Intel Core 2 Extreme QX6850 & Core 2 Duo E6850: 3 GHz

01 juin 2018 à 15h36
0
0000006E00300555-photo-logo-intel-core-2-extreme.jpg
Et de trois ! Après le timide lancement du Core 2 Extreme QX6800, et l'apparition du Core 2 Duo E6750, un processeur qui ne devrait hélas pas être disponible avant le 22 juillet prochain, Intel remet le couvert au lendemain de notre fête nationale. Cette fois-ci, le fondeur nous propose un nouveau venu dans sa famille des Processeurs quadri-cœurs, le Core 2 Extreme QX6850. Alors que son prédécesseur, le Core 2 Extreme QX6800, ne nous avait pas laissé un souvenir impérissable, Intel lui donne donc déjà un successeur.

Quoi de neuf me direz-vous ? En attendant le Penryn et le passage à une finesse de gravure de 45nm, Intel nous propose comme amélioration significative le passage à un bus système à 1333 MHz. Pas franchement convaincant sur les processeurs double-cœur, le FSB1333 sera-t-il plus convaincant sur les machines quadri-cœurs ? Quel gain peut-on espérer de ce processeur face à un Core 2 Quad Q6600 ou à un Core 2 Extreme QX6700 ? Ce seront précisément les questions que nous nous poserons tout au long de cet article alors que nous testerons également le Core 2 Duo E6850, l'alter ego du QX6850 en version double cœur.

0000010400486254-photo-logo-intel.jpg

Intel Core 2 Extreme QX6850 : Cap sur le FSB1333

0000009B00549712-photo-logo-intel-carte-m-re.jpg
Nous le disions dès l'introduction, la nouveauté de ce Core 2 Extreme en version quadri-cœurs vient essentiellement du passage d'un bus système de type FSB1066 à un FSB1333. Une nouveauté du reste également d'actualité sur le Core 2 Duo E6850. Toujours quad-pumped, un vieil héritage de ce cher Pentium 4, le bus système est donc maintenant cadencé à 1333 MHz (333 MHz x4) contre 1066 MHz (266 MHz x4) pour les précédents Core 2 Extreme. Jouant un rôle fondamental dans les performances de tout processeur, l'augmentation de la fréquence de bus système permet à Intel de mieux tirer parti de l'importante bande passante mémoire offerte ne serait-ce que par la DDR2-800 en mode double canal. ll faut en effet se souvenir que sur les Core 2 Quad en 1066 MHz, le bus système offre une bande passante de 8,5 Go/s alors que notre mémoire DDR2-800 offre un débit de 12,8 Go/s. Mécaniquement, le bus système agit donc comme un goulot d'étranglement, puisque théoriquement l'ensemble des données provenant de la mémoire ne peut être traité en une seule passe.

En passant au FSB1333, la bande passante théorique du processeur évolue logiquement puisqu'elle passe de 8,5 Go/s à 10,6 Go/s. Cette progression pourra aider certaines applications mais elle reste insuffisante pour exploiter pleinement la bande passante offerte par la mémoire DDR2-800, toujours en mode double-canal et s'élevant rappelons-le à 12,8 Go/s.

Intel Core 2 Extreme QX6850 : quadri-cœurs

Toujours basé sur le noyau Kentsfield, le Core 2 Extreme QX6850 reprend sans surprise l'architecture quadri-cœurs d'Intel déjà connue depuis quelques mois, avec ses avantages... mais aussi avec ses faiblesses. La force d'Intel est d'avoir appliqué la même recette utilisée à l'époque du Pentium D, avec il est vrai un peu plus de succès, ce qui lui permet d'être à ce jour encore le seul fondeur à proposer des Processeurs quadri-cœurs. En soi, la recette est d'une simplicité diabolique : plutôt que de concevoir un seul noyau réunissant quatre cœurs, ce qui est sur le papier optimal mais qui pose visiblement des soucis de fabrication, AMD n'ayant toujours pas réussi à sortir le moindre Barcelona de ses usines, Intel colle littéralement deux noyaux double cœur côte à côte sur une seule et même puce physique.

