Intel rajeunit son Centrino Duo avec Santa Rosa

0
000000A000496466-photo-logo-intel-centrino-duo.jpg
Conscient que l'avenir de l'informatique passait à terme par la mobilité, Intel s'est très tôt engagé dans le développement de plates-formes matérielles spécifiquement adaptées aux besoins des utilisateurs nomades. Il faut dire que le fondeur n'avait pas d'autre choix, le Pentium 4 ayant rapidement montré son inadéquation aux Ordinateurs Portables. Souvenons-nous en effet qu'avant le lancement de la plate-forme Centrino, c'était début 2003, les ordinateurs portables évoluaient de manière assez lente et se contentaient de Processeurs dérivés de leurs homologues de bureau. Rien ou presque n'était alors fait pour l'autonomie, ou pour les contraintes particulières aux portables comme l'échauffement ou la consommation. Presque immédiatement couronnée de succès, la marque Centrino s'est très rapidement imposée comme la référence en matière d'ordinateurs portables, au point de laisser AMD dans l'ombre, voire dans la pénombre, le Turion ayant bien du mal à convaincre.

Plus proche de nous, en septembre 2006, Intel renouvelait sa désormais célèbre plate-forme mobile Centrino en la dotant pour la première fois de son processeur à succès, le Core 2 Duo. Six mois plus tard, la firme de Santa-Clara procède à un nouveau renouvellement avec l'introduction d'une plate-forme rafraichie connue jusqu'à présent sous le nom de code Santa-Rosa. Pour cette nouvelle mouture de Centrino, Intel propose un processeur légèrement amélioré, un nouveau chipset, un nouveau module Wi-Fi ainsi que diverses petites améliorations comme nous le verrons dans les pages qui suivent. L'occasion pour nous de découvrir non seulement la plate-forme Santa-Rosa qui sera au cœur de tous les nouveaux portables Centrino dans les semaines à venir, mais également le VX2 d'Asus, le tout premier portable Santa-Rosa à atterrir dans nos bureaux.

012C000000495497-photo-intel-centrino.jpg

Petites évolutions du côté processeur

0000009100354561-photo-intel-core-2-duo-merom-1.jpg
Pour sa nouvelle plate-forme Centrino Duo, Intel fait évoluer en douceur la version mobile de son processeur double-cœur Core 2 Duo. Autant être clair d'emblée, les évolutions proposées par Intel sont assez anecdotiques et n'ont rien de transcendantes puisque le cœur des nouveaux Core 2 Duo mobiles est toujours constitué d'un Merom. Toutefois, les ingénieurs d'Intel ont apporté quelques améliorations au premier rang desquelles figure une fréquence accrue pour le bus système. On passe ainsi de 667 MHz pour les Core 2 Duo des plates-formes Napa à 800 MHz pour les Core 2 Duo animant les plates-formes Santa-Rosa. Cette amélioration a un impact direct sur la bande passante théorique entre le chipset et le processeur, bande passante qui passe de 5,3 Go/s avec Napa à 6,4 Go/s.

Toujours gravés en 65nm, et pouvant offrir jusqu'à 4 Mo de mémoire cache de second niveau en fonction du modèle, les Core 2 Duo Santa-Rosa inaugurent, grâce à un nouveau stepping de la puce (Révision E1), de nouveaux modes d'économie d'énergie. Intel propose notamment le Dynamic FSB Switching, une fonction qui vise à abaisser la tension du processeur et la fréquence du bus via un nouvel état baptisé superLFM. En clair, le portable reste actif tout en étant capable de baisser sa consommation dans certaines conditions (lecture DVD ou lecture de musique par exemple) pour augmenter l'autonomie de la batterie. Selon Intel, la fréquence de fonctionnement du processeur peut ainsi descendre à un minimum de 800 MHz lorsque l'ordinateur est en activité mais peu sollicité. Dans le même ordre d'idée, Intel propose le mode « Deeper Sleep Enhanced », un mode d'état inactif avancé où le chipset et le processeur sont mis hors tension, toujours dans le but de prolonger l'autonomie de la batterie.

