Windows 10 : Microsoft aimerait vraiment que vous essayiez Edge

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
20 octobre 2015 à 13h28
0
Une nouvelle build de Windows 10 en fuite, estampillée 10568, révèle une nouvelle méthode de Microsoft pour dissuader l'utilisateur d'avoir recours à un autre navigateur que son nouveau Edge : une pop-up appelant à « tenter le coup », en rappelant ses avantages.

La fenêtre se manifeste lorsque l'utilisateur tente de changer le navigateur par défaut. « Give Microsoft Edge a shot » dit le message, en rappelant trois fonctionnalités distinctives du navigateur : la possibilité d'annoter les pages, le mode lecture permettant un affichage « dénué de distractions » et l'intégration de Cortana dans la barre d'adresse.

01F4000008212348-photo-microsoft-edge-pop-up.jpg
Crédit : The Verge


Cet ajout au panneau de configuration énervera sans doute un peu plus Mozilla qui avait déjà dénoncé la difficulté de changer de navigateur par défaut dans Windows 10. Pas sûr, en revanche, que les trois arguments de Microsoft pèsent bien lourd face à sa principale lacune : l'absence d'extensions ; elles ne sont toujours pas intégrées au navigateur, qui gagnerait surtout à rattraper son retard plus rapidement.

01F4000008212346-photo-shrek-2.jpg
GIVE MICROSOFT EDGE A SHOT PLZ !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
scroll top