000000F000385433-photo-intel-core-2-quad.jpg


A première vue peu élégante, la solution profite tout de même de l'architecture Core puisque que chaque groupe de deux cœurs profite de sa propre mémoire cache de second niveau partagée. Bien sûr on aurait aimé une mutualisation totale du cache mais cela n'est hélas pas encore à l'ordre du jour. Autre problème potentiellement source de ralentissement : la communication entre le cœur 1 et le cœur 4 exigera de passer par le bus système ce qui pénalisera forcément les temps d'exécution malgré le passage au FSB1333. Toutefois ces observations ne sont que théoriques et dans la pratique les cas où la communication intercoeur doit se faire entre les deux dies de notre Core 2 Extreme sont moins nombreux qu'on le croit.

Intel Core 2 Extreme QX6850 : le processeur

Physiquement le Core 2 Extreme QX6850, ne se démarque pas de ses pairs puisqu'il se présente toujours au format Socket LGA775. Compatible avec l'ensemble des Cartes mères acceptant les Processeurs à FB1333, c'est-à-dire les cartes mères récentes basées sur les chipsets Intel P965, Intel i975x ou Intel P35, sans oublier le nForce 680i SLI, le processeur comporte la bagatelle de 585 millions de transistors. Il se dote d'un noyau Kentsfield qui passe, comme les Core 2 Duo de génération E6x50, en révision G0. A la clé de cette nouvelle révision, une consommation moindre et un dégagement thermique réduit. Réduit ne veut pas dire nul et le Core 2 Extreme QX6850 est tout de même annoncé pour un TDP, ou enveloppe thermique, de 130 Watts, ce qui n'est pas rien !

000000DC00549008-photo-intel-core-2-extreme-qx6850-1.jpg
000000DC00549009-photo-intel-core-2-extreme-qx6850-2.jpg

Intel Core 2 Extreme QX6850 : le processeur


Cadencé à 3 GHz, le petit dernier d'Intel utilise un coefficient multiplicateur de 9x pour une fréquence de bus de 333 MHz. La tension d'alimentation était de 1,25v pour notre exemplaire de test. Doté d'un total de 8 Mo de mémoire cache, 4 Mo étant partagés par chaque groupe de deux cœurs, le processeur est toujours gravé en 65nm. Signalons par ailleurs qu'il ne profite d'aucune nouveauté en matière de technologies Intel, les fameaux « T's ». On retrouve donc l'EM64T pour la prise en charge des instructions 64 bits, l'Intel VT pour la virtualisation ou encore les instructions SSSE3 ou Supplemental SSE3. Core 2 Extreme oblige, le QX6850 se distingue par son coefficient multiplicateur qui est débloqué vers le haut.

000000FA00547882-photo-cpu-z-intel-core-2-extreme-qx6850.jpg

Le Core 2 Extreme QX6850 vu par CPU-Z


Intel Core 2 Duo E6850 : le processeur

Double cœur, le Core 2 Duo E6850 est cadencé lui aussi à 3 GHz alors qu'il utilise un bus système de 1333 MHz. Le bon point vient du coefficient multiplicateur qui tombe à 9x comme sur le Core 2 Extreme QX6850, alors que la tension d'alimentation est assez faible, 1,296v pour notre échantillon. Embarquant 4 Mo de mémoire cache de second niveau partagée entre les deux cœurs, le processeur comporte 220 millions de transistors pour une gravure en 65nm. Il affiche en conséquence un TDP moindre que le Core 2 Extreme puisque l'on passe d'une enveloppe thermique de 130 Watts à seulement 65 Watts.

000000DC00503678-photo-processeur-intel-core-2-duo-e6850.jpg

Intel Core 2 Duo E6850


Toujours au format Socket LGA775, le Core 2 Duo E6850 propose lui aussi l'ensemble des « T's » Intel avec la compatibilité EM64T pour les systèmes 64 bits, l'Intel VT pour la virtualisation ou encore les instructions SSSE3. Il ne faudrait d'ailleurs pas oublier l'Intel XD qui marque matériellement les zones mémoires utilisées afin qu'aucun autre programme ne puisse les détourner pour un buffer Overflow. Naturellement, l'Enhanced Intel Speedstep est de la partie avec une régulation automatique de la fréquence de fonctionnement du processeur et de sa tension d'alimentation.