La dernière nouveauté introduite par Santa-Rosa au niveau du processeur vient de l'Intel Dynamic Accelerator. Il s'agit ici d'optimiser les performances du processeur lorsqu'un seul des deux cœurs est sollicité à son maximum. Concrètement, l'Intel Dynamic Accelerator agit sur le coefficient multiplicateur du processeur en faisant passer celui-ci à l'unité supérieure. C'est ainsi qu'on gagne 200 MHz lorsque la fonction entre en action sur n'importe lequel des Core 2 Duo Santa-Rosa. Le bénéfice de l'Intel Dynamic Accelerator sera naturellement ressenti sur les applications mono-threadées, puisqu'il se déclenche uniquement lorsque le deuxième cœur est dans un état de fonctionnement inactif, état dit C3.

000000F000495498-photo-intel-centrino-santa-rosa-intel-dynamic-acceleration.jpg

Technologie Intel Dynamic Accelerator


Physiquement, les nouveaux Merom Santa-Rosa comptent toujours quelque 291 millions de transistors alors qu'ils se présentent au format µPGA479, Intel restant fidèle à ce packaging. Le brochage a quelque peu évolué avec un changement de la disposition des pins rendant impossible les permutations de processeur d'une génération à l'autre de plate-forme Centrino. Le chipset 945 des systèmes Napa n'aurait de toute façon hélas pas supporté les nouveaux Processeurs, pas plus d'ailleurs que leur étage d'alimentation. Niveau TDP, c'est-à-dire l'enveloppe thermique du processeur, Intel se montre conservateur puisque le fondeur garde un TDP de 34 Watts pour les processeurs Core 2 Duo les plus puissants. Pour inaugurer dignement Santa-Rosa, Intel propose en guise de fer de lance le Core 2 Duo T7700, son processeur pour portable le plus rapide du moment avec une fréquence de fonctionnement de 2,4 GHz.

000000D200495484-photo-intel-santa-rosa-cpu-z.jpg

Intel Core 2 Duo T7700 vu par CPU-Z


Sachez pour finir, que comme tout bon Core 2 Duo qui se respecte, les nouveaux processeurs de la plate-forme Santa-Rosa d'Intel proposent la prise en charge de l'EM64T, autrement dit la compatibilité 64 bits, ainsi que les instructions SSE3 et SSSE3 en plus naturellement de l'Intel XD, du nom de la technologie de marquage des zones mémoire en cours d'utilisation visant à empêcher l'exécution de certains vers ou virus. La technologie VT, permettant d'offrir un adressage mémoire optimisé pour les logiciels de virtualisation, est également de la partie.

Intel Centrino Pro

000000A000496465-photo-logo-intel-centrino-pro.jpg
Avec Santa-Rosa, Intel introduit pour la toute première fois une nouvelle déclinaison de sa plate-forme Centrino avec la marque Centrino Pro. Alors que les portables Centrino Duo continueront de se destiner au grand public, les portables Centrino Pro visent logiquement les utilisateurs professionnels et plus particulièrement les entreprises. Alors que les trois piliers de Centrino Duo résident toujours dans le processeur, le chipset et le circuit Wi-Fi, Intel ajoute pour Centrino Pro un quatrième élément : une puce réseau filaire de son cru, sous la forme d'un composant 82566MM. Ce dernier inaugure deux technologies d'économie d'énergie avec la technologie ACBS qui coupe automatiquement l'alimentation lorsque le câble Ethernet est débranché alors que l'AC/DC Link Step module le débit de la connexion filaire en fonction du mode d'alimentation du portable. Associé à un BIOS compatible AMT et aux fonctions AMT du chipset 965 Express, Centrino Pro a comme principal atout d'offrir la prise de contrôle à distance d'un portable.

Les divers outils proposés par Intel permettent à un administrateur système d'énumérer à distance la configuration matérielle du portable mais également l'environnement logiciel. Parmi les fonctions de la technologie AMT (Active Management Technology), Intel offre la possibilité de démarrer à distance un ordinateur portable et ce qu'il soit connecté à un réseau filaire ou à un réseau sans-fil. Diverses autres fonctions sont proposées comme la protection virale ou encore la distribution à distance d'agents de sécurité.

