Cartes AGP et 7800GS : le retour de la revanche !

27 février 2006 à 05h40
0
00054432-photo-logo-agp8x.jpg
On disait l'AGP moribond, on le disait condamné à une lente agonie et les constructeurs de tout poil l'avait presque abandonné dans l'indifférence quasi générale. Il faut dire que la déferlante PCI-Express est passée par là et si à ses débuts le bus PCI-Express n'avait guère convaincu, il s'est finalement imposé rapidement grâce notamment à des Cartes mères au tarif on ne peut plus agressif. ATI et NVIDIA ont d'ailleurs beaucoup œuvré pour évincer l'AGP de nos PC, les deux ténors de la 3D ne proposant leurs dernières cartes qu'au seul format PCI-Express.

Pourtant, nombre d'utilisateurs sont entrés en résistance, refusant de changer l'ensemble de leur configuration pour simplement profiter d'un Radeon X1000 ou d'un GeForce 7. Bien sûr certains diront que ces Processeurs graphiques de nouvelle génération ne peuvent s'exprimer pleinement que sur une configuration moderne utilisant le bus PCI-Express, il n'empêche la demande pour l'AGP est plus que persistante. NVIDIA, qui avait déjà donné une seconde vie à l'AGP avec sa fameuse GeForce 6600 GT, répondait récemment aux souhaits des possesseurs de machines AGP avec les lancements successifs des GeForce 6800 GS et 7800 GS pour cette seule plate-forme. La firme au caméléon effectuait à cette occasion un surprenant virage, puisqu'elle déclarait au lancement du G70, alias GeForce 7800, ne pas vouloir décliner sa puce haut de gamme en version AGP. Volte-face donc de la part de NVIDIA, alors que chez ATI on reste assez timoré. Pour l'heure, seul le Radeon X1600 Pro est décliné en version AGP et seul Sapphire s'est risqué à proposer une telle carte, du moins pour le moment. Il nous fallait donc faire le point sur le dernier sursaut de l'AGP avec les références proposées ces derniers mois par nos amis les fabricants de puces graphiques.

0000015400260028-photo-comparo-agp-06-le-tas-de-cartes.jpg

L'offre AGP de NVIDIA : à boire et à manger !

Chez NVIDIA l'offre AGP moyen de gamme est subitement passée de réduite, avec seulement les GeForce 6600 GT et 6800 GT, à dense du fait de l'introduction successive des GeForce 6800 XT, 6800 GS et 7800 GS. Nous allons ici étudier les caractéristiques des modèles de la série 6, à savoir les 6800 XT et 6800 GS. Dans tous les cas, et sans revenir sur les détails de l'architecture GeForce 6, les puces de cette série sont compatibles DirectX 9.0c et prennent en charge le fameux Shader Model 3.0 tout comme le rendu HDR.

Contrairement à l'idée reçue qui voudrait que GeForce 6 rime systématiquement avec 12 ou 16 pixels pipelines, le GeForce 6800 XT n'est en réalité pourvu que de 8 pixels pipelines soit autant qu'un GeForce 6600 GT ! Côté unités de Vertex, elles sont au nombre de quatre. Généralement, le GeForce 6800 XT est basé, pour les versions AGP, sur le GeForce 6800 LE. De quoi s'agit-il me direz-vous ? Tout simplement d'une puce de type NV40, gravée en 130 nm et qui n'a pas été qualifiée pour opérer à des fréquences plus élevées ou avec tous ses pixels pipelines actifs. NV40 oblige, le GeForce 6800 XT AGP profite d'une interface AGP native, ce qui l'affranchit du recours au bridge HSI utilisé notamment, par les GeForce 6600 GT et GeForce 7800 GS AGP. En contrepartie, le moteur PureVideo n'est hélas pas pleinement fonctionnel sur le GeForce 6800 XT AGP.

En ce qui concerne le GeForce 6800 GS AGP, et contrairement à sa version PCI-Express, il s'agit ici encore d'une puce basée sur le NV40 et gravée en 130 nm. Gérant nativement l'interface AGP, le GeForce 6800 GS en version AGP ne profite donc pas des accélérations PureVideo au décodage des flux WMV9. En revanche, la GeForce 6800 GS AGP devrait se montrer plus puissante que la mouture XT, grâce à ses 12 pixels pipelines et à ses 5 unités de vertex. Du côté des fréquences, la puce opère à 350 MHz tandis que sa mémoire fonctionne à 500 MHz. Tout comme le modèle 6800 XT, la déclinaison 6800 GS AGP profite d'un bus mémoire 256 bits.

000000DC00231151-photo-nvidia-geforce-6800-xt-agp-pilotes.jpg

Pilotes NVIDIA montrant une GeForce 6800 XT en AGP 8x


La nouvelle donne de l'AGP : GeForce 7800 GS

0000005000231178-photo-logo-nvidia-geforce-7800-gs-agp.jpg
NVIDIA lançait, il y a tout juste quelques semaines, sa première (et peut être unique) puce de la gamme GeForce 7 en version AGP sous les traits du GeForce 7800 GS. Bien que basé sur le G70, le GeForce 7800 GS affiche des caractéristiques inférieures aux actuels GeForce 7800 GT et GTX, disponibles il est vrai uniquement en PCI-Express. La puce, gravée en 110 nm, doit en effet se contenter de 16 pixels pipelines et de 6 unités de vertex quand les modèles plus évolués profitent d'un couple généralement plus généreux. En revanche le nombre d'unités de texture est en ligne avec celui des pixel pipelines soit 16 unités de texture. À l'inverse, le nombre de ROP est revu à la baisse avec 8 ROP contre 16 pour un GTX par exemple

Le GeForce 7800 GS et ses 302 millions de transistors disposent naturellement des améliorations apportées par NVIDIA à ses GPU GeForce 6 que ce soit au niveau de l'efficacité en traitement des shaders ou au niveau purement fonctionnel par le biais de l'anticrénelage avec transparence. NVIDIA souligne de plus la compatibilité de sa puce avec DirectX 9.0L, la version de DirectX présente dans Windows Vista, comme c'est d'ailleurs le cas de toutes les puces graphiques DirectX 9.0. Pour les fréquences, la firme au caméléon se borne à un petit 375 MHz, le GeForce 6800 GT était rappelons-le cadencé à 350 MHz, alors que la mémoire opère à 600 MHz. Mémoire qui demeure interfacée en 256 bits pour une efficacité maximale.

