E3 2021 : le salon serait entièrement virtuel, des parties payantes évoquées

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
02 avril 2021 à 11h23
4
© ESA

Comme l'année dernière, le salon californien consacré à l'industrie du jeu vidéo ne fera pas le déplacement au Convention Center de Los Angeles en 2021. L'événement, qui sera uniquement au format numérique, pourrait même cacher une mauvaise surprise dans sa nouvelle formule...

En effet, des éléments payants seraient (ou auraient été) à l'étude par les organisateurs de la convention virtuelle.

L'E3 change de nom pour coller au contexte actuel

Depuis sa première édition en 1995, l'E3 est le rassemblement annuel à ne pas manquer dans le monde du jeu vidéo. Mais, en 2020, l'Electronic Software Association (ou ESA) avait été forcée d'annuler le salon à cause de la pandémie. Comme nous le savions déjà, le côté présentiel de l'événement a déjà été rejeté pour la version 2021, mais tout n'est pas pour autant annulé.

Ainsi, l'E3 modifie aujourd'hui son nom pour s'adapter à ce nouveau format. Il ne s'agit donc plus de l'Electronic Entertainment Expo, mais de l'Electronic Entertainment Experience. C'est ce que nous apprend Video Games Chronicle (VGC) dans un récent article. L'E3 2021 débuterait le 13 juin pour une durée d'une semaine. Trois jours de diffusion seraient prévus, puis un salon virtuel (avec des stands et autres démos) devrait être tenu via l'application mobile E3.

Un pass payant ?

Mais, toujours d'après VGC, l'E3 songerait à une formule payante permettant d'accéder à plus de contenu. Ce pack premium pourrait être proposé à 35$ et servirait de passe-droit pour jouer à certaines démos sans attendre. Une grande entreprise de l'industrie (dont le nom n'a pas été divulgué) aurait déjà exprimé des réticences sur cette méthode.

Face à l'ampleur de la rumeur, le compte Twitter de l'E3 a dû réagir. Les organisateurs précisent « […] qu'il n'y aura pas d'éléments cachés derrière un paywall à l'E3 2021 ». Néanmoins, dans une précédente déclaration faite à VGC, le salon expliquait vouloir « délivrer une expérience gratuite pour toutes les personnes intéressées par l'E3 2021 », mais sans pour autant infirmer la possibilité d'un accès payant sur certains points.

De son côté, le producteur Geoff Keighley, qui organisera la seconde édition du Summer Game Fest cet été, s'est amusé de la controverse en rappelant que son événement sera « free-to-play ». C'est de bonne guerre !

Qu'en pense-t-on chez Clubic ?

L'E3 enverrait un bien mauvais message aux joueurs et à l'industrie du jeu vidéo en général avec l'instauration d'un pass payant. Cependant, si ce dernier propose des avantages conséquents et de vraies récompenses, l'idée n'est peut-être pas à jeter, à condition de ne pas appliquer des tarifs trop élevés.

Déjà légèrement tombé en désuétude, même avant l'annulation de l'édition 2020, le salon américain ne va clairement pas marquer des points auprès des passionnés de jeux vidéo avec cette rumeur.

Modifié le 02/04/2021 à 11h33
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Le Bitcoin à 400 000 dollars dès 2021 ? C’est une hypothèse, selon un rapport Bloomberg
Google abandonne son application mobile Google Shopping
Toyota tease son prochain crossover électrique, le premier modèle
Vous pouvez effectuer une capture d'écran précise dans Vivaldi
La sonde OSIRIS-REx a survolé une dernière fois l'astéroïde Bennu
MG diffuse les premières photos du Cyberster
Ducati mise sur le développement des carburants synthétiques plutôt que sur l'électrique
La rumeur enfle autour de l'annonce de GTA VI à l'E3
Le malware Joker a infecté plus de 500 000 terminaux Huawei Android via l'AppGallery
Vélo électrique : le Xiaomi Mi Smart Electric Folding Bike est 250€ moins cher
Haut de page