000000FA00549632-photo-cpu-z-intel-core-2-duo-e6850.jpg

Le Core 2 Duo E6850 vu par CPU-Z
000000DC00550274-photo-xfx-nforce-680i-sli.jpg
Afin de tester les performances des Core 2 Extreme QX6850 et Core 2 Duo E6850, nous avons utilisé la plate-forme suivante :
  • Carte mère XFX nForce 680i SLI (BIOS P30),
  • 2x1 Go Corsair Twin2X 6400C3 DDR2-800,
  • Carte graphique NVIDIA GeForce 8800 GTX,
  • 2x Disques durs Western Digital Raptor 150 Go Serial-ATA 150
Notre système fonctionnait naturellement sous Windows Vista avec les derniers pilotes et BIOS disponibles à la date du test. Il s'agissait des pilotes nForce 15.00 et des pilotes ForceWare 158.45. Sur cette plate-forme, nous testerons les Core 2 Duo E6700, E6750, E6850 mais aussi le Core 2 Quad Q6600 et les Core 2 Extreme X6800, QX6700 et QX6800. Nous n'oublions pas AMD en retenant l'Athlon 64 X2 6000+, testé sur la plate-forme ci-dessous :
  • Carte mère Asus M2N32-SLI Deluxe (BIOS 1201),
  • 2x1 Go Corsair Twin2X 6400C3 DDR2-800,
  • Carte graphique NVIDIA GeForce 8800 GTX,
  • 2x disques durs Western Digital Raptor 150 Go Serial-ATA 150
Cette machine tournait elle aussi sous Windows Vista avec les mêmes versions de pilotes que notre configuration Intel. Nous avons naturellement pris grand soin de sélectionner les mêmes paramètres pour la mémoire sur les deux machines.

Comme vous le constaterez, nous profitons de la sortie de ces nouveaux Processeurs pour quelque peu faire évoluer notre configuration de référence en adoptant une carte mère à base de chipset nForce 680i SLI mais aussi en retenant une carte graphique plus puissante, en l'occurrence une GeForce 8800 GTX. La configuration n'est pas seule à évoluer puisque nous avons quelque peu modifié notre protocole de test. Le logiciel Studio 10 cède ici sa place à la nouvelle version 11.1, alors que Photoshop CS2 tire sa révérence au profit de Photoshop CS3. D'autres changements sont à signaler avec le passage à Winrar 3.70, l'utilisation de la dernière version 4.3.0.220 de TMPGEnc ou encore le recours au Service Pack 3 de 3DSMax 8. A noter également, le passage de la version 5.1 à 5.2 de Mathematica. Nos charges de travail évoluent également puisque le rendu sous 3DSMax s'effectue dorénavant à une résolution supérieure alors que nous effectuons le rendu de notre projet vidéo sous Studio en HD (1080i).

3DMark 06 - v1.1.0 - Test processeur

00549656-photo-tests-intel-core-2-qx6850-3dmark-06-cpu.jpg

On ne change pas nos bonnes vieilles habitudes puisque nous démarrons notre série de test avec ce cher 3DMark06. Il s'agit ici de tester les performances processeur et non les performances 3D. Sans grande surprise, le trio de tête est constitué de trois processeurs quadri-coeurs, la quatrième étant également un processeur quadri-coeurs. A fréquence égale, le Core 2 Extreme QX6850 est 58% plus performant sous 3DMark que le Core 2 Duo E6850. Ce dernier affiche des performances assez bonnes puisqu'il s'offre le luxe de battre le Core 2 Extreme X6800 grâce à des performances 8% supérieures, un écart que l'on justifiera par l'augmentation de la fréquence du bus système. Face au Core 2 Duo E6700, le tout nouveau Core 2 Duo E6750 est 18% plus véloce.

PCMark 05 - Test processeur - v1.2.0

00549662-photo-tests-intel-core-2-qx6850-pcmark-05-cpu.jpg

Toujours signé Futuremark, PCMark 05 dispose également de son propre outil de mesure des performances processeur. Le constat est ici identique à celui formulé sous 3DMark 06, avec des processeurs quadri-coeurs largement dominateurs. On note toutefois que le Core 2 Duo E6850 fait non seulement mieux que le Core 2 Extreme 6800 (2%) alors qu'il égale les performances du Core 2 Quad Q6600 pourtant muni de quatre coeurs. Alors que les Core 2 Duo E6700 et E6750 font ici jeu égal, le petit nouveau, le Core 2 Duo E6850 se révèle 13% plus rapide qu'un Core 2 Duo E6700.