Un nouveau chipset : Intel 965 Express

Le fondeur de Santa-Clara profite de sa nouvelle plate-forme Centrino Duo pour évincer le chipset 945 qui équipait les portables Napa en le remplaçant par le chipset 965, un jeu de composants déjà disponible depuis plusieurs mois déjà sur nos PC de bureau. Adaptée aux Ordinateurs Portables, la version mobile du 965 Express est compatible avec le bus système de 800 MHz, et gère la nouvelle technologie Intel Dynamic Accelerator décrite précédemment. Face au chipset 945, le 965 Express se distingue par sa prise en charge Serial-ATA améliorée ou encore par le nombre de ports USB 2.0 qu'il peut gérer grâce à son southbridge ICH8M. Intel annonce en effet la prise en charge de 10 ports USB 2.0, 3 ports Serial-ATA 3.0 Gbps alors que le chipset offre un total de six liens PCI-Express en 1x pour d'éventuelles cartes d'extension. La gestion des modes RAID est naturellement de la partie avec les modes RAID 0, RAID 1 et l'Intel RAID Matrix. A noter au niveau du contrôleur Serial-ATA, l'arrivée de l'AHCI LPM (Link Power Management) une fonction permettant de mettre en veille la communication entre le southbridge et les Disques durs lors des périodes d'inactivité, et ce toujours dans le but d'économiser de l'énergie.

000000F000495543-photo-diagramme-santa-rosa-chipset-965.jpg

Diagramme du chipset Intel 965 pour plate-forme Santa-Rosa


Au-delà de ces améliorations, le chipset 965 Express permet à Intel de proposer un nouveau coeur graphique : le GMA X3100. Inclus dans la version GM du chipset, et cadencé à 500 MHz, ce coeur graphique est un dérivé du GMA X3000 qui équipe depuis quelques mois les chipsets G965 dédiés aux Ordinateurs de bureau. Compatible avec DirectX 9.0, le GMA X3100 permet également à Intel de prendre en charge l'interface graphique Aero de Windows Vista. Le GMA X3100 intègre par ailleurs la technologie Intel Clear Video, le pendant made in Intel des célèbres AVIVO et PureVideo signés AMD et NVIDIA. Ne disposant pas de portable muni du GMA X3100, nous avons choisi de ne pas nous épancher à son sujet. Pour finir, sachez que le chipset 965 prend en charge la fonction Intel AMT dans le cadre des portables Centrino Pro.

000000DC00497680-photo-chipset-intel-pm965.jpg


Technologie Intel Turbo Memory

0000008C00486532-photo-idf-07-module-robson-pcie-1x.jpg
Les portables nouvelle génération utilisant la plate-forme Santa-Rosa sont les tous premiers du genre à disposer de la technologie Intel Turbo Memory. Il s'agit dans les faits d'un module PCI-Express 1x intégré à l'ordinateur et comprenant, selon le choix du fabricant de l'ordinateur, de 512 Mo à 1 Go de mémoire flash NAND. Anciennement connue sous le nom de code Robson, cette technologie a pour but d'activer les fonctions ReadyBoost et ReadyDrive propres à un seul système d'exploitation : Windows Vista. La technologie ReadyBoost, déjà étudiée dans nos colonnes (voir notre dossier Windows Vista), permet de mettre en cache les données fréquemment utilisées pour y accéder plus rapidement et ce afin d'améliorer significativement les temps de chargement des applicatifs les plus sollicités.

La technologie ReadyDrive reprend quant à elle un concept quasi-identique pour accélérer cette fois-ci les temps de chargement du système d'exploitation qu'il s'agisse du démarrage à froid ou de la reprise depuis le mode de mise en veille en hibernation. Intel met donc à profit son module Turbo Memory pour activer ReadyDrive, une fonction à la base conçue pour les disques durs hybrides, ces disques durs embarquant de la mémoire flash et dont la disponibilité aujourd'hui est assez restreinte.

000000DC00496168-photo-microsoft-windows-vista-readydrive.jpg

Technologie ReadyDrive expliquée par Microsoft


Intel communique sur des chargements deux fois plus rapides pour les logiciels et des démarrages jusqu'à 20% plus rapides. Toujours selon les chiffres communiqués par Intel, le module Intel Turbo Memory permettrait également de réduire la consommation électrique du système avec des économies atteignant 0,26 Watt. Et Intel de mettre en avant l'interface PCI-Express retenue sur les mémoires USB, la bande passante étant notamment supérieure. Précisons que le module Intel Turbo Memory 512 Mo ne donne accès qu'à la technologie ReadyDrive, seul le module 1 Go offrant simultanément les fonctions ReadyDrive et ReadyBoost.