Conçu dès le départ pour le bus PCI-Express, le G70 façon GeForce 7800 GS AGP a recours à un composant dit HSI ou High Speed Interconnect. Il s'agit d'une puce additionnelle, placée entre le GPU et le port AGP, dont le rôle exclusif est d'interpréter les signaux AGP en PCI-Express et vice-versa.

0000010400231249-photo-puce-nvidia-geforce-7800-gs-agp.jpg

La puce NVIDIA GeForce 7800 GS


GeForce 6800 XTGeForce 6800 GSGeForce 6800 GTGeForce 7800 GSATI Radeon X1600 Pro
InterfaceAGP 8xAGP 8xAGP 8xAGP 8x (par HSI)AGP 8x (par Rialto)
Gravure0,13 µ0,13 µ0,13 µ0,11 µ0,09 µ
Transistors~222 Millions~222 Millions~222 Millions~302 Millions~157 Millions
Ramdac2 x 400 MHz2 x 400 MHz2 x 400 MHz2 x 400 MHz2 x 400 MHz
T & LDirectX 9.0cDirectX 9.0cDirectX 9.0cDirectX 9.0cDirectX 9.0c
Pixel Pipelines812161612
Vertex Pipelines45665
Mémoire embarquée128 Mo256 Mo256 Mo256 Mo256 Mo
Interface mémoire256 bits256 bits256 bits256 bits128 bits
Bande passante mémoire22,9 Go/s32,7 Go/s32,7 Go/s39,3 Go/s13,1 Go/s
Fréquence GPU300 MHz350 MHz350 MHz375 MHz500 MHz
Fréquence mémoire350 MHz500 MHz500 MHz600 MHz400 MHz

XFX GeForce 6800 XT 128 Mo AGP

XFX fut parmi les premiers constructeurs à proposer une GeForce 6800 XT en AGP. Le fabricant reste pour l'occasion fidèle à ses boîtes en forme de X alors que le design de sa carte ne sort pas vraiment du lot. On retrouve en effet une banale carte au format AGP 8x avec un PCB bleu, mais surtout un système de refroidissement des plus léger. En effet, les puces mémoire sont ici à nu, alors que le processeur graphique est recouvert du même ventirad qui équipe habituellement les GeForce 6600 GT. Pour mémoire il s'agit d'un modeste radiateur avec ventilateur à pâles translucides et plaque décorative aux couleurs de XFX chapeautant l'ensemble. Nécessitant un complément d'alimentation électrique via son port Molex, la carte se contente de 128 Mo de mémoire DDR. XFX a ici retenu des puces Hynix certifiées à 2,8 ns. Les fréquences de fonctionnement sont un rien supérieures à celles de NVIDIA avec 325 MHz pour la puce graphique et 350 MHz pour la mémoire.

000000C800231385-photo-comparo-agp-06-xfx-6800-xt-1.jpg
000000C800231386-photo-comparo-agp-06-xfx-6800-xt-2.jpg

XFX GeForce 6800 XT

La connectique offerte par l'équerre de la carte reste standard avec une seule sortie DVI, un connecteur VGA DB15 et une sortie vidéo au format S-Vidéo. Côté bundle, on retrouve un CD de pilotes accompagné de l'essentiel, de l'indispensable, que dis-je de l'inévitable manuel de l'utilisateur ainsi que le jeu Nascar Thunder 2004. La boîte renferme également un adaptateur DVI/VGA, un câble en Y Molex ainsi qu'un câble S-Vidéo.

XFX GeForce 6800 XT 128 Mo

4

Les plus

  • Fréquence GPU supérieure à la norme

Les moins

  • Rapport performances/prix inintéressant
  • Bundle peu convaincant

0

Performances5

Fonctionnalités5

Confort d'utilisation8



Leadtek WinFast A6800 XT TDH

Leadtek y va également de son GeForce 6800 XT AGP avec sa WinFast A6800 XT TDH. Leadtek oblige, la carte adopte un PCB vert et côté système de refroidissement on retrouve, comme sur le GeForce 6800 GS de Point Of view, celui mis au point par NVIDIA pour ses 6800 GT. Se présentant au format AGP 8x, la carte comporte un connecteur Molex nécessaire à son alimentation électrique et le processeur graphique est accompagné de 128 Mo de mémoire DDR. Question fréquences, Leadtek reste dans les normes avec 300 MHz pour la puce et 350 MHz pour la mémoire. Les 128 Mo de mémoire sont ici répartis sur huit puces de DDR signées Hynix et certifiées à 2,8 ns.

000000C800231387-photo-comparo-agp-06-leadtek-6800-xt-1.jpg
000000C800231388-photo-comparo-agp-06-leadtek-6800-xt-2.jpg

Leadtek WinFast A6800 XT TDH

Côté bundle, Leadtek accompagne sa dernière-née d'un câble Molex en Y, d'un câble S-Vidéo, d'un câble composite, et d'un adaptateur S-Vidéo/Composite. On notera l'absence d'adaptateur DVI/VGA alors que l'offre logicielle est inexistante. Leadtek se contente en effet de fournir le manuel et le CD de pilotes... Dommage !

Leadtek WinFast A6800 XT TDH 128 Mo

4

Les plus

  • Bon overclocking

Les moins

  • Rapport performances/prix inintéressant
  • Bundle peu convaincant

0

Performances5

Fonctionnalités5

Confort d'utilisation8



Point Of View GeForce 6800 GS AGP 256 Mo

Livrée dans une boîte qui ne paye franchement pas de mine, la GeForce 6800 GS de Point Of View adopte à notre grande surprise un PCB rouge, plutôt coutumier des cartes ATI. Au format AGP 8x, la carte reprend peu ou prou le design de référence des anciennes GeForce 6800 GT et nécessite le raccordement d'un connecteur Molex à sa prise électrique pour fonctionner. Elle est munie d'un système de refroidissement parfaitement standard puisqu'il s'agit de celui mis au point par NVIDIA pour le lancement de sa gamme GeForce 6. Grosso modo, c'est un dispositif simple slot composé d'un radiateur aluminium recouvrant la puce graphique et entouré d'un second radiateur apposé sur les puces mémoires. Il profite en plus d'un heat-pipe. Le tout est bien sûr encastré dans une chambre de plastique, revêtue des couleurs de Point Of View et hébergeant en son cœur un ventilateur pour disperser la chaleur. Du côté des équipements, la carte comporte 256 Mo de mémoire GDDR3, sous la forme de composants Samsung certifiés à 2 ns. Pas de surprise en ce qui concerne les fréquences de fonctionnement, parfaitement conformes à celles édictées par NVIDIA (350/500 MHz). Dépourvue de fonctions d'acquisition vidéo, la carte offre en sortie : un connecteur DVI et une prise VGA DB15. On retrouve également une sortie vidéo.