PCMark 05 - Mémoire - v1.2.0

00549663-photo-tests-intel-core-2-qx6850-pcmark-05-m-moire.jpg

On reste sous PCMark 05, mais nous considérons cette fois les performances mémoire de nos divers compétiteurs. En tête, nous retrouvons les processeurs aux fréquences de fonctionnement les plus élevées avec les Core 2 Duo E6850 et Core 2 Extreme QX6850, tous deux cadencés à 3 GHz avec un bus système en FSB1333. On note de manière assez nette que le passage au FSB1333 influe sur les performances mémoire celles-ci s'améliorant de 5% entre le Core 2 Extreme QX6800 et le petit dernier, le Core 2 Extreme QX6850. Même constat pour le Core 2 Duo E6850 qui s'adjuge ici la première place et fait donc mieux que le Core 2 Extreme X6800. A fréquence égale, le Core 2 Duo E6750 affiche des performances mémoires 4% supérieures à celles relevées avec le Core 2 Duo E6700.

Sandra Xi - SP1 - Test processeur

00549704-photo-tests-intel-core-2-qx6850-sandra-cpu.jpg

Le test processeur de Sandra plaide logiquement en faveur des processeurs quadri-coeurs, ceux-ci pouvant traiter deux fois plus d'instructions que leurs équivalents double-coeur. Le passage d'un FSB1066 à un FSB1333 n'influence guère les résultats alors que le Core 2 Duo E6850 fait ici mieux que le Core 2 Extreme X6800.

Sandra Xi - SP1 - Test mémoire

00549705-photo-tests-intel-core-2-qx6850-sandra-m-moire.jpg

A l'inverse des observations formulées lors du test processeur, le test mémoire est sensible au FSB1333, les processeurs en étant dotés affichant la meilleure bande passante. A noter toutefois que les processeurs FSB1333 en double coeur affichent une bande passante mémoire légèrement supérieure à celle du Core 2 Extreme QX6850, un processeur quadri-coeurs en FB1333. Selon Sandra, la bande passante mémoire du Core 2 Duo E6850 est 18% supérieure à celle du Core 2 Extreme X6800.

ScienceMark 2.0 - Primordia

00549664-photo-tests-intel-core-2-qx6850-sciencemark-2-0.jpg

Toujours d'actualité, ScienceMark 2.0 évolue les performances d'un processeur en le soumettant à divers calculs arithmétiques poussés. En tête, nous retrouvons nos trois processeurs à 3 GHz, les deux Intel (Core 2 Duo E6850 et Core 2 Extreme QX6850) mais aussi l'Athlon 64 X2 6000+ d'AMD dont la fréquence de fonctionnement est justement de 3 GHz. Il faut en effet se souvenir que ScienceMark est plus influencé par la fréquence que par le nombre de coeurs ou la fréquence du bus système. Ainsi entre le Core 2 Duo E6700 à 2,66 GHz et son successeur, le Core 2 Duo E6750 à 2,66 GHz mais en FSB1333, les performances sont... identiques !

Cinebench 9.5

00549658-photo-tests-intel-core-2-qx6850-cinebench-9-5.jpg

En attendant la version 10, Cinebench classe nos Processeurs en fonction de leur célérité à effectuer le rendu d'une scène 3D. Multithreadé, l'outil, basé sur le moteur 3D de Cinema4D, donc sa préférence aux processeurs quadri-coeurs. Ici le Core 2 Extreme QX6850 affiche des performances 13% supérieures à son prédécesseur le Core 2 Extreme QX6700. Face au Core 2 Extreme QX6800 à 2,93 GHz, le Core 2 Extreme QX6850 à 3GHz n'est plus que 2% plus rapide. Quant à notre Core 2 Duo E6850, il supplante de 1% le Core 2 Extreme X6800. Comparé au Core 2 Duo E6700 à 2,66 GHz, le Core 2 Duo E6850 est 11% plus performant.

