1 à 3 milliards de fake streams ? Comment Spotify et consorts font dérailler l'industrie musicale, rap en tête

16 janvier 2023 à 12h50
8
Spotify © TY Lim / Shutterstock.com
© TY Lim/Shutterstock.com

Les « fake streams » sont plus nombreux qu'on aurait pu l'imaginer, selon un rapport du Centre national de la musique.

Ces fake streams, de fausses écoutes, sont utilisés pour gonfler les chiffres de l'audience d'un morceau ou d'un album sur les plateformes de streaming musical. Alerté par le phénomène, le Centre national de la musique a enquêté. Et il vient de produire son premier rapport.

Jusqu'à 3 milliards de fake streams

Comment savoir si un YouTubeur ou un Instagrameur a de l'influence ? Notre premier mouvement est évidemment de regarder le nombre de vues ou de followers. Un chiffre tellement important qu'il a créé une véritable industrie de la contrefaçon, grâce à laquelle il est possible de booster ses compteurs.

Et cette logique s'applique aussi au streaming musical. Plus un morceau ou un album semble avoir été écouté, meilleure est la vitrine de l'artiste. Alors certains font appel à des fake streams pour faire croire à une popularité plus grande qu'elle ne l'est en réalité.

Les autorités, alertées, ont voulu quantifier le phénomène. En 2021, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot avait ainsi demandé au Centre national de la musique (CNM) de se charger de la tâche. C'est maintenant chose faite. Et d'après son rapport, publié ce lundi 16 janvier, 1 à 3 milliards d'écoutes seraient fausses en France, soit 1 à 3 % du marché du streaming musical.

Le rap, principal consommateur de fake streaming 

Si les géants américains Apple Music, YouTube et Amazon Music n'ont pas coopéré, le CNM a en revanche pu obtenir des données très détaillées de la part de Spotify, Qobuz et Deezer. Ces acteurs du milieu s'appuient sur certains comportements atypiques pour détecter les faux, comme les écoutes sur une très longue durée, ou bien celles effectuées en accéléré.

Et dans le monde de la musique, un genre semble très friand de ces fake streams : le rap. Avec 85 % des écoutes fictives détectées sur Spotify et 27 % de celles repérées sur Deezer, la musique de la rue est de loin la plus grosse consommatrice de contrefaçons. D'autres secteurs plus étonnants sont aussi concernés, ainsi les musiques de relaxations représenteraient 12,3 % de fausses écoutes sur Qobuz.

Afin de combattre cette tendance, le CNM préconise la mise en place « d'une charte interprofessionnelle de prévention et de lutte contre la manipulation des écoutes en ligne ». L'établissement public demande aussi l'intervention sur le sujet de la répression des fraudes.

Source : France Info

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
9
Ccts
Ça ne m’étonne pas du tout. A partir du moment où le concept c’est : plus il y’a d’écoute plus tu gagnes de sous (directement et par le buzz) ça donne plein d’idée de falsification. Bon je passe sur le fait que je n’ai jamais compris l’engouement pour certains rappeurs français au détriment d’autres …
Peggy10Huitres
Et dans le monde de la musique, un genre semble très friand de ces fake streams : le rap. Avec 85 % des écoutes fictives détectées sur Spotify<br /> Les gangstas du stream…
chinou51
En même temps le rap d’aujourd’hui…c’est une vrai déchetterie ! Je me suis souvent posé la question, à savoir « Comment peuvent-ils être autant écouté ? »…On a la réponse !!!
octokitty
Alors le top 10 streaming France dominé par le rap français, ce n’est que du pipeau ? Petit ‹ ouf › de soulagement…
adnstep
Étant donné que le gros de la musique est écouté dans les transports en commun, que le gros des transports en commun c’est la région parisienne, que la population djeunz de région parisienne écoute essentiellement du rap, le rap est certainement la musique la plus écoutée sur les pf de streaming, même si on excepte la fraude.
pecore
D’après ce que j’ai entendu, 1 à 3 milliard c’est même la fourchette basse, en fait c’est probablement bien plus.<br /> Par contre, « une charte interprofessionnelle de prévention et de lutte contre la manipulation des écoutes en ligne », sérieusement ?! Pour proposer un truc aussi nase, cette CNM ne sert à rien et n’a visiblement pas honte de le montrer.
Belgarath
« Afin de combattre cette tendance, le CNM préconise la mise en place « d’une charte interprofessionnelle de prévention et de lutte contre la manipulation des écoutes en ligne » »<br /> WAF ! WAF ! WAF !
LeToi
Et sur combien de streams au total ? Ça représente combien de pourcents ?
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Le nombre de tweets limité sur Twitter ? Est-ce un bug ou une nouvelle politique ?
Twitter : la plateforme teste les très longs posts, faut-il dire adieu au microblogging ?
Sur Android, l'IA de Google va bientôt permettre de
Ce nouvel émulateur promet tous les jeux Xbox 360 sur PC (et sur Xbox Series)
Ce SSD Samsung 870 QVO 1To chute de prix chez Amazon
SNCF : place au tout numérique, les petites bornes jaunes tirent leur révérence
Entre promotion et ODR, le chargeur à induction duo Samsung 15W est à moins de 10 €
Comment héberger votre site web à moindre coût ?
Images explicites : comment Google Images va évoluer pour protéger les plus jeunes
Après les Soldes, les promos continuent chez RueDuCommerce avec la Samsung Galaxy Tab A8
Haut de page