Piratage : les extensions de Kodi ferment une à une

08 juin 2017 à 15h10
0
Les utilisateurs du lecteur multimédia libre Kodi ont la mauvaise surprise, depuis quelques jours, de voir certains add-ons fermer leur service. Ce sont essentiellement des extensions utilisées pour regarder illégalement des films et séries protégées par le droit d'auteur, mais d'autres seraient également concernées. Ce vent de panique aurait pour origine une plainte déposée aux Etats-Unis.

Comme le signalait le site TorrentFreak le 5 juin 2017, l'opérateur satellite Dish Network a porté plainte pour violation du droit d'auteur contre deux extensions de Kodi. Depuis, c'est la Bérézina chez les développeurs.

Une plainte pour violation de droits d'auteur contre des extensions pirates

Le lecteur multimédia libre Kodi bénéficiait d'une zone de non-droit : il permettait à des tiers de développer des extensions et certains en ont profité pour fournir des services de VOD et streaming illégaux, un peu comme le propose PopCorn Time. Une situation qui a duré longtemps, mais qui semble être terminée depuis la plainte par Dish Network contre une de ces extensions, Zem TV, et contre la plateforme TVAddons.


Zem TV permettait à ses utilisateurs de regarder des chaînes de l'opérateur satellite Dish Netwotk gratuitement, donc sans payer l'abonnement. Une claire violation du droit d'auteur qui n'a, semble-t-il, pas plu au groupe. Avec cette plainte, qui englobe également la plateforme de téléchargement d'extensions pour Kodi TVAddons, Dish Network vise à obtenir 150 000 dollars de dommage et intérêts auprès de chacun des accusés.

01F4000008709828-photo-kodi-les-meilleurs-extensions-pour-le-meilleur-des-media-centers.jpg


Les extensions disparaissent les unes après les autres

La décision d'attaquer en justice Zem TV et TVAddons semble avoir créé la panique chez les développeurs d'applications tierces pour Kodi : un grand nombre d'extensions permettant de faire un usage illégal du lecteur multimédia ont fermé leurs portes, selon Torrentfreak. C'est le cas de Cosmix ou encore Echo Coder, mais la liste s'allonge de jour en jour.


Les développeurs, pour la plupart bénévoles, semblent avoir peur qu'une plainte ne les vise à leur tour. Les dommages et intérêts que pourrait leur réclamer Dish Network, mais également tout autre ayant droit qui déciderait de saisir la justice, sont sans aucun doute une bonne raison d'arrêter l'aventure.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Les salariés de Microsoft appellent leur direction à cesser d'être
En France, une campagne est lancée contre la
Sony donne le prix de ses écrans 16k : ils coûteront plusieurs millions de dollars
Airbnb : la mairie de Paris envisage d'interdire purement et simplement les locations
Huawei Mate 30 Pro : un smartphone d’exception… auquel la France n’aura droit que
La quantité d'énergie produite par les énergies renouvelables a quadruplé en une décennie
Le stade de Miami pourrait être rebaptisé BangBros Center... du nom du site pornographique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top