3DSMax 8 SP3 - 1280*1024 - Radiosité

00549657-photo-tests-intel-core-2-qx6850-3dsmax-8-sp3.jpg

Ce test est pour nous l'occasion de faire évoluer notre protocole 3DSMax en faisant passer le logiciel en version Service Pack 3 mais aussi en demandant un rendu 3D en 1280x1024, contre 800x600 auparavant. Attention, les résultats sont exprimés en secondes, la lecture du graphique est donc inversée. On note ici l'apport évident des processeurs quadri-coeurs puisque le temps de rendu passe de pratiquement 4 minutes sur un Core 2 Duo E6700 à un peu plus deux minutes sur le plus modeste des processeurs quadri-coeurs, en l'occurence le Core 2 Quad Q6600. Le passage au FSB1333 semble profiter aux performances globales puisqu'à fréquence égale on gagne environ six secondes entre un Core 2 Duo E6700 et un Core 2 Duo E6750. Le Core 2 Duo E6850 affiche pour sa part des performances supérieures au Core 2 Extreme X6800 grâce à sa fréquence de fonctionnement supérieure (3 GHz contre 2,93 GHz) et à son FSB plus rapide (FSB1333 contre FSB1066). Naturellement, le Core 2 Extreme QX6850 est le processeur le plus rapide avec seulement 1 minute et 46 secondes pour le rendu de notre scène. Face au Core 2 Extreme QX6800, le gain avoisine les 6 secondes.

Adobe Photoshop CS3

00549698-photo-tests-intel-core-2-qx6850-adobe-photoshop-cs3.jpg

Sorti tout récemment, Photoshop CS3 est la dernière version du célèbre logiciel de retouche photo d'Adobe. Ici nous mesurons le temps nécessaire pour l'application d'un flou radial sur une photo haute définition. Les résultats sont en secondes avec une lecture inversée du graphique. On le voit, Photoshop CS3 tire avantage des processeurs quadri-coeurs ceux-ci étant tout simplement les plus rapides à appliquer notre filtre. Le test met en avant les bonnes performances du Core 2 Duo E6850 sur le Core 2 Extreme X6800 alors que le Core 2 Extreme QX6850 décroche sans surprise la première place du classement.

Compression de fichiers - Winrar 3.70

00549678-photo-tests-intel-core-2-qx6850-winrar.jpg

Petits changements également pour notre test de compression de fichiers puisque nous adoptons la dernière version de WinRAR en date, la 3.70 tout en changeant notre échantillon de fichiers. Il s'agit maintenant de la compression des fichiers du CD de pilotes Creative X-Fi pour Windows Vista, fichiers préalablement copiés sur le disque dur. Là encore, les résultats sont exprimés en secondes avec une lecture inversée du graphique. Les processeurs quadri-coeurs sont en tête alors que le passage au FSB1333 fait le plus grand bien aux Core 2 Duo. Ainsi le Core 2 Duo E6750 à 2,66 GHz est-il à égalité avec le Core 2 Extreme X6800 pourtant cadencé à 2,93 GHz mais handicapé par son FSB1066. Le Core 2 Duo E6850 en profite donc pour prendre les devants et afficher des performances meilleures que celle du Core 2 Quad Q6600.

Encodage vidéo - TMPGEnc 4.3.0.220

00549665-photo-tests-intel-core-2-qx6850-tmpgenc.jpg

Nous faisons évoluer ici notre version de TMPGenc mais notre fichier vidéo reste identique avec comme objet du test la mesure du temps nécessaire pour la compilation d'un AVI au format MPEG2. Les résultats sont exprimés en secondes et le graphique se lit donc de manière inversée. Pas de grande surprise ici, puisque les processeurs les plus rapides sont les quadri-coeurs d'Intel qui trustent le haut du podium. Le passage du Core 2 Extreme QX6800 au Core 2 Extreme QX6850 permet de gagner 7 secondes sur le temps total alors que le Core 2 Duo E6850 affiche une fois encore de meilleures prestations que le Core 2 Extreme X6800. Le passage à 3 GHz couplé à l'adoption du FSB1333 permettent au E6850 d'être 7 secondes plus rapide que son illustre grand frère.

Pinnacle Studio 11.1

00549666-photo-tests-intel-core-2-qx6850-studio-11-1.jpg

L'arrivée de Studio 11 est pour nous l'occasion de faire évoluer notre protocole de test en retenant la dernière version du logiciel mais aussi en effectuant un rendu de projet en HD 1080i au format MPEG2. Là aussi les résultats sont en secondes avec comme implication une lecture inversée du graphique. Cela saute aux yeux, le logiciel est maintenant capable de tirer profit des processeurs quadri-coeurs. Bonne nouvelle donc puisque le temps de rendu et d'encodage est ainsi ramené de 11 minutes sur un Core 2 Duo E6700 à un tout petit peu plus de six minutes sur un Core 2 Extreme QX6850. On notera du reste que Studio 11 n'est pas forcément très sensible à l'augmentation de la fréquence de bus système alors que le Core 2 Duo E6850 fait une fois encore mieux que le Core 2 Extreme X6800. Le passage d'un processeur permet d'économiser 17 secondes sur le rendu total du projet. Quant à comparer nos processeurs quadri-coeurs cela est vite fait, le Core 2 Extreme QX6850 est tout simplement le plus rapide.