000000C800231389-photo-comparo-agp-06-point-of-view-6800-gs-1.jpg
000000C800231390-photo-comparo-agp-06-point-of-view-6800-gs-2.jpg

La 6800 GS de Point Of View : une touche de rouge !

Question bundle, Point Of View, dont la carte est garantie trois ans, fait une fois encore dans l'opulence ! C'est ainsi qu'on retrouve, en plus du manuel et du CD de pilotes, les jeux Battlefield 2, Brother In Arms : Earned In blood, Splinter Cell Chaos Theory et Prince Of Persia : Les Deux Royaumes, tous en version complète et française ! Et comme si tout cela ne suffisait pas, Point Of View fournit la connectique habituelle avec un adaptateur DVI/VGA, pour brancher un second écran CRT à la carte, un adaptateur Molex, un câble composite et un adaptateur transformant la sortie S-Vidéo en sortie Composite.

Point Of View GeForce 6800 GS 256 Mo

6

Les plus

  • Bonnes performances
  • Bundle très séduisant
  • Bon overclocking

Les moins

  • Moteur PureVideo partiel
  • Prix un peu élevé

0

Performances7

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation8

Point Of View GeForce 7800 GS AGP 256 Mo

Non content de proposer des GeForce 6800 GS au format AGP, Point Of View a également adopté la GeForce 7800 GS. Flairant visiblement l'engouement suscité autour de ce produit, le constructeur le décline en deux versions distinctes, dont une édition collector. C'est ce dernier modèle qui a retenu notre attention. Autant préciser d'emblée qu'édition collector, ou non, les spécifications de la carte sont identiques, Point Of View respectant à la lettre les recommandations de NVIDIA. La différence se fait donc exclusivement au niveau du bundle comme nous le verrons plus loin. Adoptant, sans grande surprise, un PCB vert, la carte conserve des mensurations identiques aux GeForce 6800 XT et GS avec une longueur de 21,5 cm. Au format AGP 8x, elle fait appel à un connecteur Molex pour son alimentation électrique et profite d'un système de refroidissement relativement semblable à celui des GeForce 7800 GT. Il s'agit d'un large radiateur en aluminium simple slot recouvrant à la fois la puce graphique, le bridge HSI et les composants mémoires. Radiateur qui est naturellement complété d'un ventilateur à pales translucides vertes profitant qui plus est d'une régulation de sa vitesse de rotation. Le tout est recouvert d'une fenêtre de plastique transparent évoquant le logo de NVIDIA alors qu'on retrouve au dos de la carte une plaque métallique noire servant de base de fixation au radiateur tout en dissipant la chaleur des puces mémoires au dos de la carte.

000000C800231393-photo-comparo-agp-06-pov-7800-gs-1.jpg
000000C800231394-photo-comparo-agp-06-pov-7800-gs-2.jpg

La GeForce 7800 GS par Point Of View

En ce qui concerne les fréquences de fonctionnement, Point Of View nous gratifie d'un GPU cadencé à 375 MHz alors que la mémoire opère à 1,2 GHz. Il est d'ailleurs intéressant de noter que les 256 Mo de mémoire sont répartis sur les deux faces de la carte. Ici Point Of View a retenu des composants de GDDR3 Samsung certifiés à 1,4 ns, ce qui laisse une petite marge pour l'overclocking. La connectique offerte par la carte est somme toute classique avec un port VGA DB15, un connecteur DVI et une sortie S-Vidéo. Niveau bundle, Point Of View livre avec sa carte l'habituel manuel et le traditionnel CD de pilotes. En complément, on retrouve un adaptateur DVI/VGA, un câble composite, un câble S-Vidéo et un adaptateur S-Vidéo vers composite. En outre, la boîte recèle trois jeux plutôt intéressants avec Battlefield 2, Prince Of Persia : Les Deux Royaumes et Brother In Arms : Earned In Blood. Et comme si tout cela ne suffisait pas, Point Of View fournit sa carte avec un Tee-Shirt aux couleurs de Prince Of Persia. On notera pour l'anecdote que la boîte de notre exemplaire de test contenait également un adaptateur en Y, Molex vers PCI-Express, adaptateur inutile la carte étant pourvu d'un connecteur électrique Molex et non PCI-Express.

Point Of View GeForce 7800 GS 256 Mo Collector

6

Les plus

  • Architecture GeForce 7 - Bonnes performances
  • Bundle incomparable
  • Interface AGP 8x

Les moins

  • Simple design de référence
  • Prix un peu élevé

0

Performances8

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8



XFX GeForce 7800 GS 256 Mo Extreme Edition

XFX fut parmi les premiers constructeurs à nous faire parvenir une Geforce 7800 GS AGP et il faut savoir que le fabricant propose deux modèles à son catalogue : la version standard et la version Extreme. C'est cette dernière qui nous intéresse aujourd'hui. Livrée, comme à l'accoutumée chez le constructeur, dans une boîte en forme de X, la GeForce 7800 GS Extreme Edition adopte le design de référence mis au point par NVIDIA et repris par d'ailleurs par tous les constructeurs. Quelques petites modifications ont toutefois été apportées par XFX et si le système de refroidissement est identique (une constante d'ailleurs à tous les modèles de GeForce 7800 GS), le constructeur a pris le temps de personnaliser le revêtement du radiateur avec une plaque noire étrennant des motifs argentés. La tranche de la carte graphique est qui plus est recouverte d'un contrefort métallique, siglé XFX, visant notamment à éviter les torsions. Soulignons que sur notre exemplaire de test, la face intérieure de la plaque recouvrant le radiateur était munie d'un film plastique, film qui rentrait en contact avec le ventilateur et provoquait un bruit plus que strident. Il nous a donc fallu démonter le « couvercle » du radiateur pour ôter le film et ainsi rendre le fonctionnement de la carte supportable à nos oreilles. Les personnalisations du constructeur ne s'arrêtent pas à ces vulgaires embellissements, XFX ayant en effet revu à la hausse les fréquences de fonctionnement de son GeForce 7800 GS. Conséquence : celui-ci tourne à 440 MHz, contre 375 MHz comme recommandé par NVIDIA, alors que la mémoire profite également d'une hausse de fréquence à 1,3 GHz. Munie comme toutes les GeForce 7800 GS de 256 Mo de mémoire, la carte de XFX fait appel à des composants de GDDR3 Samsung certifiés à 1,4 ns.

