Neufbox Evolution de SFR : l'extension à 200 Go désormais gratuite

13 avril 2012 à 15h23
0
SFR a récemment et discrètement rendu l'extension du stockage de la neufbox Evolution gratuite, alors qu'elle était jusqu'à présent facturée. L'information, annoncée seulement en interne, nous a été confirmée par un porte parole de l'opérateur.

Bien qu'elle abrite un disque dur de plus grande capacité, le décodeur de la neufbox Evolution n'offre en standard qu'un espace de stockage de 40 Go. Jusqu'au 11 avril, l'abonné pouvait l'étendre à 120 ou 200 Go après avoir versé 15 ou 30 euros au titre de la redevance pour copie privée.

SFR comble ainsi en partie son retard sur l'offre Freebox Révolution, qui propose en standard 250 Go mais dans le routeur (Server) et non dans la set-top box (Player), ce qui l'exempte jusqu'à présent de redevance. La fonction de client BitTorrent autonome reste néanmoins exclusive à Free, et celle de NAS requiert un disque dur externe supplémentaire chez SFR.

L'extension à 200 Go de l'espace de stockage est donc désormais gratuite mais elle n'est pas automatique pour autant : l'abonné doit en faire spontanément la demande, au travers de son espace « SFR Mon Compte » ou auprès du service clients. Le FAI limite ainsi les redevances qu'il prendra à ses frais, d'autant plus que « peu de clients avaient jusqu'à présent demandé l'extension ».

01E0000003759004-photo-sfr-neufbox-evolution-d-codeur-tv.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

MobileMe / iCloud : toujours pas de push en Allemagne
Bruxelles ouvre une consultation sur l'Internet des objets
Le haut débit arrive à Mayotte grâce au câble LION2
Intel : vers des Ultrabooks plus fins à 700 euros ?
Samsung détrônerait Nokia sur le marché du mobile
Trojan.Encoder, un virus qui chiffre les données, touche l'Europe
Nicolas Sekkaki quitte la tête de SAP France
Après Ubuntu pour Android, Canonical veut son OS pour smartphone
Barnes & Noble lance la première liseuse à écran éclairé
Entente sur les prix des livres électroniques : Apple nie les accusations du DoJ
Haut de page