OCZ Arc 100, un SSD concurrent du MX100

13 août 2014 à 16h00
0
En difficulté financière, OCZ avait, ces derniers mois, abandonné le créneau de l'entrée de gamme. Le rachat par Toshiba a donné les coudées plus franches au constructeur qui présente un Arc 100 dont l'objectif est de concurrencer le MX100 de Crucial.

00C8000007501457-photo-ocz-arc-100.jpg
Il y avait bien longtemps que l'on n'avait pas retrouvé OCZ sur le marché du SSD d'entrée de gamme. Les Petrol, Octane et autres Solid 3 n'ayant pas marqué les esprits, on attendait le renouveau du constructeur en la matière.

Avec son Arc 100, OCZ tente de reconquérir les utilisateurs qu'il avait jadis convaincus, ceux qui se soucient du rapport performances / prix. Car si ce SSD n'est certainement pas le plus rapide du marché, il propose un positionnement tarifaire assez largement inférieur à ce qu'affichaient les récents SSD de la marque.

Problème : ce créneau est désormais bien occupé par de sérieux concurrents, Samsung, Crucial et SanDisk en tête. Que vaut cet Arc 100 face aux modèles du moment ? La réponse dans ce test.

Arc 100, un Vertex 460 en moins bien

Au jeu des différences, tentons de voir ce qui sépare un Arc 100 d'un Vertex 460. Le design, certes, nouveau logo OCZ oblige. Mais les dimensions restent les mêmes et OCZ persiste dans l'emploi de l'aluminium, même pour ce SSD pourtant qualifié d'entrée de gamme.

Cet Arc 100 inaugure toutefois quelque chose chez OCZ : il est impossible de l'ouvrir ! Du coup, vous êtes privés de photos... Dommage, nous aurions pu vous montrer que le PCB ou l'agencement des composants n'ont pas changé, pas plus que le contrôleur, qui demeure le Barefoot 3 M10. Une puce déjà installée sur les Vertex 450 et Vertex 460, que nous testions respectivement les 29 mai 2013 et 22 janvier 2014. Le prochain contrôleur d'Indilinx / OCZ / Toshiba commence à se faire attendre...

Pour rappel, cette puce travaille sur 8 canaux et est composée d'un co-processeur ARM « Aragon », une puce utilisant un jeu d'instructions réduit spécifique aux SSD et qui vient épauler le processeur principal. Ce contrôleur gère évidemment le SATA 6 Gbps, la commande TRIM et dispose d'un module de chiffrement de type AES 256-bit.

Qu'en est-il des puces mémoire ? Le Arc 100 utilise, comme le Vertex 460 ou le Vector 150, des NAND Flash de type MLC gravées en 19 nm par Toshiba. Toutefois, nous avons affaire ici à la seconde génération de ces puces, dites « A19 nm » pour Advanced 19 nm.

Le seul avantage de ces puces, c'est qu'elles sont moins chères à produire. Sans pour autant sacrifier la longévité des NAND, puisqu'OCZ annonce la même endurance que pour le Vertex 460, à savoir 20 Go d'écriture par jour pendant 3 ans, durée de la garantie.

Cette modification par rapport au Vertex 460 peut expliquer, en partie, le positionnement tarifaire plus avantageux du Arc 100. En revanche, cela n'explique pas les différences de performances qui existent entre les deux SSD.

Les derniers SSD OCZ (120 / 240 / 480 Go)
 Arc 100Vertex 460Vector 150
Lecture séquentielle (Mo/s)490530 / 540 / 545550
Écriture séquentielle (Mo/s)400 / 430 / 430420 / 525 / 525450 / 530 / 530
Lecture aléatoire 4 Ko (IOPS)70 000 / 70 000 / 80 00080 000 / 85 000 / 90 00080 000 / 90 000 / 100 000
Écriture aléatoire 4 Ko (IOPS)80 00090 00095 000

Le Arc 100 affiche en effet des possibilités légèrement en retrait par rapport au Vertex 460, alors même que les composants sont quasiment identiques. L'explication nous est donnée par OCZ : le constructeur a abaissé les fréquences de fonctionnement pour créer une segmentation par rapport au Vertex 460.

Une pratique que l'on ne peut que regretter, et qui jette le discrédit sur la valeur réelle du Vertex 460 puisqu'à priori, augmenter ces fréquences ne coûte rien. À moins qu'un tri s'opère au niveau des puces...

Quoi qu'il en soit, les performances affichées par cet Arc 100 restent d'un bon niveau sur le papier, notamment concernant le modèle 120 Go, qui bénéficie d'un débit en écriture supérieur à nombre d'autres SSD de cette capacité. C'est toutefois le modèle de 240 Go qu'OCZ nous a fait parvenir, et dont nous allons mesurer le potentiel.

Les performances

Avec IOmeter, nous avons travaillé sur des secteurs et des fichiers de 4 Ko, avec des accès aléatoires à 100% (ce sont ceux qui sollicitent le plus le contrôleur), et selon 2 scénarios différents :
  • une activité comprenant 25% de lecture, 75% d'écriture ;
  • un protocole qui comprend 75% de lecture et seulement 25% d'écriture.
Chacun de ces tests a été mené jusqu'à remplissage total du SSD.


Ces sollicitations aléatoires induisent pour le dernier SSD d'OCZ un comportement très proche de celui du Vector 150, actuel haut de gamme de la marque. En revanche, on reste loin de ce que propose un MX100, très à l'aise dans cet exercice.

