement, Edge liste un plugin permettant de télécharger les vidéos YouTube sur son disque dur, alors que Google refuse de lister les logiciels proposant ce service. Le navigateur pourrait par ce biais se rendre indispensable pour une certaine frange d'utilisateurs.

Toutefois Microsoft indique qu'il va contrôler ce qui sera proposé ou non sur son magasin en ligne, afin d'offrir la meilleure expérience à ses utilisateurs. Si le store ne sera pas aussi pléthorique que celui de Google, Microsoft donne l'impression d'être sur la bonne voie pour grappiller quelques parts de marché au moteur de recherche.



Source : Tech Radar
5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
En France, une campagne est lancée contre la
Les salariés de Microsoft appellent leur direction à cesser d'être
La quantité d'énergie produite par les énergies renouvelables a quadruplé en une décennie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top