000000C800231395-photo-comparo-agp-06-xfx-7800-gs-1.jpg
000000C800231396-photo-comparo-agp-06-xfx-7800-gs-2.jpg

XFX GeForce 7800 GS Extreme Edition

Moins originales, les sorties offertes par la carte se résument à un port VGA DB15, un connecteur DVI et une sortie S-Vidéo. Côté bundle, XFX n'arrive malheureusement pas à la cheville de Point Of View et la carte est livrée avec un CD de pilotes, un manuel, un adaptateur DVI/VGA, un câble S-Vidéo et un connecteur Molex en Y. Aucun jeu ne vient hélas compléter l'ensemble si ce n'est des versions d'essai présentes sur le CD de pilotes. On se consolera cependant avec un logiciel vidéo, fournit en version complète, et baptisé 3D Edit.

XFX 7800 GS 256 Mo Extreme Edition

8

Les plus

  • Finition supérieure (réglette métallique)
  • Fréquences supérieures
  • PureVideo fonctionnel

Les moins

  • Bundle peu convaincant
  • Prix élevé

0

Performances8

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8

eVGA e-GeForce 7800 GS CO Edition - SuperClocked

Le constructeur eVGA fait, depuis quelques années déjà, partie du club très prisé des partenaires privilégiés de NVIDIA. Jusqu'à présent, eVGA n'était présent que sur le sol américain, mais depuis quelques mois la firme s'attaque également à l'Europe et vise à concurrencer les Gainward et autres XFX, réputés pour leur agressivité en terme de spécifications produits. Le fabricant a d'ailleurs immédiatement adopté le GeForce 7800 GS qu'il décline en une version survitaminée, baptisée pour l'occasion CO Edition. Reprenant le design de référence de NVIDIA, la carte, toujours au PCB vert, arbore le même système de refroidissement simple slot que les autres 7800 GS de ce comparatif. Toutefois, la partie supérieure du radiateur arbore les couleurs d'eVGA, et c'est bien le minimum. Comportant un connecteur Molex, pour son alimentation électrique, la carte affiche des spécifications plutôt alléchantes. eVGA place en effet la barre un peu plus haut que XFX avec une puce graphique cadencée à 460 MHz tandis que les 256 Mo de mémoire tournent à 1,35 GHz. Il s'agit toujours de puces GDDR3 Samsung certifiées à 1,4 ns.

000000C800231391-photo-comparo-agp-06-evga-7800-gs-1.jpg
000000C800231392-photo-comparo-agp-06-evga-7800-gs-2.jpg

Le GeForce 7800 GS façon eVGA : fréquences élevées inside !

Les sorties de la carte sont composées d'un connecteur DVI, d'une prise VGA DB15 et d'un connecteur S-Vidéo. Côté bundle en revanche ce n'est pas la joie, eVGA ne livrant que du très basique avec tout au plus un manuel, un CD de pilotes, des autocollants à ses couleurs pour décorer son boîtier (tout de même), un adaptateur DVI/VGA, un câble Molex en Y ainsi qu'un câble S-Vidéo. Exit donc les jeux... Dommage !

eVGA e-GeForce 7800 GS 256 Mo CO Edition SuperClocked

8

Les plus

  • Très bonnes performances
  • Bon overclocking
  • Design soigné

Les moins

  • Bundle inexistant
  • Prix élevé

0

Performances9

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8



Leadtek WinFast A7800 GS TDH

Le Taïwanais Leadtek fait lui aussi parti du peloton de constructeurs à proposer des cartes basées sur le dernier GeForce 7800 GS de NVIDIA. Livrée dans une boîte jaune, la WinFast A7800 GS TDH sort du même moule que ses concurrentes. On retrouve donc une carte au PCB vert avec le système de refroidissement standard de NVIDIA et le classique connecteur d'alimentation Molex. Leadtek a tout de même ajouté sa marque de fabrique avec un radiateur noir frappé du nom argenté de sa carte alors que le logo de la marque orne le ventilateur. Munie comme ses camarades de 256 Mo de mémoire vidéo, la carte de Leadtek a recours à des puces de GDDR3 en provenance de Samsung et certifiées à 1,4 ns.

000000C800231397-photo-comparo-agp-06-leadtek-7800-gs-1.jpg
000000C800231399-photo-comparo-agp-06-leadtek-7800-gs-2.jpg

Leadtek et son GeForce 7800 GS

En sortie la carte offre un connecteur DVI, une prise VGA DB15 ainsi qu'un branchement S-Vidéo. La boîte comporte divers accessoires dont un adaptateur DVI/VGA, un câble S-Vidéo, un câble Composite, un câble Molex en Y ainsi qu'un adaptateur S-Vidéo vers composite. Le constructeur n'oublie pas le manuel et le CD de pilotes. Leadtek fait mieux en terme d'accompagnement logiciel que XFX et eVGA en livrant les jeux Splinter Cell Chaos Theory et Prince Of Persia : L'âme du guerrier en versions complètes. L'ensemble est qui plus est complété par PowerDVD 6 et Muvee 3.

Leadtek WinFast A7800GS TDH 256 Mo

6

Les plus

  • Performances correctes
  • Bundle convenable

Les moins

  • Simple design de référence
  • Prix élevé

0

Performances8

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8

Et chez ATI ?

Maintenant que nous venons de passer en revue le gros de l'offre NVIDIA en matière de Cartes Graphiques AGP, il nous faut évoquer l'offre de son éternel concurrent ATI. Et force est de reconnaître que le Canadien n'a plus grand-chose au catalogue. On trouve certes encore quelques Radeon X850, mais les stocks s'épuisent et ces puces ne profitent pas du Shader Model 3.0 très en vogue dans les derniers jeux. ATI a bien commencé à décliner sa dernière puce vedette en AGP, mais le fabricant propose au mieux un Radeon X1600 Pro. Face à l'armada GeForce 6 et maintenant GeForce 7, celui-ci devrait être sérieusement ébranlé. Car les spécifications du X1600 sont assez modestes : seulement 12 pixel pipelines et 5 unités de vertex. L'interface mémoire demeure en 128 bits et ATI utilise, comme NVIDIA pour son GeForce 7800 GS, un bridge de son cru, en l'occurrence le Rialto. Avec 157 millions de transistors, le Radeon X1600 Pro AGP est gravé en 90 nm et profite du support d'AVIVO et de la prise en charge du Shader Model 3.0. La version AGP de la puce profite de fréquences identiques au modèle PCI-Express, à ceci près que la mémoire opère à 400 MHz, contre 340 MHz normalement.

