La néobanque N26 se retire du marché britannique à cause du Brexit

12 février 2020 à 14h44
15
n26_you_1600

La start-up allemande N26 a annoncé l'arrêt prochain de ses activités au Royaume-Uni. Les clients britanniques de la banque mobile ont désormais deux mois pour clore leurs comptes. Une décision motivée principalement par les conséquences du Brexit, et peut-être aussi par la concurrence locale.

N26 constitue l'une des premières banques mobiles, ou néobanques. Il y a quelques mois, elle revendiquait plus de 3,5 millions de clients à travers le monde, répartis dans 24 pays d'Europe. Mais ce nombre va prochainement décroître d'une unité.

Deadline le 15 avril

Pour cause, un nouveau dommage collatéral du Brexit : l'entreprise va en effet abandonner ses activités au Royaume-Uni. Et le préavis associé à cette décision est pour le moins restreint. Il n'est déjà plus possible de s'inscrire chez N26 dans le pays. Quant aux clients actuels, ils ne disposent pas de beaucoup de temps pour se retourner.

La date butoir est ainsi fixée au 15 avril 2020. À compter de ce jour, il sera impossible d'accéder à son compte, les cartes bancaires seront désactivées et les différentes opérations en cours annulées. Par conséquent, les utilisateurs britanniques ont un peu plus de deux mois pour vider leurs comptes et transférer l'ensemble de leurs informations et mouvements récurrents au sein d'un autre établissement, mobile ou non.


Trop de concurrence ?

Dans le détail, ce retrait s'explique notamment par l'expiration de l'agrément accordé à N26 sur le territoire britannique. En effet, jusqu'à présent, la banque mobile tirait parti du système de « passeport » européen, lui permettant d'exercer une activité bancaire dans tous les pays de l'Union européenne. Si l'entreprise jouit toujours de cette licence, elle ne pourra plus s'en servir au Royaume-Uni, après la sortie de l'UE de ce dernier.

Cela étant dit, N26 aurait tout aussi bien pu demander un agrément spécifique auprès des autorités britanniques. Mais la start-up a sans doute reconsidéré sa position, eu égard à la féroce concurrence sur le marché. Car sur ce territoire, elle doit notamment faire face à des acteurs tels que Monzo, Starling, ou encore Revolut, un des leaders du secteur. Dans ces conditions, la néobanque allemande a certainement préféré concentrer ses efforts sur d'autres pays.

Source : TechCrunch
Modifié le 12/02/2020 à 15h51

Soyez toujours courtois dans vos commentaires et respectez le réglement de la communauté.

15
15
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Black Friday : les meilleurs bons plans et promos high-tech en DIRECT
Black Friday : le TOP des offres Amazon et Cdiscount à saisir avant minuit 🔥
Black Friday : les 3 meilleures offres de PC portables en promotion
La souris gamer Razer Naga Trinity à prix cassé avec le Black Friday Fnac
Black Friday : offrez une enceinte JBL Xtreme 2 Gun Metal à -50% à la Fnac
Black Friday Amazon : l'iPhone SE 64 Go est 40 € moins cher 🔥
L'aventure lunaire : un défi des années 2020
Black Friday : Le smartphone Xiaomi Redmi Note 9 Pro au meilleur prix jamais vu
La manette Xbox Series bleue baisse de prix sur Amazon pour le Black Friday
Black Friday : meilleur prix jamais vu sur ce casque Sennheiser HD 599 sur Amazon
Haut de page