Sparkle GeForce 6600 GT 256 Mo

Julien
29 avril 2005 à 14h00
0

GeForce 6600 GT : les bases

0000008C00096564-photo-logo-nvidia-geforce-6600gt.jpg
Nous ne reviendrons pas dans cet article sur l'architecture exacte et précise du GeForce 6600 GT, chose que nous avions pu faire lors de précédents tests. Ainsi, nous nous contenterons d'évoquer les grandes lignes pour souligner que le GeForce 6600 GT adopte la même architecture que le GeForce 6800 et dispose en conséquence des mêmes fonctionnalités avec notamment le support de DirectX 9.0c et des Shader Models 3.0. Techniquement la puce comporte huit pixel pipelines et trois vertex engines. Gravé en 0,11 µ, le GeForce 6600 GT compte quelques 146 millions de transistors et se voit cadencé à 500 MHz. La mémoire embarquée est de type GDDR3, mais l'interface retenue par NVIDIA est sur 128 bits. Du coup la bande passante mémoire est quelque peu limitée et on peut s'interroger d'emblée sur le gain potentiel qu'il y aurait à augmenter la taille mémoire vu que de toute façon la bande passante n'excède pas 16 Go/s. De plus, fort peu de jeux tirent profit d'une telle quantité de mémoire, du moins pour le moment. Précisons enfin que la fréquence mémoire est normalement fixée par NVIDIA est de 500 MHz.

000000F000126250-photo-sparkle-geforce-6600-gt-256mo-capture-drivers.jpg

Pilotes ForceWare montrant les 256 Mo de mémoire du GeForce 6600 GT de Sparkle


Sparkle GeForce 6600 GT 256 Mo

Peu habitué des premières technologiques, si tant est que l'on puisse qualifier l'adjonction de mémoire vidéo supplémentaire de la sorte, Sparkle est en tout cas l'un des premiers constructeurs à oser le GeForce 6600 GT en version 256 Mo. Livrée dans une boîte des plus passe-partout, la carte au format PCI-Express adopte un design somme toute standard. Si les dimensions du PCB bleu sont classiques, on notera que les ingénieurs de Sparkle ont adjoint un connecteur d'alimentation PCI-Express sur la carte graphique, chose qui n'est habituellement pas de mise sur les GeForce 6600 GT : sachez à ce propos que le raccordement d'une alimentation supplémentaire est indispensable pour le bon fonctionnement de la carte. Le processeur graphique se voit ici surmonté d'un large bloc de refroidissement ventilé en métal et revêtu de noir. Son examen révèle la présence de coussinets, les mêmes que ceux qui avaient causé quelques problèmes sur les premières séries de GeForce 6600 GT AGP, alors que des pads thermiques sont appliqués sur les quatre composants mémoire de la face supérieure de la carte. Notez que le dispositif est un peu bruyant. Au verso, la carte embarque quatre autres composants mémoire portant ainsi la capacité à ces fameux 256 Mo. Au contraire des puces présentes sur le recto, aucun dispositif ne vient refroidir celles situées au dos de la carte. La mémoire en question est de type GDDR3 et Sparkle fait en toute logique appel à des composants haut de gamme de marque Samsung et certifiés à 1,6 ns. Pour les autres caractéristiques, la carte propose une fonction VIVO et embarque à cet effet un composant Philips SAA7115HL qui gère les entrées et sorties vidéo. Disposant d'un connecteur SLI, la carte est pourvue en sortie de deux connecteurs DVI et un connecteur mini-Din pour la vidéo. Notez au passage, et c'est un détail purement esthétique, que le T-Bracket est doré, tout comme les connecteurs. Question fréquences de fonctionnement, Sparkle cadence le processeur graphique à 500 MHz et s'est laissé aller à surcadencer la mémoire qui opère à 550 MHz contre 500 MHz habituellement.

0000011800126326-photo-sparkle-geforce-6600-gt-256-mo-la-carte-1.jpg
0000011800126327-photo-sparkle-geforce-6600-gt-256-mo-la-carte-2.jpg

Carte Sparkle GeForce 6600 GT - 256 Mo

Du côté du bundle, Sparkle livre sa carte avec un nombre appréciable d'accessoires. On retrouve ainsi dans la petite boîte deux adaptateurs DVI/VGA, un câble S-Vidéo, un adaptateur électrique Molex/PCI-Express ainsi qu'un câble vidéo qui offre une entrée composite, une entrée et une sortie S-Vidéo en plus de la sortie composante. Sparkle livre également le jeu Painkiller en version complète, mais anglaise, un manuel d'utilisation, le logiciel PowerDVD 5.0 sans oublier un CD de pilotes.

Overclocking, SLI et qualité de rendu

Avant d'entamer l'examen des performances de la dernière carte Sparkle, nous nous sommes adonné à une petite séance d'overclocking. Le résultat est globalement satisfaisant le GPU ayant atteint sans problème les 535 MHz lorsque la mémoire opérait à 600 MHz. Du côté du SLI, nous avons essayé de mettre en SLI la carte de Sparkle avec une GeForce 6600 GT standard munie de seulement 128 Mo de mémoire. Première surprise, le connecteur SLI de la carte Sparkle est décalé de quelques millimètres par rapport à celui d'une GeForce 6600 GT standard. Résultat, il est impossible d'utiliser les ponts plastiques livrés par la plupart des constructeurs de Cartes mères. Disposant d'un connecteur SLI flexible, merci Asus, nous avons quand même pu relier la Sparkle 6600 GT 256 Mo à une MSI 6600 GT 128 Mo. Au démarrage de Windows XP, nous avons eu la bonne surprise de voir les pilotes NVIDIA nous proposer d'activer le SLI. Hélas cette bonne surprise fut de courte durée le système rebootant en boucle avec un écran bleu. Pour le moment il semble donc impossible de faire du SLI avec une 6600 GT 256 Mo et une 6600 GT 128 Mo.

Nous avons également voulu vérifier en pratique s'il existait une différence au niveau de la qualité du rendu graphique entre le GeForce 6600 GT 128 Mo et son équivalent en version 256 Mo signé Sparkle. Pour cela nous nous sommes basés sur Doom 3 dont vous trouverez les captures ci-dessous. Comme vous pouvez le constater et hormis les quelques différences du jeu d'éclairage la qualité de la texture du mur est identique entre les deux cartes peu importe la quantité de mémoire embarquée.

000000DC00127494-photo-sparkle-6600-gt-doom-3-128mo.jpg
000000DC00127495-photo-sparkle-6600-gt-doom-3-256mo.jpg

Qualité de rendu sous Doom 3 : à gauche avec 128 Mo de mémoire, à droite avec la Sparkle 256 Mo
Modifié le 19/09/2018 à 16h44
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Un démantèlement des GAFA ?
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top