La seconde solution chez ATI est le Radeon X850 Pro qui, nativement interfacé en AGP 8x, dispose d'une architecture vieillissante de génération R480. La puce se borne donc au seul support du Shader Model 2.0 et les fonctions de type rendu HDR, antialiasing avec transparence que l'on retrouve sur les Radeon X1000 ne sont pas au programme, pas plus d'ailleurs que le moteur AVIVO. Il est important de souligner ici, sans rentrer dans des considérations techniques au niveau de la précision exigée par les calculs entre Shader Model 2.0 ou Shader Model 3.0, que les jeux sont de plus en plus conçus pour exploiter le modèle de Shader 3.0. Si visuellement, HDR mis à part, la différence d'un point de vue qualitatif n'est pas forcément flagrante, il aura fallu attendre le patch 1.04 pour que Splinter Cell Chaos Theory fonctionne en rendu Shader Model 2.0 plutôt que 1.1 comme c'était le cas avec la version d'origine du jeu. Ce que nous cherchons ici à exposer est que de moins en moins de développeurs de jeu risquent de se soucier des cartes en Shader Model 2.0 dont la programmation est différente des cartes Shader Model 3.0. Reste que le Radeon X850 a déjà fait ses preuves et qu'il profite d'une architecture composée de 12 pixels pipelines et 6 unités de vertex en sus d'une interface mémoire sur 256 bits. Les fréquences annoncées par ATI sont de 520 MHz pour le core, et 540 MHz pour la mémoire.

000000DC00259899-photo-comparo-agp-06-x850-pro-agp-pilotes.jpg
000000DC00259900-photo-comparo-agp-06-x1600-pro-agp-pilotes.jpg

Pilotes ATI Catalyst 6.2 et Radeon X850 Pro & X1600 Pro AGP


Sapphire Radeon X1600 Pro AGP

Sapphire est pour l'instant l'un des rares partenaires ATI, si ce n'est le seul, à proposer une version AGP du Radeon X1600 Pro. La carte, livrée dans une boîte pour une fois presque élégante, se présente sous les traits d'un PCB rouge de 17 cm de longueur. Au format AGP 8x, le Radeon X1600 Pro de Sapphire dispose d'un maigre système de refroidissement composé d'un radiateur en aluminium recouvrant à la fois la puce graphique et les composants mémoire. L'ensemble comporte naturellement en son extrémité un ventilateur à pâles translucides et arbore un autocollant aux couleurs de Sapphire. Bien que des puces mémoire soient présentes au dos de la carte, rien n'est prévu pour les refroidir. À l'instar des GeForce 7800 GS, la carte nécessite une alimentation électrique d'appoint, mais Sapphire utilise ici un connecteur mini-Molex plutôt qu'un connecteur Molex. Pourvue de 256 Mo de mémoire, la carte a recours à des puces de DDR2 signées Infineon et certifiées à 2,5 ns. En ce qui concerne les fréquences de fonctionnement, la carte de Sapphire voit son processeur cadencé à 500 MHz alors que la mémoire opère à 400 MHz.

000000C800259998-photo-sapphire-x1600-pro-agp-1.jpg
000000C800259999-photo-sapphire-x1600-pro-agp-2.jpg

Le Radeon X1600 Pro en version AGP, façon Sapphire

Offrant en sortie un connecteur DVI, un port VGA DB15 et une sortie vidéo propriétaire, la carte est accompagnée d'un manuel et d'un CD de pilotes. Sapphire y ajoute divers accessoires dont un adaptateur DVI/VGA, un câble Molex en Y, un câble S-Vidéo, un câble composite et un adaptateur transformant la sortie vidéo en sortie composante. Le constructeur livre également PowerDVD 6 et son DVD Sapphire Select qui contient quatre jeux dont celui de votre choix sera déverrouillable en version complète via le code présent sur le CD.

Sapphire Radeon X1600 Pro AGP

4

Les plus

  • Technologie AVIVO
  • Sortie composante

Les moins

  • Bundle moyen
  • Overclocking limité
  • Performances très discutables

0

Performances5

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8



PowerColor Radeon X850 Pro AGP VIVO

Le constructeur taiwanais PowerColor propose pour sa part une Radeon X850 Pro en version AGP. Basée sur une puce R481 avec interface AGP native, la carte se présente sous les traits d'un classique X850. Comprenez par là qu'outre le PCB rouge, la puce est recouverte du même système de refroidissement qui équipait naguère les Radeon X850 XT. PowerColor ne fait donc pas dans l'originalité quitte à proposer une carte double-étage, la seule de ce comparatif. Le système de refroidissement est particulièrement bruyant, du moins jusqu'à ce que Windows soit chargé ce qui a pour incidence de réguler la vitesse de rotation du ventilateur et donc de diminuer les nuisances sonores qu'il génère. On notera que la X850 Pro AGP est pourvue d'un connecteur Molex pour son alimentation et un connecteur vidéo interne (la broche jaune).

000000C800260165-photo-powercolor-radeon-x850-pro-agp-1.jpg
000000C800260166-photo-powercolor-radeon-x850-pro-agp-2.jpg

PowerColor Radeon X850 Pro AGP VIVO


Comportant 256 Mo de mémoire GDDR3, la carte fait appel à des composants Samsung certifiés à 1,6ns. Unique carte double-slot de ce comparatif, la X850 Pro de Powercolor est aussi la seule carte à intégrer un composant Rage Theater pour la prise en charge des entrées et sorties vidéo. Côté fréquences de fonctionnement, la carte respecte les fréquences édictés par ATI à savoir 520 MHz pour la puce et 540 MHz pour la mémoire. Enfin on retrouve en sortie de la carte un connecteur DVI, un connecteur VGA DB15 et une prise regroupant les entrées/sorties vidéos. Notez que l'exemplaire de test que nous avons reçu était livré à nu, sans bundle. En outre, PowerColor n'a pu nous faire parvenir qu'une carte en version débloquée : c'est à dire que contrairement à la version du commerce, les 16 pixels pipelines de la puce étaient actifs, au lieu de 12 normalement. Cela ne manquera pas de se ressentir sur les performances d'autant que les fréquences de la carte ne sont pas non plus conformes à celles du produit commercialisé. PowerColor indique en effet que la version boîte tourne à 507 MHz pour la puce alors que noptre modèle tournait à 520 MHz.

