Microsoft Edge Chromium : l'éditeur ouvre son dépôt d'extensions

Mathieu Grumiaux Contributeur
10 avril 2019 à 16h25
0
Extensions Microsoft Edge

Microsoft a profité du lancement de la première bêta d'Edge Chromium pour ouvrir une boutique d'extensions dédiées au nouveau navigateur. L'adoption du moteur de rendu de Google Chrome devrait faciliter le portage pour les développeurs.

Parmi les nombreux reproches faits au navigateur Edge, lancé par Microsoft en 2015 avec la sortie de Windows 10, se trouvait en tête de liste la pauvreté des extensions proposées. Contrairement à Firefox et plus encore Google Chrome, le logiciel n'accueille aujourd'hui que 228 plug-ins permettant d'ajouter quelques services fort pratiques durant la navigation.

Déjà plus de 100 extensions pour la version bêta d'Edge


Quand Microsoft a annoncé la sortie prochaine d'une nouvelle version d'Edge, désormais équipée du moteur de rendu Chromium, l'espoir était permis quant à la présence d'une boutique d'extensions bien plus fournie, avec la plupart des logiciels disponibles sur Chrome.

Pour le lancement de la première version bêta du navigateur, Microsoft a également ouvert son nouveau d'extensions. Et il est déjà bien garni, avec 118 titres accessibles aux testeurs.

Pour les développeurs et les impatients, il est accessible en cliquant sur l'icône "..." en haut à droite de la fenêtre et qui permet d'accéder au menu principal du navigateur, ou en cliquant sur ce lien.

Le store pourrait très rapidement se remplir puisque les développeurs d'extensions n'ont plus à retravailler entièrement leurs logiciels, mais à les adapter au navigateur, en prenant appui sur le travail réalisé pour Google Chrome.

Une offre complète de plug-ins pour repartir à la conquête des internautes


Edge pourrait également donner des outils alternatifs indisponibles sur Google Chrome. Actuellement, Edge liste un plugin permettant de télécharger les vidéos YouTube sur son disque dur, alors que Google refuse de lister les logiciels proposant ce service. Le navigateur pourrait par ce biais se rendre indispensable pour une certaine frange d'utilisateurs.

Toutefois Microsoft indique qu'il va contrôler ce qui sera proposé ou non sur son magasin en ligne, afin d'offrir la meilleure expérience à ses utilisateurs. Si le store ne sera pas aussi pléthorique que celui de Google, Microsoft donne l'impression d'être sur la bonne voie pour grappiller quelques parts de marché au moteur de recherche.



Source : Tech Radar
5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
scroll top