Mathematica 5.2

00549661-photo-tests-intel-core-2-qx6850-mathematica-5-2.jpg

Application mathématique par excellence, Mathematica est ici utilisé dans sa version 5.2. A l'instar de Sciencemark, le logiciel favorise avant tout la fréquence de fonctionnement, c'est ainsi que nous retrouvons en tête le Core 2 Duo E6850 et le Core 2 Extreme QX6850, deux processeurs cadencés à 3 GHz. Face au QX6800, le dernier-né d'Intel à savoir le QX6850 est ici 2,7% plus rapide. On notera que le Core 2 Duo E6850 affiche une fois encore des performances supérieures au Core 2 Extreme X6800. Face au Core 2 Duo E6700 à 2,66 GHz, le Core 2 Duo E6850 est ici 12% plus performant.

Doom 3 v1.3 - 1024x768

00549667-photo-tests-intel-core-2-qx6850-doom-3.jpg

Rien de mieux que ce bon vieux Doom 3 pour démarrer notre série de tests jeux. L'adoption du GeForce 8800 GTX permet d'éviter les limitations observées dans les précédents tests avec une véritable hiérarchie. En tête figurent nos deux Processeurs à 3 GHz, les Core 2 Duo E6850 et Core 2 Duo QX6850. Ce dernier se montre 9% plus rapide que le Core 2 Extreme QX6700 alors qu'il bat le Core 2 Extreme QX6800 avec des performances 5% meilleures. Le Core 2 Duo E6850 est sans surprise plus rapide que le Core 2 Extreme X6800 avec des performances 1,5% supérieures. Face au Core 2 Duo E6700, le Core 2 Duo E6850 est 8% plus rapide.

Far Cry v1.4 - 1024x768x32

00549691-photo-tests-intel-core-2-qx6850-farcry-1-4.jpg

Même constat ou presque sous Far Cry où les processeurs Intel dominent largement la danse. En tête figure la série des 6800 alors que le Core 2 Extreme QX6850 laisse ici sa première place au Core 2 Duo E6850. Comparé au Core 2 Extreme X6800, le Core 2 Duo E6850 est ici 5% plus rapide. On note un très léger avantage pour le Core 2 Extreme QX6800 sur le Core 2 Extreme X6800 alors même que les deux processeurs opèrent à la même fréquence. Face au Core 2 Duo E6700, le Core 2 Duo E6850 se montre 18% plus rapide.

Call Of Duty 2 - v1.3 - 1024x768x32

00549659-photo-tests-intel-core-2-qx6850-call-of-duty-2.jpg

Call Of Duty 2 semble donner sa préférence aux processeurs dont la fréquence de fonctionnement est la plus élevée. Ainsi nous retrouvons les Core 2 Duo E6850 et Core 2 Extreme QX6850 en tête. Le Core 2 Extreme X6800 termine troisième, le Core 2 Duo E6850 réussissant à se montrer 4% plus performant. Face au Core 2 Duo E6700, le Core 2 Duo E6850 délivre des performances 11% supérieures. Nos processeurs quadri-coeurs n'apportent ici rien de plus face aux modèles double coeur et ils font même généralement un peu moins bien que les modèles double coeur cadencés à fréquence identique. C'est le cas du Core 2 Extreme QX6700 ici plus lent que le Core 2 Duo E6700 ou encore du Core 2 Extreme QX6800 plus lent que le Core 2 Extreme X6800. Enfin, à fréquence égale le passage au FSB1333 augmente de 5% les performances c'est du moins ce que nous observons entre le Core 2 Duo E6700 et son successeur le E6750.

Supreme Commander

00549692-photo-tests-intel-core-2-qx6850-supreme-commander.jpg

Nous refermons cette page avec Supreme Commander, le dernier jeu en date de Chris Taylor. Multi-threadé, le titre profite naturellement des processeurs quadri-coeurs. C'est ainsi que notre système en Core 2 Quad Q6600 affiche de meilleurs performances que les autres configurations munies de Core 2 Duo tournant à des fréquences plus élevées. Une fois de plus, le Core 2 Extreme QX6850 est en tête et face au Core 2 Extreme QX6700, ses performances sont pratiquement 5% supérieures. Le Core 2 Duo E6850 confirme quant à lui sa sa supériorité sur le Core 2 Extreme X6800, même si l'écart ne dépasse pas les 1% sous Supreme Commander. Face au Core 2 Duo E6700, le petit nouveau, en l'occurence l'E6850 est 3% plus performant.

