Amazon, Google et Microsoft auraient payé AdBlock Plus

03 février 2015 à 10h52
0
Amazon, Google et Microsoft seraient entrés dans le jeu de l'éditeur d'AdBlock Plus, en acceptant de payer pour que leurs publicités passent au travers de l'outil.

00C8000006121100-photo-logo-adblock-plus.jpg
L'éditeur d'Adblock Plus, Eyeo, constitue depuis le printemps dernier une « liste blanche » des publicités qu'il considère comme acceptables, et paramètre son outil de blocage pour que ces bannières soient affichées sur le navigateur de l'internaute. Il justifiait à l'époque la mise en place de cette liste par la volonté de sensibiliser les éditeurs de site et les régies publicitaires au caractère intrusif de certaines publicités.

Pédagogique au premier abord, la mécanique s'est toutefois rapidement révélée mercantile : si le passage sur liste blanche est gratuit pour les petits éditeurs, l'opération est facturée aux grands groupes, ce qui n'a pas manqué de déclencher la polémique.

Tout en condamnant cette démarche, assimilée par différents groupements d'éditeurs de sites Web à du racket, certains auraient accepté de se plier au jeu d'Eyeo. Taboola, entreprise spécialisée dans l'acquisition de trafic, Amazon, Google et Microsoft seraient du nombre, si l'on en croit le très sérieux Financial Times, relayé par The Verge.

L'internaute qui a installé Adblock Plus n'est cependant pas contraint de voir les publicités de ces grands groupes, comme le rappelait Tim Shumacher d'Eyeo sur notre site. Si l'entrée au sein de la liste blanche est facturée à certains éditeurs, elle ne garantit pas l'affichage : « C'est toujours la communauté qui a le dernier mot et vérifie que les publicités sont conformes à la politique de « publicité acceptable » d'Adblock Plus ».

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Facebook : un malware caché dans une vidéo porno infecte des milliers d'utilisateurs
Si Google fabrique de la peau synthétique, c'est pour lutter contre le cancer
Lenovo devient aussi un géant des smartphones et des serveurs
Home Improvisation : montez des meubles Ikea dans ce jeu en ligne
Tristan Nitot quitte Mozilla et écrira sur la surveillance de masse
GhostArk, un gadget pour partir à la chasse aux fantômes
Une nouvelle faille touche Flash Player
Google, Uber : une course sans chauffeur
Infos US de la nuit : Apple va investir 2 milliards de dollars dans un centre de données en Arizona
Drones passeurs de drogue, ou à la Maison Blanche : des
Haut de page