000000DC00495562-photo-console-intel-turbo-memory.jpg

Console Intel Turbo Memory


Histoire de ne pas nous fier aveuglement aux indications d'Intel nous avons bien sûr tenté de mettre en avant les apports de la technologie Turbo Memory en mesurant le temps nécessaire au démarrage de Windows Vista, de la mise sous tension à l'apparition du bureau, avec et sans Turbo Memory. Surprise, le gain ne se situe pas là où on aurait pu le croire puisque la désactivation du module Turbo Memory nous fait gagner quelques secondes au démarrage de Vista ! Nous avons bien sûr répété l'opération plusieurs fois avant de nous rendre à l'évidence : Turbo Memory n'offre pour l'instant aucun gain sur notre VX2S... La faute aux pilotes ou au BIOS ? Même constat ou presque pour le retour du mode d'hibernation où l'on constate un gain de 2 secondes seulement lorsque TurboMemory est actif : comptez 34 secondes pour revenir de l'hibernation sans TurboMemory et 32 secondes avec TurboMemory sur le VX2S.

00495580-photo-intel-turbo-memory.jpg


Le Wi-Fi passe au n !

000000A500442995-photo-intel-centrino-i802-11n-la-carte.jpg
Comme à chaque nouvelle génération de plate-forme Centrino, Intel fait évoluer le circuit sans fil animant cette dernière. Rappelons d'ailleurs que pour Intel, la plate-forme Centrino se compose toujours de trois éléments distincts : le processeur, le chipset et la carte réseau sans fil. Avec la plate-forme Santa-Rosa, Intel introduit donc le module Wireless WiFi Link 4965AGN présenté au format PCI-Express 1x. Déjà présent dans le rafraichissement de janvier de la plate-forme Napa, le circuit Wireless WiFi Link 4965AGN supporte à la fois les bandes de fréquences des 2,4 et 5 GHz ce qui garantit la compatibilité avec les réseaux i802.11a, i802.11b, i802.11g et i802.11n. A l'instar des grands équipementiers réseaux, Intel n'a donc pas souhaité attendre la finalisation des spécifications du protocole i802.11n pour proposer un circuit offrant des performances supérieures au vieillissant i802.11g. Répondant donc aux pré-spécifications du protocole i802.11n, il est décrit par Intel comme offrant un débit jusqu'à cinq fois supérieur et une portée deux fois améliorée par rapport aux anciennes solutions i802.11g.

Durant nos tests, nous avons pu vérifier le bon fonctionnement du module 4965AGN avec notre Freebox HD, qui utilise pour mémoire la technologie MIMO. Avec un portable Santa-Rosa, muni du circuit Wireless WiFi Link 4965AGN, il nous a fallu 2 minutes et 31 secondes pour transférer depuis un PC du réseau un fichier de 261 Mo. La même opération avec un portable de génération précédente et équipé du circuit Intel PRO/Wireless 3945 s'effectue en 3 minutes et 10 secondes. Bien que succinct, et méritant d'être répété avec des Routeurs pre-N, ce premier test de débit confirme effectivement un gain du côté des taux de transfert en Wi-Fi grâce au nouveau module Intel.

Asus Lamborghini VX2S

00054969-photo-logo-asus.jpg
Assez réactif sur le créneau des Ordinateurs Portables, Asus est une fois encore le premier à avoir pu nous faire parvenir un système équipé de la plate-forme Santa-Rosa et compatible Centrino Pro. Il s'agit d'un portable de la gamme Lamborghini, le VX2S, dont la commercialisation ne devrait pas intervenir avant le mois de juin, au mieux. Reprenant le carénage des VX2, avec une coque de plastique noir munie d'inserts en plastique argenté, le portable se distingue par le capot de son écran, un capot jaune laqué frappé du logo du fabricant automobile Lamborghini. Pesant un peu plus de 3 kilogrammes, le VX2S se dote d'un écran brillant WXGA+ de 15,4 pouces offrant une résolution de 1680x1050. Ouvert, l'écran dévoile un clavier entouré d'un revêtement façon cuir servant de repose poignets. Et puisse que nous en sommes à parler des atours de ce VX2S, sachez que le sommet de l'écran comporte une webcam orientable d'une résolution de 1,3 Mégapixel ainsi qu'un microphone intégré.