Consommation et échauffement

Durant nos tests, nous avons bien sûr mesuré la consommation et l'échauffement de nos divers Processeurs. Pour ce faire, nous lançons autant d'instances de Prime95 que de coeurs et nous relevons la consommation électrique globale de notre système de test, une consommation indiquée par un wattmètre. Nous relevons la température dans les mêmes conditions de charge via Prime95 et ce au bout d'un quart d'heure en utilisant l'outil de monitoring de NVIDIA, en l'occurence nTune 5.

 Consommation globale du systèmeTempérature relevée
AMD Athlon 64 X2 6000+348 Watts84° C
Core 2 Duo E6700276 Watts 69° C
Core 2 Duo E6750282 Watts70° C
Core 2 Duo E6850286 Watts70° C
Core 2 Extreme X6800285 Watts72° C
Core 2 Extreme QX6700340 Watts80° C
Core 2 Extreme QX6850348 Watts84° C


Comme on peut le voir, la consommation électrique globale de notre système en Core 2 Extreme QX6850 est relativement élevée puisqu'elle égale la consommation déjà record de notre Athlon 64 X2 6000+. Corolaire de cette consommation électrique élevée, une température en pleine charge relativement importante de 84°C, température qui rejoint là encore celle de l'Athlon 64 X2 6000+. Ne perdons toutefois pas de vue que l'Athlon 64 X2 6000+ ne comporte que deux coeurs quand le Core 2 Extreme QX6850 en dispose de quatre. A fréquence égale, 3 GHz donc, le Core 2 Extreme QX6850 fait grimper de 100 Watts la consommation globale de notre machine de test face au Core 2 Duo E6850. Au final, on constate donc que l'augmentation de fréquence et de FSB du nouveau Core 2 Extreme QX6850 se paye au prix fort avec une consommation électrique plus importante et un échauffement relativement conséquent et ce malgré le passage à un nouveau stepping du processeur. On tempérera toutefois cette assertion en remarquant qu'entre le Core 2 Extreme QX6700 et le Core 2 Extreme QX6850, la consommation n'a augmenté que de 8 Watts pour 333 MHz de plus.

Overclocking

Difficile sport que l'overclocking qui, d'un processeur à l'autre, d'une carte mère à l'autre, donne des résultats différents. Nous avons fort naturellement cherché à connaître le potentiel d'overclocking du Core 2 Extreme QX6850 en conservant un refroidissement à air basé sur le ventirad Intel standard. Nous sommes qui plus est restés sur notre carte mère XFX en nForce 680i SLI. Bonne surprise, le passage du coefficient multiplicateur 9x au coefficient supérieur, à savoir 10x, n'a posé aucun souci à vitesse de FSB constante alors que nous avons pu maintenir les 10x jusqu'à un FSB de 350 MHz (FSB1400). Au-delà de cette fréquence il nous a fallu hélas abaisser de nouveau le coefficient multiplicateur à 9x pour disposer d'un système fonctionnel. Avec un coefficient de 9x nous avons pu atteindre les 400 MHz de FSB soit une fréquence de 3,6 GHz pour notre processeur. Voilà un beau score qui nous donne tout de même un surcadencement de près de 20%. Nous avons bien sûr tenté d'aller au-delà en nous rapprochant des 4 GHz. Avec un coefficient 9x et une fréquence de bus de 425 MHz, le système démarrait toujours, mais la température du processeur devenait excessive empêchant ainsi Windows de démarrer sans erreur. Nous avons donc remplacé le ventirad livré en standard par Intel par un modèle un peu plus costaud. Résultat nous avons pu faire fonctionner notre Core 2 Extreme QX6850 sans souci à 3,8 GHz, soit un bus système de 1700 MHz.

