RemoteIE : virtualiser Internet Explorer pour tester son site sur OS X, iOS ou Android

Par
Le 04 novembre 2014
 0
Microsoft annonce la mise en place d'un nouveau service permettant à chacun d'optimiser son site Internet pour le moteur de rendu d'Internet Explorer.

Depuis des années, Microsoft encourage les développeurs Web à ne pas snober Internet Explorer lors du développement de leurs applications Web. Si Internet Explorer domine toujours sur le PC, iOS, Android, ou encore BlackBerry ont opté pour le moteur de WebKit. Or, le mobile est considéré comme un réel vecteur de croissance pour Microsoft.

0226000007728755-photo-remoteie.jpg


La firme de Redmond a donc mis en place un nouveau service baptisé RemoteIE permettant de tester la version Technical Preview d'Internet Explorer de manière virtualisée. Pour y accéder, il faudra télécharger et installer l'outil de Microsoft Remote puis s'identifier sur son compte Microsoft. La firme de Redmond proposera de lancer Internet Explorer. Plus précisément, le navigateur est hébergé sur une édition de Windows Server sur l'infrastructure de Windows Azure directement gérée par Microsoft. Le navigateur est ainsi accessible depuis Windows 7, OS X, iOS et Android.

Microsoft arbore donc différentes positions. D'une part, ModernIE ne donne plus d'excuse aux développeurs Web pour optimiser entièrement leurs sites internet sur IE. D'autre part, Microsoft a récemment optimisé l'affichage des sites sur Internet Explorer 11 au sein de Windows Phone 8.1 en changeant automatiquement son user agent afin de l'identifier comme un navigateur WebKit.

Récemment interrogé par nos soins sur le sujet, Daniel Glazman, siégeant au sein du CSS Working group au W3C affirme : « les auteurs de sites Web sont des flemmards ; ils se basent sur le sempiternel "80% is good enough" avec lequel je ne suis pas du tout d'accord. Si on se limitait à cela, l'accessibilité du Web aux handicapés n'existerait pas. Un service Web doit être accessible à tous. Que l'on décide, au bout d'un certain temps, de ne plus être compatible avec un navigateur ancien, soit. Mais que l'on ne soit pas compatible avec un navigateur moderne, je prends cela pour une faute ».

L'on imagine que les choses seraient sans doute plus simples si Internet Explorer était réellement développé pour divers écosystèmes...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Navigateur Internet

scroll top