0000010400495549-photo-asus-lamborghini-vx2s-1.jpg

Asus Lamborghini VX2S


Doté d'un clavier de facture conventionnelle qui reste agréable à utiliser, le VX2S adopte pour la petite histoire la nouvelle touche Windows Vista dont le logo est maintenant encerclé. A l'usage, le touchpad du portable se montre assez précis, mais ses deux boutons sont relativement durs à actionner. On note par ailleurs la présence d'un lecteur d'empreintes digitales entre les deux boutons du touchpad. Le clavier est qui plus est surmonté de diverses touches de raccourci et de quelques diodes de fonctionnement. Asus propose des boutons dédiés pour changer de mode d'alimentation ou encore activer (ou désactiver) les radios embarquées à savoir le Bluetooth et le Wi-Fi. Si la diode témoignant de l'activité du disque dur est située au dessus du clavier avec la diode de fonctionnement, on retrouve les diodes indiquant l'activité des circuits Bluetooh et Wi-Fi, ainsi que le témoin de batterie, sur la partie inférieure du clavier.

En matière de connectique, le VX2S offre sur sa tranche gauche, outre l'accès au tiroir de l'unité optique, deux ports USB 2.0, un connecteur HDMI, un connecteur VGA DVB-15, un connecteur RJ45 ainsi qu'une sortie vidéo analogique. Sur l'autre extrémité, Asus propose un port USB 2.0, un connecteur mini-FireWire, un connecteur RJ11 utile pour le modem intégré, un connecteur d'alimentation ainsi que les entrées et sorties audio en plus du lecteur de carte mémoire intégré. Ce dernier est compatible notamment avec les cartes Memory Stick, MMC et Secure Digital. Par ailleurs, Asus propose même un connecteur e-SATA ainsi qu'un logement ExpressCard ! A noter, la présence d'une fenêtre infrarouge sur la face avant du portable. Comme souvent chez Asus, les composants du VX2S sont très facilement accessibles puisque le disque dur est extractible, tout comme le lecteur optique, alors qu'une seule trappe permet d'accéder au processeur, à la mémoire et au module graphique MXM.

000000F000495550-photo-asus-lamborghini-vx2s-2.jpg


Techniquement, le VX2S de ce test renferme un processeur Intel Core 2 Duo T7700 cadencé à 2,4 GHz et s'appuie sur la nouvelle plate-forme Santa-Rosa. Le portable est donc équipé d'un chipset Intel 965 Express et est épaulé par 2 Go de mémoire DDR2-667. Il se pare du tout nouveau module sans fil 4965AGM d'Intel et embarque un circuit Intel Turbo Memory de seulement 512 Mo. Le disque dur est ici un modèle Hitachi dont la vitesse de rotation s'établit à 5400 tours minute. Interfacé en Serial-ATA, il offre une capacité de 160 Go. Avec une puce réseau Gigabit Intel 82566MM, le portable est compatible Centrino Pro et se dote d'un circuit Bluetooth 2.0. Côté graphique, Asus retient un module MXM animé par une GeForce 8600M GT et muni de 512 Mo de mémoire vidéo. Terminons en précisant que la batterie est un modèle 8 cellules de 5200mAh. Sachez enfin que notre prototype était pourvu d'un Lecteur Blu-Ray, capable grâce à une double lentille de lire et graver les CD/DVD, une caractéristique encore assez rare sur les portables. Asus ne sait pas encore si la version commerciale du VX2S sera en définitive équipée de ce lecteur.
00310184-photo-ordinateur-de-bureau-dell-dimension-3100c.jpg
Afin de tester les performances de la plate-forme Santa-Rosa, nous avons employé deux Ordinateurs Portables distincts. Le premier était le tout nouveau VX2S d'Asus sur lequel nous avons utilisé les nouveaux Processeurs Intel Core 2 duo T7500 (2,2 GHz) et T7700 (2,4 GHz). Nous avons également eu recours à un VX2 plus classique, équipé de la plate-forme Napa et muni d'un processeur Core 2 Duo T7400 (2,16 GHz). Ceci devrait nous permettre de mettre en lumière les gains apportés par le Core 2 Duo Santa-Rosa à fréquence à peu près égale face au Core 2 Duo de génération précédente. Nous nous sommes par ailleurs assurés d'utiliser des composants aussi proches que possible sur les deux portables dont la configuration détaillée figure ci-dessous :
  • Asus VX2S,
  • Processeurs Intel Core Duo T7500 et T7700,
  • 2x1 Go mémoire DDR2 667,
  • Carte graphique NVIDIA GeForce 8600M GT,
  • Disque dur Hitachi 160 Go Serial-ATA 5400 rpm
  • Asus VX2,
  • Processeurs Intel Core Duo T7400,
  • 2x1 Go mémoire DDR2 667,
  • Carte graphique NVIDIA GeForce Go 7700 GT,
  • Disque dur Hitachi 160 Go Serial-ATA 5400 rpm
Nos deux machines étaient pourvues des derniers pilotes disponibles et fonctionnaient sous Windows Vista Edition Intégrale. Pour corser le tout, nous opposerons nos portables à un système de bureau de configuration identique :
  • Carte mère Asus P5B Deluxe,
  • Processeur Intel Core 2 Duo E6600 (2,4 GHz),
  • 2x1 Go Corsair DDR2800 Twin2X6400C3,
  • Carte graphique NVIDIA GeForce 7900 GS,
  • Disque dur Raptor 150 Go Serial-ATA 150
Comme les portables, notre machine de bureau utilisait les derniers pilotes disponibles sous Windows Vista. Précisons enfin que nos deux portables étant équipés de carte graphique différente (GeForce 7700 et GeForce 8600), nous avons fait l'impasse sur les benchs 3D que nous utilisons habituellement dans le cadre des tests processeurs.