000000E100548000-photo-intel-core-2-extreme-qx6850-cpu-z-overclocking-3-6ghz.jpg
000000E100549679-photo-intel-core-2-extreme-qx6850-cpu-z-oc3-8.jpg

Intel Core 2 Extreme QX6850 overclocké à 3,6 GHz puis à 3,8 GHz


Quant au Core 2 Duo E6850, nous avons facilement pu lui faire atteindre les 3,6 GHz avec une fréquence de bus fixée à 450 MHz, soit un FSB1800, et un coefficient multiplicateur ramené à 8x. On obtient ainsi une augmentation de fréquence de près de 600 MHz par rapport à la fréquence initiale du processeur, à savoir 3 GHz.

Conclusion

Au fil des mois, la famille de processeurs Core 2 d'Intel continue de s'agrandir par touches successives. Le nouveau processeur haut de gamme du fondeur de Santa-Clara, s'il reste toujours aussi inaccessible pour la plupart des bourses, est à coup sûr le processeur le plus performant du moment. Force est en effet de constater que l'Athlon 64 X2 6000+, le processeur le plus puissant d'AMD, fait bien pâle figure à côté des derniers processeurs Intel, qu'il s'agisse du Core 2 Duo E6850 ou du Core 2 Extreme QX6850.

Loin de tout révolutionner, l'arrivée du bus système 1333 MHz permet tout de même à Intel de proposer des processeurs cadencés à 3 GHz qui tirent mieux parti de la bande passante mémoire. Qui plus est, Intel offre avec le Core 2 Duo E6850 un processeur aussi performant, voire légèrement plus rapide, que le Core 2 Extreme X6800, ancienne référence très haut de gamme. Alors que le Core 2 Extreme X6800 coûtait à son lancement il y a un an près de 1000 euros, le Core 2 Duo E6850 fait aussi bien pour un prix qui devrait si tout va bien être inférieur à 300 euros... Outre-atlantique le tarif de ce processeur est fixé à 268 dollars l'unité par quantité de mille.

00549713-photo-choper-intel.jpg


Le test de l'Intel Core 2 Extreme QX6850 est pour nous l'occasion de faire le point sur les performances des processeurs quadri-cœurs face à leurs homologues double-cœur. Le premier constat est assez évident, avec les bonnes applications, les gains sont définitivement au rendez-vous. Un simple rendu de projet sous Studio 11 qui met une dizaine de minutes à s'exécuter avec un Core 2 Extreme X6800 ne demande plus que 6 minutes sur un Core 2 Quad QX6850 ! Si l'environnement logiciel commence à prendre en compte les processeurs quadri-cœurs, il ne faut pas perdre de vue que dans certaines applications leur apport est nul ou assez peu significatif. Le jeu Supreme Commander est un excellent exemple. Optimisé pour les processeurs multicoeurs, le dernier titre de Chris Taylor, affiche effectivement des meilleures performances sur processeur quadri-cœur sauf qu'ici le gain s'élève à 2 ou 4 FPS maximum. Pas franchement de quoi pavoiser... Le domaine de prédilection des processeurs quadri-cœurs reste aujourd'hui encore le multimédia avec le traitement vidéo et à ce petit jeu le Core 2 Extreme QX6850 d'Intel est tout simplement le meilleur... en attendant Penryn ?

Aussi performant soit le Core 2 Extreme QX6850, ce processeur reste fort coûteux (près de 1000 euros, avec un prix fixé à 970 dollars la pièce par quantité de mille) alors que le gain de performances face à son prédécesseur le Core 2 Extreme QX6800 n'est pas transcendant malgré le changement de bus système. Nous déplorons également l'absence totale de compétition de la part d'AMD qui ne propose toujours rien pour contrer Intel sur le terrain des performances, si ce n'est encore et toujours des baisses de prix. AMD, réveillez-vous, avant la fin de l'année s'il vous plaît !

Intel Core 2 Quad Extreme QX6850

4

Les plus

  • Montée en fréquence du bus système
  • Excellentes performances
  • Passage en stepping G0

Les moins

  • Prix mirobolant
  • Chauffe et consommation trop élevées

0

Performances9

Innovation7

Qualité prix4



Intel Core 2 Duo E6850

8

Les plus

  • Performances supérieures au X6800
  • Bon potentiel d'overclocking
  • Echauffement modéré
  • Prix très intéressant

Les moins

  • Seulement deux coeurs ?

0

Performances8

Innnovation7

Qualité prix9



Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Adobe : Le SPAM PDF n'est pas une menace
Yahoo teste la publicité dans les PDF d'Adobe
Le format PDF 1.7 devient une norme ISO
Google synchronise Outlook et Google Calendar
OVH domine le marché français des registrars
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page