Une faille logicielle de TRENDnet ouvre l'accès aux images filmées par certaines webcams

24 janvier 2013 à 12h49
0
Connue depuis près d'un an, une faille contenue dans le firmware de certains modèles de caméras de surveillance Trendnet, qui permet d'afficher le flux de ces dernières de manière publique, refait parler d'elle en ce début d'année après la mise en ligne d'un site qui cartographiait les caméras concernées. Un problème qui perdure alors que Trendnet propose un correctif depuis l'année dernière.

L'affaire ne date pas d'aujourd'hui : en janvier 2012, le blog Console Cowboy mettait en avant une importante faille dans le logiciel de d'une vingtaine de modèles de webcams proposés par la marque Trendnet, en particulier la caméra de vidéosurveillance TV-IP110W de la firme. En quelques manipulations, il était alors possible d'accéder aux flux enregistrés par des milliers de caméras IP de ce type à travers le monde, à l'insu de leurs propriétaires.

Rapidement, des communautés du Web connues pour leur réactivité - 4Chan et Reddit, pour ne pas les citer - s'étaient empressés d'éprouver la faille, diffusant des captures d'écrans plus ou moins anodines de scènes captées en toute discrétion. Rapidement, Trendnet avait annoncé une mise à jour logicielle le 6 février 2012, invitant les propriétaires des modèles de caméras touchés à combler la faille.

01F4000005675254-photo-faille-trendnet.jpg
Source : Reddit

Mais, près d'un an plus tard, beaucoup d'utilisateurs n'ont pas réalisé cette démarche, et possèdent toujours une caméra de surveillance vulnérable : dans le même temps, des hackers ont simplifié la procédure de récupération des flux à l'extrême, et ont poussé le vice jusqu'à créer une cartographie des caméras touchées par le phénomène. Mi-janvier, une page Web, nommée TRENDnet Exposed, permettait de les repérer sur Google Maps et d'accéder directement au flux vidéo, tandis qu'un compte Twitter se chargeait de les référencer.

Depuis, Google a bloqué l'usage de Maps pour cette démarche, au nom de la vie privée, et le compte Twitter n'est plus alimenté depuis le 12 janvier : reste néanmoins de nombreuses informations, surtout des adresses IP, qui circulent sur la Toile sur des services comme Pastebin.

01F4000005675256-photo-faille-trendnet.jpg
TRENDnet Exposed

De son côté, Trendnet se défend en expliquant proposer un correctif depuis février 2012, et n'avoir depuis lors commercialisé aucun produit vulnérable. La firme appelle donc les utilisateurs à vérifier que leur logiciel est bien à jour, mais ajoute ne rien pouvoir faire de plus. En attendant, la faille fait le bonheur de nombreux voyeurs à travers le monde.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
Uber s'enfonce (un peu plus) dans l'incertitude et licencie plus de 400 employés
iPhone 11 : tout savoir sur le processeur A13 Bionic qui l'anime
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top