Cinebench 9.5

00496414-photo-test-intel-santa-rosa-cinebench.jpg

On démarre nos tests avec Cinebench 9.5, un logiciel qui effectue le rendu d'une scène 3D pour évaluer les performances d'un système donné. On retrouve en tête le Core 2 Duo E6600, notre processeur de bureau qui, cadencé à la même fréquence que le Core 2 Duo T7700, à savoir 2,4 GHz, est 2% plus rapide que le dernier processeur pour ordinateur portable d'Intel. Il est intéressant de constater que le Core 2 Duo T7500 Santa-Rosa est 7% plus rapide que son prédécesseur Napa, le Core 2 Duo T7400 cadencé pratiquement à la même fréquence.

PCMark05 - Test processeur

00496416-photo-test-intel-santa-rosa-pcmark-05-cpu.jpg

Le test processeur de PCMark 05 donne les Core 2 Duo E6600 et Core 2 Duo T7700 à égalité. Cadencé à fréquence égale, les processeurs se distinguent pourtant par une fréquence de bus différente : 800 MHz pour le Core 2 Duo T7700 contre 1066 MHz pour le Core 2 Duo E6600. Une différence qui ne semble pas beaucoup influer sur PCMark 05. On note en revanche un avantage certain pour le Core 2 Duo T7500 qui, bien que cadencé pratiquement à la même fréquence que le modèle de génération précédente, le T7400, s'avère 5% plus rapide.

PCMark05 - Test mémoire

00496417-photo-test-intel-santa-rosa-pcmark-05-mem.jpg

Toujours sous PCMark 05, on passe au test mémoire. Celui-ci est quelque peu surprenant puisque le score de notre Core 2 Duo E6600, notre processeur de bureau, s'avère inférieur à celui de nos trois processeurs de portables et ce malgré plusieurs vérifications. En tête figure le Core 2 Duo T7700 alors que la version T7500 du Core 2 Duo affiche des performances 5% meilleures que celles du Core 2 Duo T7400, un modèle de la génération précédente bridé par un bus système à 667 MHz et dépourvu de certaines optimisations comme l'Intel Dynamic Accelerator.

ScienceMark 2.0 - Primordia

00496420-photo-test-intel-santa-rosa-sciencemark-2.jpg

Logiciel mathématique, ScienceMark évalue les performances de nos divers processeurs en fonction de leur rapidité pour achever certains calculs. En tête on retrouve le Core 2 Duo E6600 à égalité presque parfaite avec le Core 2 Duo T7700 cadencé à la même fréquence à savoir 2,4 GHz. Comparativement, le Core 2 Duo T7500 de génération Santa-Rosa est 3% plus véloce que son prédécesseur, le T7400 de génération Napa.

Mathematica 5.1

00496415-photo-test-intel-santa-rosa-mathematica-5-1.jpg

Dans la même veine, Mathematica semble donner des résultats équivalents à ScienceMark avec un Core 2 Duo E6600 en tête, suivi du Core 2 Duo T7700 qui anime notre VX2S signé Asus. Ici le Core 2 Duo T7500 est 4% plus rapide que le modèle T7400 qui anime les plates-formes Napa pour une fréquence presque identique.