0258000007548395-photo-atto-arc-100.jpg
De gauche à droite : OCZ Arc 100 et Vertex 460 (120 Go), Crucial MX100 et A.DATA SP610

Au contraire de IOMeter, ATTO fonctionne en séquentiel. Sur ce test, le Arc 100 se débrouille plutôt pas mal sur les très petits fichiers, dont la taille est inférieure à 4 Ko. Le Vertex 460 fait mieux, mais pas le MX100 de Crucial. Sur les fichiers de taille plus importante, on atteint les limites annoncées de ce SSD, à savoir 490 Mo/s en lecture et 430 Mo/s en écriture.

0258000007548397-photo-cdm-arc-100.jpg
De gauche à droite : OCZ Arc 100 et Vertex 460 (120 Go), Crucial MX100 et A.DATA SP610

CrystalDiskMark combine pour sa part une partie de tests séquentiels (sur un fichier de 1 Go) et une partie de tests aléatoires, avec différents scénarios (lecture et écriture d'un fichier de 512, puis 4 Ko, et de plusieurs fichiers de 4 Ko simultanément). Les limites observées plus haut apparaissent de nouveau ici, et la lecture séquentielle est même un peu plus décevante. En revanche, ce test confirme les bonnes dispositions du Arc 100 en matière de manipulation aléatoire de fichiers de petite taille.

Nous avons également effectué quelques tests pratiques, comme la décompression d'un fichier WinRAR de 1,85 Go contenant des fichiers de tailles diverses, comprises entre quelques Ko et plusieurs Mo.

Benchmark : 367-4081

Le score affiché par le SSD d'OCZ n'est certes pas parmi les meilleurs, mais les différences sont trop ténues entre les concurrents pour qu'on puisse parler de réelle lacune.

Des tests de transfert sont évidemment de la partie : 1 fichier de 3,9 Go pour voir comment se comportent nos SSD sur les données de taille importante, et 1 Go de petits fichiers compris entre 12 et 34 Ko pour observer leurs performances sur les données de petite taille. Ces tests sont effectués à l'aide d'un RAMDisk de 4 Go fonctionnant sur de la mémoire cadencée à 1 866 MHz.

Benchmark : 367-4085

Benchmark : 367-4083

Une nouvelle fois, on observe les limitations induites par l'abaissement des fréquences opéré par OCZ. Le Arc 100 se positionne en fin de classement, que ce soit sur la lecture ou l'écriture. Seul le SP610 de A.DATA parvient à faire pire en écriture.

Enfin, la copie proche, qui consiste à lire et écrire le même fichier, est une opération qui sollicite beaucoup le contrôleur : il convient de voir comment nos concurrents s'en sortent.

Benchmark : 367-4087

Malgré ses faiblesses en lecture comme en écriture, le Arc 100 s'en sort avec les honneurs en copie proche, grâce aux bonnes dispositions en la matière de son contrôleur. Il fait aussi bien qu'un Crucial MX100 et mieux qu'un Samsung 840 Pro.

Notre avis

00C8000007548617-photo-ocz-arc-100.jpg
Qu'a fait OCZ pour son retour sur le marché de l'entrée de gamme ? La marque a pris un SSD existant (le Vertex 460), lui a ôté ses accessoires (pas de logiciel de migration, pas d'adaptateur 2,5 vers 3,5 pouces), a utilisé de la mémoire 19 nm moins onéreuse à produire et a réduit les fréquences de fonctionnement pour justifier le prix demandé pour le Vertex 460.

Face à Samsung qui innove avec la TLC ou encore la mémoire « 3D », ou Crucial qui fait baisser les prix grâce à la mémoire 16 nm sur son MX100, OCZ semble stagner et ne propose rien de bien neuf. Quant aux tarifs pratiqués par OCZ, ils sont certes plus bas qu'à l'accoutumée, mais ne parviennent pas à rivaliser avec ceux du MX100 de Crucial.

Le Arc 100 est décliné en trois capacités : le modèle 120 Go sera vendu 75 dollars, la version 240 Go se trouvera à 105 dollars tandis que le SSD doté d'une capacité de 480 Go sera commercialisé à 240 dollars. Si OCZ applique une conversion Euro-Dollar conforme au taux de change actuel, ces SSD offriront un rapport de 0,4 euro / Go sur les deux dernières versions, contre 0,37 euro / Go pour le MX100.

Finalement, c'est la version 120 Go qui semble la plus intéressante, puisqu'elle propose des débits en écriture supérieurs à ceux du MX100 pour un prix similaire. Mais globalement, il est grand temps que le nouveau contrôleur de la marque et la mémoire en 15 nm signée Toshiba arrivent. Nous aurons alors une chance d'avoir un vrai nouveau SSD OCZ, ce qui devrait arriver avant la fin de l'année. Espérons-le.

Disque dur SSD : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !

OCZ Arc 100

6

Les plus

  • Prix intéressant
  • Performances satisfaisantes
  • Chiffrement AES 256 bits

Les moins

  • Peu d'évolution face au Vertex 460
  • Aucun accessoires

Performances synthétiques7

Performances pratiques6

Performances / prix7



Disque dur SSD : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !
Modifié le 20/09/2018 à 14h17
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

15 classiques du cinéma à (re)voir en streaming sur Netflix, OCS et Amazon Prime Video
RED by SFR frappe fort avec son forfait BIG RED 200 Go à 15€
Xbox Series X | S : les meilleurs accessoires pour profiter des consoles de Microsoft
Comme promis, la France relance sa taxe sur les géants du numérique
Le parquet de Paris va se doter d'un département spécialisé dans la répression de la haine en ligne
La souris Logitech G502 Hero SE est au meilleur prix sur Cdiscount
BMW et Epic Games s'associent à long terme autour de l'Unreal Engine
Microsoft dévoile ses offres sur la gamme Surface pour le Black Friday
La solution antivirus Avira Prime encore moins chère pour le Black Friday
Envie de vous entourer d'une bulle de musique ? Notre comparatif des casques bluetooth est là pour vous aider
Haut de page