PowerColor Radeon X850 Pro AGP

6

Les plus

  • Possibilité de débloquer les pipes
  • Très bonnes performances

Les moins

  • Pas de Shader Model 3.0 / HDR
  • Carte double-slot bruyante
  • Pas d'AVIVO

0

Performances9

Fonctionnalités6

Confort d'utilisation5

00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
AGP oblige, nous avons ressorti notre configuration nForce 250 du placard histoire de pouvoir profiter d'un processeur en Socket 939. Voici le détail de notre machine de test :
  • Carte mère MSI K8N Neo2,
  • Processeur AMD Athlon 64 3800+ Core Venice,
  • 2x512 Mo Corsair TwinX 3200LL,
  • Disque dur Hitachi 80 Go Serial-ATA 150
Notre machine était pourvue de Windows XP Professionnel Service Pack 2 avec les derniers Cartes Graphiques détaillées dans les pages précédentes, nous ajoutons à nos tests une GeForce 6600 GT AGP 128 Mo et une GeForce 6800 GT AGP 256 Mo, cartes que possèdent encore de nombreux joueurs. Rappelons enfin que notre X850 Pro AGP PowerColor nous a été livré en version débloquée, c'est à dire avec 16 pipelines d'activés et non 12, ce qui a pour effet de gonler ses performances.

3DMark 06

00259853-photo-comparo-agp-06-3dmark-06.jpg

On attaque d'emblée avec la dernière mouture de 3DMark. Soulignons ici que les cartes GeForce 6 munies de 128 Mo de mémoire ne sont pas en mesure d'exécuter le test en 1600x1200. Premier constat que nous pouvons formuler à la vue du graphique : le GeForce 6800 XT est moins rapide que le GeForce 6600 GT ! C'est tout à fait logique au vu des spécifications et si la carte 6800 XT de Leadtek est devant celle de Leadtek c'est là encore normal, un écart de 25 MHz distinguant les deux modèles. Ici le Radeon X1600 Pro AGP fait mieux que le GeForce 6600 GT alors que le GeForce 6800 GS de Point Of view est au même niveau que le Radeon X850 Pro AGP. Le GeForce 6800 GT demeure 17 % plus rapide que le nouveau 6800 GS, alors que les GeForce 7800 GS sont en tête. Les cartes de Point Of View et Leadtek, qui respectent les fréquences de NVIDIA, sont 16 % plus rapides que le GeForce 6800 GT. En tête se trouvent logiquement les GeForce 7800 GS d'eVGA et XFX, leurs fréquences étant nettement supérieures.

Doom 3

00259856-photo-comparo-agp-06-doom-3.jpg

Sans transition, on passe à Doom 3. L'exercice est périlleux et le Radeon X1600 Pro chute en dernière place. Il est intéressant de noter que les GeForce 6800 XT sont ici à égalité avec le GeForce 6600 GT, voire très légèrement supérieures. La GeForce 6800 GS s'affiche ici comme supérieure au Radeon X850 Pro sans toutefois parvenir à titiller le modèle GT qui conserve un avantage de 18 %. Si nous retrouvons les GeForce 7800 GS d'eVGA et XFX sur les deux premières marches du podium, les mêmes cartes de Leadtek et Point Of View, moins rapides sont pratiquement à égalité avec le GeForce 6800 GT.

Battlefield 2

00259885-photo-comparo-agp-06-battlefield-2.jpg

Alors qu'Euro-Force se fait toujours attendre, il est intéressant de voir comment se comportent nos cartes sous Battlefield 2. Rappelons que les scores sont ici enflés, le mode de Benchmark prenant en compte dans sa moyenne les divers menus affichés à l'écran. Quoiqu'il en soit, les résultats sont sans grosse surprise : eVGA et XFX trustent toujours les premières places. Le Radeon X850 Pro, qui ne profite pas rappelons du Shader Model 3.0 parvient grâce à son rendu Shader Model 2.0 à se glisser en troisième position. Face au GeForce 6800 GT, les GeForce 7800 GS de Leadtek et Point Of View (encore une fois à égalité) sont 16 % plus rapide. On constate ici encore les faibles performances des GeForce 6800 XT, en retrait face au GeForce 6600 GT alors que le Radeon X1600 Pro est loin de briller.

Far Cry - v1.33

00259858-photo-comparo-agp-06-farcry.jpg

Jeu presque culte, Far Cry se montre nettement limité par le CPU dans les résolutions 1024x768 et 1280x1024. Au dessus, la hiérarchie observée est plus parlante et notre trio de tête ne change pas par rapport à Battlefield 2. L'avantage des GeForce 7800 GS à fréquence ordinaire s'amoindrit puisqu'il n'est ici que de 3 % sur le GeForce 6800 GT. La GeForce 6800 GS de Point Of View bien que 38 % plus performante que le GeForce 6600 GT reste derrière sa grande soeur, la GeForce 6800 GT. On terminera par les 6800 XT et X1600 Pro qui ne sont guère enthousiasmantes. La Radeon X1600 Pro parvient tout de même à éviter la dernière place qui échoit ici à la 6800 XT de Leadtek.

Splinter Cell : Chaos Theory - v1.04

00259863-photo-comparo-agp-06-splinter-cell-chaos-theory.jpg

Pour Sam Fisher, les GeForce 7800 GS sont indiscutablement les plus à l'aise. Toutefois le Radeon X850 Pro qui opère en rendu Shader Model 2.0, et non 3.0 comme toutes les autres cartes, se glisse en second position. Une fois de plus les GeForce 6800 XT peinent à convaincre, tout comme le X1600 Pro de Sapphire, face à un GeForce 6600 GT qui montre de très beaux restes. La GeForce 6800 GS confirme son statut de carte en retrait de la 6800 GT, ce qui est logique vu son nombre de pipelines inférieur. Sans surprise les Leadtek et Point Of View 7800 GS sont à égalité et offrent des performances 11 % supérieures à celles du GeForce 6800 GT.

F. E. A. R. - v1.02

00259881-photo-comparo-agp-06-fear.jpg

On ne note pas de changement notable sous FEAR les 7800 GS de eVGA et XFX étant toujours number ones. À ce sujet, la carte d'eVGA est 18 % plus performante que la 7800 GS de Leadtek en 1600x1200. Notre Radeon X850 Pro affiche de belles performances, alors que les GeForce 7800 GS sont au coude à coude avec le GeForce 6800 GT. Ce dernier s'affiche comme 18 % plus véloce que le GeForce 6800 GS. Mais la carte de Point Of View fait tout de même mieux qu'un GeForce 6600 GT grâce à des performances 35 % supérieures. Au risque de nous répéter les GeForce 6800 XT font une fois de plus tristes mines alors que la Radeon X1600 Pro de Sapphire est strictement équivalente au GeForce 6600 GT AGP.