Test de compression - Winrar 3.60

00496422-photo-test-intel-santa-rosa-winrar.jpg

Notre test de compression consiste à mesurer le temps nécessaire pour chaque système afin de venir à bout de quelque 650 Mo de données. Attention, les résultats sont exprimés en secondes ; la lecture du graphique s'en trouve donc inversée. Ici notre processeur de bureau est largement en tête, aidé par un disque dur beaucoup plus véloce que celui équipant nos portables. Si aucune différence majeure n'est à signaler entre Core 2 Duo T7400 et T7500, le tout nouveau fleuron de la gamme, le Core 2 Duo T7700 s'accomplit de la tâche en 29 secondes de moins que le Core 2 Duo T7400 : un bien joli gain !

Test d'encodage vidéo - TMPGEnc 4.2.3.193 Xpress

00496421-photo-test-intel-santa-rosa-tmpgenc.jpg

Le logiciel d'encodage vidéo TMPGenc présente l'avantage d'offrir des optimisations pour les dernières générations de Processeurs Core 2 Duo d'Intel. Il supporte donc les extensions SSE3 et SSSE3, entre autres. Le test consiste à mesurer le temps nécessaire pour encoder en MPEG2 une vidéo AVI DV : les résultats sont indiqués en secondes, la lecture du graphique est donc inversée. En tête, nous retrouvons le Core 2 Duo E6600 qui effectue la compression en 13 secondes de moins que le Core 2 Duo T7700 de notre Asus VX2S. On observe un gain intéressant entre les Core 2 Duo T7400 et T7500, le petit dernier d'Intel étant 24 secondes plus rapides que le T7400 de génération Napa.

3DMark 06 - v1.1.0 - Test processeur

00496412-photo-test-intel-santa-rosa-3dmark-06-cpu.jpg

Le test processeur de 3DMark06 ne révèle aucune surprise. Le Core 2 Duo E6600 est à égalité parfaite avec le Core 2 Duo T7700 qui anime notre portable Asus, alors que le Core 2 Duo T7500 dispose d'un avantage de 5% sur son homologue de génération précédente, le T7400 cadencé pour mémoire à une fréquence pratiquement identique (2,16 GHz pour le T7400 contre 2,2 GHz pour le T7500).

Sandra Xi - SP1 - Test processeur

00496418-photo-test-intel-santa-rosa-sandra-cpu.jpg

Nous avons choisi de refermer cette série de tests par le très synthétique Sandra. Ici le test processeurs donne les Core 2 Duo E6600 et T7700 à égalité quasi parfaite alors qu'il est bien difficile de départager les Core 2 Duo T7400 et T7500, ceux ci affichant des résultats similaires. On retiendra simplement que d'après Sandra, le Core 2 Duo T7700 est 10% plus rapide que le modèle T7500.

Sandra Xi - SP1 - Test mémoire

00496419-photo-test-intel-santa-rosa-sandra-m-moire.jpg

On termine avec le test mémoire de Sandra qui, à l'inverse de PCMark 05, place le Core 2 Duo E6600 largement en tête. Allez comprendre ! Le Core 2 Duo T7700 ferait même légèrement moins bien que son homologue, le T7500 ce qui semble logique les deux processeurs disposant de la même qualité de mémoire et du même bus système à 800 MHz. On constate toutefois un gain assez net sur le Core 2 Duo T7400, de l'ordre de 10%.

Autonomie

Impossible de refermer notre tour d'horizon de la plate-forme Santa-Rosa sans aborder l'épineux sujet de l'autonomie. Car n'oublions pas qu'un ordinateur portable se doit d'offrir l'autonomie la plus importante possible. Pour notre test, nous avons utilisé BatteryMark afin de comparer l'autonomie du portable Asus VX2 en plate-forme Napa à celle du tout nouveau VX2S en plate-forme Santa-Rosa. Précisons que nous avons désactivé l'utilitaire Power4Gear Extreme afin de confier la gestion de l'énergie à Windows Vista, en réglant ce dernier sur le mode « Economies d'énergie », un choix qui réduit certainement l'autonomie totale de nos deux systèmes.

