Cookies : Microsoft pointe les pratiques de Google sur IE

21 février 2012 à 11h20
0
00FA000003946438-photo-cookies.jpg
Suite à la découverte des pratiques de Google vis-à-vis des paramètres de vie privée du navigateur Safari, Microsoft explique que le géant de la recherche contourne également les restrictions d'Internet Explorer.

En fin de semaine dernière nous rapportions que Google et d'autres régies publicitaires avaient trouvé le moyen de contourner les réglages de vie privée du navigateur Safari sur Mac OS X et iOS. Plus précisément, Google modifiait ses publicités pour pouvoir placer un cookie sur ces machines afin de retourner de la publicité plus ciblée.

Dean Hachamovitch, vice-président du département Internet Explorer, explique : « Google fait usage de méthodes similaires pour passer outre les protections de vie privée au sein d'IE et trace les utilisateurs d'IE à l'aide de cookies ». Pour rappel, il s'agit de petits fichiers texte stockés dans le cache du navigateur. Pour un usage publicitaire, ils permettent de suivre le parcours d'un internaute pour ensuite adapter les bannières ou liens sponsorisés affichés à ses habitudes de navigation.

Microsoft explique que par défaut Internet Explorer rejette tous les cookies des sites tiers à moins que ces derniers ne comportent une licence de type P3P (Platform for Privacy Preferences). Dans le cadre du projet P3P (Platform for Privacy Preferences) défini par le W3C, chacune des règles de confidentialité est traduite par une chaine de caractères placée dans l'en-tête de la page sous la forme d'un fichier XML et ce, afin d'être détectable par le navigateur. Les logiciels compatibles avec P3P peuvent ainsi bloquer ou accepter les cookies.

010E000003574888-photo-cookies.jpg
M. Hachamovitch ajoute que la déclaration de Google est incorrecte et trompe le navigateur. Google aurait ainsi trouvé le moyen de contourner le système et de placer librement un cookie sur les machines des internautes. La firme de Mountain View a répondu à ces attaques en pointant vers une étude menée en septembre 2010 par des universitaires de Carnegie Mellon.

Selon ces derniers, c'est le navigateur Internet Explorer lui-même qui présenterait des problèmes. En effet, Google ne serait pas la seule société à contourner ces restrictions. Après avoir passé au crible quelque 33 000 sites, les chercheurs en ont conclu qu'un tiers d'entre eux présentaient des problèmes avec Internet Explorer. Parmi les grands acteurs du web ne disposant pas d'un code valide reflétant la politique de confidentialité de leurs sites, notons par exemple Facebook, AOL, Amazon, GoDaddy, Hulu et même les sites de Microsoft (Live.com, MSN.com, Windows.com). L'étude montrait également que sur 3417 sites Internet bénéficiant d'un certificat TRUSTe, attestant de manière objective la qualité d'un site pour sa gestion de la vie privée, seuls 391 d'entre eux présentaient une chaine de caractère P3P en-tête du code HTML. Parmi ces derniers, 134 présentaient un code erroné.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un démantèlement des GAFA ?
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top