Half-Life 2 - Lost Coast

00259862-photo-comparo-agp-06-hl2-lostcoast.jpg

Pour ce test nous n'avons retenu que le niveau additionnel Lost Coast d'Half-Life 2, réputé particulièrement exigeant. Résultat, le Radeon X850 Pro conserve sa troisième place sans ébranler les 7800 GS d'eVGA et XFX. Ici les GeForce 7800 GS de Leadtek ou Point Of view apporte un surcroît de performance de l'ordre de 22 % face au GeForce 6800 GT. L'écart entre GeForce 6800 GS et 6600 GT se réduit ici sensiblement (pas plus de 8 %) alors que les GeForce 6800 XT sont désespérément dernières. Terminons par le Radeon X1600 Pro de Sapphire qui ne parvient hélas pas à s'approcher du GeForce 6600 GT.

Far Cry - v1.33 - FSAA 4x & Aniso 8x

00259859-photo-comparo-agp-06-farcry-fsaa-4-8.jpg

Jack Carver signe ici un plaidoyer pour le X850 Pro qui s'octroie la première place devant les GeForce 7800 GS, overclockées ou non. Ne perdons pas de vue, qu'une fois encore le X850 opère en Shader Model 2 quand toutes les autres fonctionnent en Shader Model 3.0, mode réputé plus gourmand et qu'il profite qui plus est de 16 pipelines actifs au lieu de 12. Comparées au GeForce 6800 GT, les 7800 GS conservent ici un avantage significatif avec des performances 17 % supérieures. Revenons-en à la GeForce 6800 GT qui reste plus rapide que le modèle GS, alors que les GeForce 6800 XT et GeForce 6600 GT sont quasiment à égalité, et ce, même avec le Radeon X1600 Pro !

Doom 3 - FSAA 4x & Aniso 8x

00259857-photo-comparo-agp-06-doom-3-fsaa-4-8.jpg

L'activation des fonctions de lissage sous Doom 3 reste très favorable aux cartes NVIDIA même si le X850 Pro se tire plutôt bien de l'exercice puisqu'il conserve sa troisième place. Il est particulièrement intéressant de constater qu'ici le GeForce 6800 GT est à égalité avec les 7800 GS de XFX et eVGA, alors qu'il fait mieux que les 7800 GS de Point Of View et Leadtek. Autre surprise, les GeForce 6800 XT font mieux que le GeForce 6600 GT, ce qui est vraisemblablement imputable à leur bus mémoire 256 bits. Si le Radeon X1600 Pro AGP termine une fois de plus dernier, le GeForce 6600 GT est pour la première fois avant-dernier !

F. E. A. R. - v1.02 - FSAA 4x & Aniso 8x

00259882-photo-comparo-agp-06-fear-fsaa-4-8.jpg

La mise en oeuvre des fonctions de lissage sous FEAR profite largement au X850 Pro qui semble ici intouchable. La puce profite en effet de ses fréquences élevées et de son rendu Shader Model 2.0 pour griller la politesse à ses camarades. On notera que le GeForce 6800 GT est à égalité avec les 7800 GS à fréquence normale alors que le GeForce 6800 GS affiche des scores très proches. Le Radeon X1600 Pro signe une belle prestation, en étant plus rapide que les GeForce 6800 XT qui, une fois n'est pas coutume, devancent le GeForce 6600 GT, ici dernier.

Splinter Cell Chaos Theory - v1.04 - FSAA 4x & Aniso 8x

00259864-photo-comparo-agp-06-splinter-cell-chaos-theory-fsaa-4-8.jpg

Si le X850 Pro affiche ici encore de très bonnes performances, Sam Fisher semble préférer les GeForce 7800 GS d'eVGA et XFX, un rien plus rapides en 1024 et 1280, mais en retrait en 1600x1200. Les GeForce 7800 GS de Point Of View et Leadtek signent une prestation comparable, en devançant le GeForce 6800 GT. Le GeForce 6600 GT reprend pour sa part ses droits avec des performances au-dessus du X1600 Pro et des GeForce 6800 XT.

Battlefield 2 - FSAA 4x & Aniso 8x

00259886-photo-comparo-agp-06-battlefield-2-fsaa-4-8.jpg

On termine notre tour d'horizon des performances par Battlefield 2. Le X850 Pro demeure intouchable alors que les GeForce 7800 GS de Leadtek et Point Of View sont à l'origine de performances 17% supérieures au GeForce 6800 GT. À titre d'information, la 7800 GS d'eVGA est 26 % plus performante que le même modèle chez Leadtek alors que le X1600 Pro pourrait presque signer une belle prestation en devançant sensiblement le GeForce 6600 GT. Ce dernier est à bout de souffle, tout comme les 6800 XT qui ne font pas mieux, loin s'en faut.

Overclocking

Avant de refermer ce dossier, nous avons bien sûr voulu savoir comment se comportaient nos diverses cartes lorsqu'il s'agit d'overclocking. À ce petit jeu, toutes les cartes ne sont pas égales. Parmi les cartes les moins overclockables, on retrouve le Radeon X1600 qui n'a pas voulu dépasser les 520 MHz pour la puce graphique (contre 500 normalement) alors que la mémoire a bien voulu grimper jusqu'à 432 MHz. La 6800 XT de XFX ne s'est guère montrée plus commode la barrière des 350 MHz (325 MHz d'origine) pour la puce graphique semblant infranchissable. Pourtant basée sur un GPU semblable la 6800 XT de Leadtek a fait beaucoup mieux puisque nous l'avons passé avec succès de 300 MHz à 365 MHz alors que la mémoire a grimpée jusqu'à 830 MHz. Le GeForce 6800 GS a bien voulu pour sa part passer de 350 MHz à 420 MHz pour une mémoire légèrement surcadencée (1,14 GHz). Les nouveaux GeForce 7800 GS montrent quant à eux de très bonnes aptitudes en la matière. Chez Point Of View nous sommes passés de 375 MHz à 450 MHz alors que Leadtek nous a permis d'atteindre les 480 MHz (au-delà la carte ne répondait plus). Concernant les modèles eVGA et XFX le bilan est mitigé, la carte de XFX a atteint les 480 MHz maximum alors que celle d'eVGA s'est montrée stable jusqu'à 500 MHz ! Un mot sur le X850 Pro AGP que nous avons pu fait passer de 520 à 550 MHz pour le VPU et de 540 à 575 MHz pour la mémoire. Les 575 MHz pour la puce sont restés hors d'atteinte. Voici les résultats relevés sous FarCry v1.33 :

