Linux et Windows : la cohabitation facile

Par
Le 03 février 2006
 0

Windows et Linux : partager les données

On l'a vu, grâce à des applications comme OpenOffice.org, il est possible de lire et d'écrire des formats utilisés sous Windows comme les documents Word ou Excel. Mais dans le cas d'une configuration « dual boot », l'idéal est de pouvoir les utiliser d'un système à l'autre.

Où est ma partition Windows ?


Nous avons créé une partition FAT32, car Linux sait lire et écrire sur ce système de fichiers. Il peut donc être judicieux d'y placer ses documents : des fichiers Microsoft Office, mais aussi des photos ou des bibliothèques audio peuvent alors être partagés, enregistrés sous un système et récupérés sur l'autre... à condition bien sûr qu'il soit possible d'afficher cette partition. Tout d'abord, quelques rudiments s'imposent.

Sous Linux, il n'existe pas de lecteur C ou D. Pour être visible, un disque dur doit être « monté » dans un répertoire du système (généralement le répertoire « mnt »). Avec Suse ou 161, aucun problème : vos disques ou partitions Windows sont automatiquement montées et placées dans le bon répertoire. Mandriva les place dans le dossier /mnt/windows. Suse les place dans un dossier Windows et les nomme C, D ou E, mais ces lettres ne correspondent pas forcément aux lettres des lecteurs sous Windows.

Avec Ubuntu, les partitions Windows n'apparaissent pas. Une petite manipulation s'impose pour les retrouver :

Ouvrez le terminal qui se trouve dans le menu « Applications » puis « accessoires ».

Commencez par afficher la liste des partitions en tapant la commande suivante :

sudo fdisk -l

Le terminal vous renvoie la liste. Notez bien le chemin et le nom de la partition Windows (ici "/dev/hda1")

015e000000151621-photo-ubuntu-terminal.jpg

La liste des partitions disponibles sur votre disque


Il faut ensuite créer un répertoire pour y afficher la partition (par exemple : /media/windows, en saisissant la commande :

sudo mkdir /media/windows

Enfin, montez la partition en saisissant les commandes suivantes :

Si votre partition est en NTFS :

sudo mount /dev/hda2 /media/windows/ -t ntfs -o nls=utf8,umask=0222

Ou si elle est au format FAT32 :

sudo mount /dev/hda1 /media/windows/ -t vfat -o iocharset=utf8,umask=000

Une icône de disque dur intitulée « Windows » doit s'afficher sur votre bureau.

Si vous avez créé une partition FAT32 comme décrit précédemment, elle doit être listée sous le nom hda2. Répétez la même opération pour accéder à cette partition.

Comment jouer mes MP3 et Mes DVD Video ?


Problème épineux que celui-ci. On atteint ici les limites du logiciel libre et des conflits avec les codecs ou mesures de protection propriétaires. La situation varie selon les distributions :

- sous Mandriva ou Suse, vous pouvez lire les MP3 par défaut. Tous vos morceaux sont donc accessibles. En revanche, vous ne pouvez encoder vos CD que dans des formats libres : Ogg Vorbis ou FLAC.

- sous Ubuntu, il n'est même pas possible de lire les fichiers MP3, mais un logiciel malin, Easy Ubuntu, peut être téléchargé ici.

015e000000223083-photo-easy-ubuntu.jpg

Easy Ubuntu vous facilite la tâche pour lire de nombreux fichiers illisibles par défaut

Une fois lancé, le logiciel vous propose différentes catégories à cocher, dont les codecs permettant de lire les MP3 mais aussi une foule de formats propriétaires. Easy Ubuntu ajoute également automatiquement plusieurs dépôts FTP « non officiels » qui enrichissent considérablement la liste des applications supplémentaires que vous pouvez télécharger ultérieurement avec le gestionnaire de paquets.

- sous Mandriva, la meilleure façon de récupérer des paquets « officieux » est de passer par le site Easy URPMI qui vous propose une démarche expliquée pas à pas sur l'ajout de sources FTP non officielles. Vous pouvez y accéder depuis cette page

- avec Suse, deux adresses indispensables sont les sites Packman et Guru's RPM.
Modifié le 18/09/2018 à 14h04

Les dernières actualités Navigateur Internet

scroll top