00496413-photo-test-intel-santa-rosa-autonomie.jpg


Wi-Fi coupé, Bluetooth éteint et écran réglé sur une luminosité moyenne, on note que la plate-forme Santa-Rosa offre un gain en terme d'autonomie sur la précédente génération Napa et ce alors même que les Processeurs équipant nos deux portables sont assez différents : T7400 à 2,16 GHz pour Napa et T7700 à 2,4 GHz pour Santa-Rosa. Malgré cette différence, qui aurait pu jouer en la défaveur de Santa-Rosa, la plate-forme dernière génération d'Intel affiche une autonomie supérieure d'une quinzaine de minutes. Reste que l'autonomie totale de nos deux portables n'est pas extraordinaire dans l'absolu, la faute probablement à la gestion de l'énergie par Windows.

Conclusion

Les mois passent et Intel continue son petit bonhomme de chemin dans le monde de la mobilité en conservant une hégémonie et une supériorité qui ont sûrement de quoi agacer AMD. Force est en effet de constater qu'à chaque nouvelle génération, la plate-forme Centrino s'enrichit, doucement... mais sûrement ! Car à défaut d'être révolutionnaire, la nouvelle plate-forme Santa-Rosa dispose d'atouts non négligeables. Ses maîtres mots sont cette fois à chercher du côté du processeur qui, s'il s'agit toujours d'un Core 2 Duo Merom, se dote maintenant d'un bus système plus rapide et de diverses améliorations visant à économiser l'énergie. L'arrivée de la technologie d'accélération dynamique est au demeurant assez intéressante, en particulier pour les applications mono-threadées, encore nombreuses, et l'on se demande d'ailleurs pourquoi cette fonction n'est pas déjà présente sur nos processeurs de bureau. En matière de performances, le nouveau Core 2 Duo T7700 offre un gain très appréciable comparativement au Core 2 Duo T7400 notamment. Enfin, d'ici 2008, la plate-forme Santa-Rosa évoluera pour accueillir les premiers processeurs en 45nm d'Intel dédiés au monde mobile.

000000B400496450-photo-asus-vx2s.jpg


Côté chipset, les nouveautés sont nettement moins évidentes, et si Intel met en avant son nouveau cœur graphique, nos portables en étaient tous dépourvus, rendant tout test de cet aspect précis impossible. Toujours au sujet du chipset 965, Intel se félicite du plus grand nombre de ports USB disponible ou du plus grand nombre de connecteurs Serial-ATA mais ces deux caractéristiques ne nous semblent pas déterminantes. Plutôt séduisant sur le papier, le module Intel Turbo Memory se présentait comme une bonne alternative aux Disques durs hybrides. Hélas, nos tests n'ont pas permis de mettre en avant le moindre gain de temps lors du démarrage du PC ! En matière de connectivité, Intel étend encore les possibilités de sa plate-forme Centrino avec un circuit Wi-Fi compatible i802.11n pour des performances bien meilleures en débit et en portée. Reste à ce sujet un détail plutôt fâcheux, la norme i802.11n n'a toujours pas été ratifiée et Intel propose donc un circuit basé sur le brouillon des spécifications finales...

Terminons en évoquant le VX2S d'Asus qui s'affiche comme un magnifique portable, ni plus, ni moins. Certes le bruit de moteur que l'on entend au démarrage à de quoi exaspérer mais la finition de la bête est de très bon niveau alors que l'équipement est franchement irréprochable ! D'autant qu'Asus va jusqu'à livrer une mallette pour transporter ce petit bijou. Reste à connaître son prix public et ses spécifications définitives pour finaliser notre critique, la machine que nous avons pu torturer n'étant encore qu'un prototype.

015E000000496452-photo-photo-intel-santa-rosa.jpg


Intel Core 2 Duo T7700

6

Les plus

  • Augmentation du FSB
  • Améliorations sensibles
  • Ne grève pas l'autonomie

Les moins

  • Pas de SSE4 ?
  • Pas encore de die-shrink en 45nm ?

0

Performances8

Innovation7

Qualité prix7

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La plateforme Intel Centrino Santa-Rosa sur Clubic
  Stranger  se montre de plus en plus
Viacom et NBC attaquent à nouveau YouTube
La stratégie de Sega  Universe At War : Earth Assault
Six images de plus pour  Pompolic : Call For Heroes
  The Witcher  s'illustre encore et encore
CellFactor Revolution : le jeu gratuit sur Clubic
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mardi ?
Thomson Corp. et Reuters confirment négocier leur rapprochement
Le PC qui vous va bien édition mai 2007 !
Haut de page