Revolut travaille sur des coffres collaboratifs, à défaut de proposer des comptes communs

3
Revolut
Crédits : Revolut

La néobanque britannique Revolut annonce avoir lancé les coffres collaboratifs : des espaces sécurisés pour « épargner » à plusieurs.

Se refusant toujours à lancer un véritable compte commun, la licorne Revolut décline le concept de « Vault » (coffre) dans une forme plus collaborative. Dans les faits : il devient possible d'épargner à plusieurs, sans toutefois faire fructifier son capital grâce à l'intéressement.

Mettre sa petite monnaie de côté

Lancés en avril 2018, les « Vaults » permettent aux 4,9 millions de clients de la néobanque de mettre de l'argent de côté. Il peut s'agir de versements récurrents, ou même d'arrondis à l'euro supérieur lors d'un achat ; la différence venant s'ajouter au solde du coffre.

Désormais, ce même principe peut être appliqué à un groupe de personnes (couple, famille, groupe d'amis), et chaque participant peut ainsi piocher comme il le souhaite dans cette épargne de secours.



Des nouveautés à prévoir du côté d'Apple Pay, et une application destinée aux plus jeunes

En marge du lancement des coffres collaboratifs, la fintech annonce que Revolut sera compatible avec Apple Pay et Google Pay dans les prochains mois.

Enfin, une nouvelle application baptisée « Revolut Youth », et destinée à faire entrer les plus jeunes dans le monde de la banque, est également promise par l'entreprise britannique.

Source : Communiqué de presse
Modifié le 27/05/2019 à 09h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

⚡ Bon plan : iPad 9.7
Une IA arrive à animer des personnages sur des photos ou des peintures
PC Windows 10 : 5 bonnes raisons de franchir le pas
Spotify : vous pouvez désormais programmer l'extinction automatique sur Android
COMPUTEX 2019 - NVIDIA : comment suivre la conférence en direct ?
Groupy arrive sur Steam, pour grouper vos logiciels par onglets
En France, un quart des internautes regarderaient la TV en direct via un service illégal
Amazon a le soutien de ses actionnaires pour vendre sa reconnaissance faciale à l’État
Énergies du futur : la Chine commence à parier sur l'hydrogène
Haut de page