Banque en ligne : êtes-vous prêt à franchir le pas ?

Par
Le 05 octobre 2018
 0
banque mobile

Les services de votre banque ne vous conviennent plus, et la vue de vos frais bancaires en fin de mois achève de vous faire dire que l'herbe est plus verte ailleurs ? Alors pourquoi ne pas sauter le pas, et changer pour une banque en ligne ? Souvent moins coûteuses, elles offrent également l'avantage de se piloter du bout des doigts.

C'est une nouvelle qui ne fera pas plaisir à votre conseiller : les banques en ligne ont la côte. En 2017, 1/3 des ouvertures de comptes en France s'est fait dans une banque en ligne. Plus impressionnant encore : 53% des Français sont prêts à opter pour une banque en ligne en cas de changement d'établissement bancaire. Un chiffre qui monte à 62% pour les 25-34 ans.

Les banques en ligne ont pour elles d'être adaptées aux individus hyperconnectés et pressés que nous sommes. L'ensemble des comptes et de l'épargne est pilotable du bout du pouce, à tout moment de la journée (oui, même le lundi). Pourtant, les banques traditionnelles ont également leur application, non ? Vrai, mais c'est sans commune mesure avec ce que proposent les banques en ligne et les néo-banques. Deux types d'établissements qu'il convient par ailleurs de distinguer.

Banque en ligne et néo-banque : quelles différences ?

Une banque en ligne est, comme son nom l'indique, une banque... en ligne. Plus sérieusement, on parle là d'une banque qui ne dispose d'aucune agence physique au sein de laquelle déposer vos chèques, liquidités et où rencontrer votre conseiller. En revanche, toutes sont rattachées à des banques traditionnelles afin de garantir une qualité de service équivalente. Ainsi, Hello Bank dépend de BNP Paribas, Boursorama de la Société Générale, etc.

Plus récentes, les néo-banques tiennent davantage de la start-up. En cela, elles ne sont pas des banques, mais des établissements de paiement. Une distinction qui a son importance, au sens où elles ont dû se construire à partir de zéro. Elles bénéficient d'une licence bancaire, qui leur permet d'exercer leurs fonctions, mais misent à 100% sur leurs innovations technologiques pour disputer le marché.

Les néo-banques sont souvent assimilées à la FinTech, qui regroupe tous les acteurs du monde de la banque et de l'assurance œuvrant dans le numérique.

banque en ligne_cropped_3975x3975


Quels avantages à opter pour une néo-banque ou une banque en ligne ?

L'avantage principal à souscrire à une banque en ligne réside dans la baisse, souvent importante, des frais bancaires. La plupart des banques en ligne ne prélèvent pas de frais de gestion ni de cotisation pour la carte bancaire.

Au quotidien, les banques en ligne se révèlent également plus pratiques d'usage, puisque tout ou presque peut être réalisé depuis l'application dédiée. Ajouter un bénéficiaire, effectuer un virement, commander un chéquier ou un chèque de banque, ouvrir un compte... Les banques en ligne et les néo-banques libèrent de la paperasse, sans pour autant priver d'un contact avec un conseiller, lesquels sont généralement disponibles tous les jours par chat ou téléphone.

Enfin, le rendement des produits d'épargne est souvent plus avantageux que dans des banques traditionnelles. De par le modèle économique des néo-banques et des banques en ligne, la réduction des frais bancaires s'applique également aux livrets et autres assurances vie. Les frais de versements ou d'arbitrages sont ainsi totalement gratuits, laissant beaucoup plus de flexibilité quant au pilotage de l'épargne. Même constat pour les ordres boursiers, qui se révèlent jusqu'à 10 fois moins chers qu'avec une banque traditionnelle.

Les néo-banques, pionnières sur la crypto-monnaie

S'il est un sujet qui remue actuellement le secteur de la finance, c'est bien celui de la crypto-monnaie. L'essence décentralisée de ces devises n'empêche pas les établissements bancaires de tenter de la ramener dans son giron et d'en tirer profit. C'est notamment le cas de la néo-banque Revolut qui, en août dernier, officialisait la prise en charge des crypto-monnaies sur son application.

Pour la première fois, une banque mobile propose à ses clients d'acheter, de vendre ou d'échanger des Bitcoins, des Litecoins ou de l'Ether. Un produit d'appel très séduisant pour les investisseurs qui croient en l'essor de ces monnaies virtuelles, d'autant que les frais de transaction sont annoncés plus bas que sur la plupart des plates-formes d'échange traditionnelles.

La médaille a néanmoins un revers : impossible de transférer ses crypto-monnaies sur un portefeuille externe. Une crypto-monnaie présente sur Revolut est une crypto-monnaie qui y reste.
Modifié le 05/10/2018 à 10h00
scroll top