🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Windows 10 : Microsoft se satisfait de la sécurité du navigateur Edge

01 juin 2018 à 15h36
0
Alors que le navigateur Edge soufflera prochainement sa première bougie, Microsoft se satisfait d'avoir fait face aux hackeurs.

Microsoft a tenu son second sommet dédié au navigateur Microsoft Edge, initialement présenté en version expérimentale avec le nom de code Spartan. Selon le blog spécialisé Winbeta, la société explique que son application n'a subi aucune attaque exploitant une vulnérabilité méconnue - ou zero-day. La firme de Redmond ajoute que durant les cinq premiers mois de disponibilité de Edge, le nombre failles permettant l'exécution de code à distance a baissé de 75%.

Il faut dire que le navigateur Edge n'est pas encore très répandu. Selon les derniers chiffres de NetMarketShare, la version 13 du navigateur ne disposerait que d'une part de 3,55%. Il est donc loin de constituer une cible privilégiée pour les hackeurs.

Notons en outre que Microsoft Edge ne dispose pas encore d'extensions, des vecteurs potentiels d'attaques pour les tentatives d'intrusion. Enfin, le navigateur n'est, pour l'heure, disponible que sur Windows 10, une version du système détenant moins de 15% du marché.


De toute évidence, l'implémentation des extensions actuellement en cours de test devrait permettre au navigateur de gagner en popularité, notamment auprès des aficionados de Chrome et Firefox. Cela devrait également attirer l'attention des hackeurs. Reste à savoir quelles seront les conclusions de Microsoft lors de sa prochaine conférence.

A lire également :

035C000008405374-photo-ms-edge.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Emmanuel Macron dit avoir cherché à
Huawei P9 et P9 Plus : les nouveaux haut de gamme Huawei officialisés
Gears of War 4 : une date de sortie le 11 octobre sur Xbox One... et sur PC ?
Une usine Tesla pour remplacer une centrale nucléaire en France ?
Angry Birds ou l'acharnement thérapeutique
Avions de ligne : des écrans (trop) grands bientôt en classe économique
Nokia va encore licencier 400 salariés en France
Une facture de 77 686 euros pour un abonné à Bouygues Telecom
Mossack Fonseca porte plainte pour piratage
Tel and Com attaque Bouygues Telecom en justice et réclame 134 millions d’euros
Haut de page