Cookies : Microsoft pointe les pratiques de Google sur IE

le 21 février 2012 à 11h20
0
00FA000003946438-photo-cookies.jpg
Suite à la découverte des pratiques de Google vis-à-vis des paramètres de vie privée du navigateur Safari, Microsoft explique que le géant de la recherche contourne également les restrictions d'Internet Explorer.

En fin de semaine dernière nous rapportions que Google et d'autres régies publicitaires avaient trouvé le moyen de contourner les réglages de vie privée du navigateur Safari sur Mac OS X et iOS. Plus précisément, Google modifiait ses publicités pour pouvoir placer un cookie sur ces machines afin de retourner de la publicité plus ciblée.

Dean Hachamovitch, vice-président du département Internet Explorer, explique : « Google fait usage de méthodes similaires pour passer outre les protections de vie privée au sein d'IE et trace les utilisateurs d'IE à l'aide de cookies ». Pour rappel, il s'agit de petits fichiers texte stockés dans le cache du navigateur. Pour un usage publicitaire, ils permettent de suivre le parcours d'un internaute pour ensuite adapter les bannières ou liens sponsorisés affichés à ses habitudes de navigation.

Microsoft explique que par défaut Internet Explorer rejette tous les cookies des sites tiers à moins que ces derniers ne comportent une licence de type P3P (Platform for Privacy Preferences). Dans le cadre du projet P3P (Platform for Privacy Preferences) défini par le W3C, chacune des règles de confidentialité est traduite par une chaine de caractères placée dans l'en-tête de la page sous la forme d'un fichier XML et ce, afin d'être détectable par le navigateur. Les logiciels compatibles avec P3P peuvent ainsi bloquer ou accepter les cookies.

010E000003574888-photo-cookies.jpg
M. Hachamovitch ajoute que la déclaration de Google est incorrecte et trompe le navigateur. Google aurait ainsi trouvé le moyen de contourner le système et de placer librement un cookie sur les machines des internautes. La firme de Mountain View a répondu à ces attaques en pointant vers une étude menée en septembre 2010 par des universitaires de Carnegie Mellon.

Selon ces derniers, c'est le navigateur Internet Explorer lui-même qui présenterait des problèmes. En effet, Google ne serait pas la seule société à contourner ces restrictions. Après avoir passé au crible quelque 33 000 sites, les chercheurs en ont conclu qu'un tiers d'entre eux présentaient des problèmes avec Internet Explorer. Parmi les grands acteurs du web ne disposant pas d'un code valide reflétant la politique de confidentialité de leurs sites, notons par exemple Facebook, AOL, Amazon, GoDaddy, Hulu et même les sites de Microsoft (Live.com, MSN.com, Windows.com). L'étude montrait également que sur 3417 sites Internet bénéficiant d'un certificat TRUSTe, attestant de manière objective la qualité d'un site pour sa gestion de la vie privée, seuls 391 d'entre eux présentaient une chaine de caractère P3P en-tête du code HTML. Parmi ces derniers, 134 présentaient un code erroné.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Microsoft brevète (aussi) un stylet avec écran tactile pour changer facilement d'outil
Vivo tease la Super FlashCharge : 13 minutes pour recharger une batterie de 4000 mAh
Salon du Bourget - Spacetrain, l'Hyperloop français, espère une mise en service en 2025
Des images réalistes, mais pas factuelles, d'une Nintendo Switch
Test Xiaomi Mi 9T : impressionnant en tout point
Loi mobilité : qu'est-ce que cela change concrètement pour les usagers ?
La nouvelle Kindle Oasis permet de régler la température de couleur pour vos lectures nocturnes
Avengers Endgame ressortira au cinéma le 28 juin avec
Google : les annonces en 3D arrivent sur YouTube
Samsung développe ses capacités autour des puces d'accélération de réseaux de neurones
scroll top