00260174-photo-comparo-agp-06-overclocking.jpg


Conclusion

Que retenir de ce comparatif, plutôt massif ? Tout d'abord et n'en déplaise à certains, l'AGP n'est pas mort ! Certes les Cartes mères PCI-Express sont aujourd'hui franchement abordables, mais nombreux sont encore les utilisateurs qui ne voient pas l'intérêt de passer à cette norme ou qui sont tout simplement rebutés par la nécessité de changer toute leur configuration. Bien sûr il est de notre devoir de souligner que le PCI-Express sera à plus ou moins long terme un passage obligé, et que celui-ci offre des avantages indéniables tout en permettant de nouveaux usages (SLI, CrossFire, etc.). Choisir aujourd'hui la continuité avec l'AGP, c'est finalement reculer pour mieux sauter...

Il n'empêche, la demande pour l'AGP est bel et bien présente, la meilleure preuve étant le nombre des cartes testées ici ! Entre les GeForce 6800 XT, 6800 GS et 7800 GS l'utilisateur a véritablement l'embarras du choix ! Si nous ne mentionnons pas ATI dans ce listing, ce n'est pas tout à fait involontaire puisqu'il faut bien reconnaître que le Canadien n'a qu'une offre très restreinte en la matière du moins lorsque l'on regarde la série des Radeon X1000, qui est la seule chez ATI à supporter le Shader Model 3.0 et les effets HDR haute précision. Bien qu'ATI décline son Radeon X1600 Pro en AGP, nous aurions aimé que le fabricant s'aventure à proposer une version AGP de son X1800 XL. Mais ne désespérons pas, cela viendra peut-être... Pour preuve NVIDIA qui jurait ses grands dieux au lancement du GeForce 7 que sa nouvelle puce ne serait pas déclinée en AGP, a finalement reconsidéré sa position. Et ce n'est pas un mal !

Parmi tous les modèles testés ici il paraît évident que le GeForce 6800 XT n'a à peu près aucun intérêt, puisqu'il fait moins bien qu'un GeForce 6600 GT, pour un prix souvent supérieur. Avec ce modèle, NVIDIA tente vraisemblablement d'écouler ses stocks de NV40 défectueux, en jouant sur une appellation commerciale qui sonne mieux de prime abord que GeForce 6600 GT. Erreur ! On préférera largement au 6800 XT, le GeForce 6800 GS ! Certes on pourra regretter l'absence d'un moteur PureVideo pleinement fonctionnel, mais les performances sont bel et bien au rendez-vous. Reste que pour des performances inférieures en général au GeForce 6800 GT, la carte coûte... le même prix (environ 240 euros) ! Ce n'est donc pas franchement la mise à jour rêvée par les nombreux possesseurs de GeForce 6800 GT. Ceux-ci seront mieux inspirés en se tournant vers la 7800 GS. Plus onéreuse d'une centaine d'euros, la carte profite des améliorations du GeForce 7, même si le nombre de pipelines est plus limité que certains auraient pu l'espérer. Généralement silencieuse et plus rapide qu'une GeForce 6800 GT, la 7800 GS s'impose comme une très bonne carte sans véritable concurrence sur le créneau de l'AGP. Face au GeForce 6800 GT, la nouvelle venue montre ses talents particulièrement dans les jeux faisant appel massivement au HDR et au Shader Model 3.0. On regrettera toutefois le prix généralement élevé des 7800 GS. Si le X1600 Pro d'ATI ne convainc pas du tout, en étant généralement plus lent que le GeForce 6600 GT AGP, le X850 Pro est lui plus intéressant. Certes la puce ne supporte ni le Shader Model 3.0 ni le rendu HDR, un sérieux handicap de nos jours, mais ses prestations en Shader Model 2.0 sont très bonnes, surtout lorsque les effets d'anticrénelage sont activés.

Du côté des cartes testées, nous retenons la GeForce 6800 GS de Point Of View qui s'affiche comme un bon compromis entre GeForce 6600 GT et 7800 GS, avec toutefois un prix un peu trop élevé, il est vrai en partie justifié par l'abondance du bundle. Côté GeForce 7800 GS, la carte de Point Of View dans sa version collector n'étant qu'une dizaine d'euros plus onéreuse que le modèle Leadtek, alors que les performances sont similaires, on préférera naturellement le modèle Point Of View qui est livré avec une belle pelleté de jeux. Entre les 7800 GS Extreme ou CO nos faveurs vont au modèle eVGA, plus rapide, et facturé le même prix. Reste que la disponibilité de ce dernier semble un peu tendue. Nous ne nous étendrons guère sur la X1600 Pro AGP qui n'a à nos yeux aucun intérêt préférant conseiller, presqu'à regret faute de support Shader Model 3.0, la X850 Pro de PowerColor.


L'une de ces cartes AGP vous intéresse ? Retrouvez-la dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Leadtek WinFast A6800 XT TDH 128 Mo
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Point Of View GeForce 6800 GS 256 Mo
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Leadtek WinFast A7800 GS TDH 256 Mo
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Point Of View GeForce 7800 GS 256 Mo Collector
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de l'eVGA e-GeForce 7800 GS CO Edition 256 Mo
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la XFX GeForce 7800 GS Extreme Edition 256 Mo
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Sapphire Radeon X1600 Pro AGP 256 Mo
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test de It Takes Two : il en faut deux pour être heureux
Raspberry Pi : notre top 10 des projets les plus insolites
Age of Empires IV sortira a l’automne et dévoile du gameplay
Une amende antitrust de 2,3 milliards d'euros pour Alibaba en Chine
La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique
Accusé d'ambiance toxique depuis 3 ans, Quantic Dream annonce gagner ses procès
Les serveurs de GitHub piratés pour du minage de crypto, l'entreprise enquête
Test Huawei freebuds 4i : les True Wireless ANC abordables gagnent encore en puissance
Les téléviseurs LG enroulables sont désormais disponibles en précommande
Destroy All Humans! se posera sur Nintendo Switch en juin
Haut de page