Que vaut le Puma d'AMD face à l'Intel Centrino 2 ?

23 octobre 2008 à 13h55
0
Alors qu'Intel lançait sa nouvelle plate-forme Centrino 2 mi-juillet de cette année, AMD lui emboîtait le pas avec l'annonce de son Puma, censé concurrencer le produit de son rival. Si l'avance d'Intel était indéniable avec son Centrino premier du nom et ses Core 2 Duo, AMD a-t-il rattrapé son retard avec son Puma ? Que valent ces deux plates-formes face à face ? En s'appuyant sur deux machines de test relativement similaires, nous nous efforcerons de conclure sur les performances de chacune d'entre elles, en nous focalisant uniquement sur le chipset et le processeur et non sur la puce graphique de nos deux portables.

Quoi de neuf chez Intel ?

0064000001537736-photo-logo-intel-sans-slogan.jpg
Qu'implique donc cette nouvelle appellation Centrino 2 (nom de code Montevina pour la dernière version en date) pour Intel ? Tout d'abord l'utilisation d'un processeur appartenant à la déclinaison mobile du Core 2 Duo Penryn gravé en 45 nanomètres. Cette finesse de gravure permet en théorie de diminuer la consommation des processeurs, et donc à la fois d'améliorer l'autonomie des portables équipés de ces puces tout en réduisant le dégagement de chaleur.

Quels processeurs ?

Les processeurs correspondant aux critères cités ci-dessus sont représentés à l'heure actuelle par :
  • les Intel Core 2 Duo de la série T, c'est à dire dont l'enveloppe thermique (TDP) est égale à 35 W. Les T8100 et T8300, cadencés respectivement à 2,10 et 2,40 GHz, possèdent une fréquence FSB de 800 MHz et un cache de niveau 2 de 3 Mo. Les T9300 et T9500, dont les vitesses d'horloge sont égales à 2,50 et 2,60 GHz, ne varient pas des deux premiers par la fréquence du FSB, mais par la quantité de cache L2, qui passe à 6 Mo. Les T9400 et T9600 enfin possèdent eux à la fois 6 Mo de mémoire cache, mais également un FSB dont la fréquence passe à 1 066 MHz. Ils fonctionnent respectivement à 2,53 et 2,80 GHz.
  • 0096000001305896-photo-processeur-intel-core-2-duo-e8300.jpg
    les Intel Core 2 Duo de la série P, qui ont un TDP abaissé à 25 W. Ils sont au nombre de 4, embarquent tous un FSB cadencé à 1 066 MHz et présentent tous un cache de 3 Mo, mis à part le P9500, qui voit cette capacité doublée. Les P7350, P8400 et P8600 fonctionnent respectivement à 2, 2,26 et 2,4 GHz, tandis que le P9500 possède lui une fréquence d'horloge de 2,53 GHz.
  • plus rares, les processeurs de la gamme SP sont au nombre de deux, les SP9300 et SP9400. Ces derniers fonctionnent à 2,26 et 2,4 GHz avec un FSB à 1 066 MHz et un cache de niveau 2 d'une capacité de 6 Mo. Ces deux processeurs, s'ils proposent un TDP inchangé par rapport à la gamme P (à savoir 25W), consomment tout de même un peu moins d'électricité par rapport à cette précédente gamme, puisque la tension maximale pour ces CPU est de 1,15V, contre 1,25 pour ceux de type P.
  • les Intel Core 2 Duo SL9300 et SL9400, qui possèdent toutes les caractéristiques des CPU de la famille des SP, avec un TDP encore abaissé à 17 Watts seulement. Ils sont cadencés à 1,60 et 1,86 GHz.
  • les SU9300 et SU9400 qui offrent, pour un TDP de 10 watts, un FSB à 800 MHz, 3 Mo de cache de niveau 2 et des fréquences de 1,20 et 1,40 GHz.
Citons également les Intel Core 2 Quad Q9100 et QX9300 dont les 4 coeurs sont cadencés à 2,26 GHz pour le premier et 2,53 GHz pour le second, pour un FSB à 1 066 MHz et une cache L2 de quelque 12 Mo, et les Intel Core 2 Duo X9000 (dont le FSB est à 800 MHz) et X9100 (1 066 MHz de FSB), un cache de niveau 2 de 6 Mo et une fréquence d'horloge de 2,80 GHz et 3,06 GHz respectivement.

Chipset et GPU

0064000001595104-photo-logo-centrino-2.jpg
Autre élément indissociable de l'appellation Centrino 2, le nouveau chipset baptisé Intel 45 Express, remplaçant du vieillissant Express 965. Comme vous l'aurez compris à la lecture des spécifications des processeurs associés à la plate-forme Centrino 2, ce chipset prend en charge les FSB jusqu'à 1 066 MHz et la mémoire vive de type DDR3 dans une plage de fréquence allant là aussi jusqu'à 1 066 MHz. Notez que l'Intel 45 Express reste compatible avec la DDR2. Mais le plus gros changement intervient surtout dans la puce graphique intégrée, le GMA X4500HD prenant la place du X3100. Selon Intel, cette nouvelle puce offrirait des performances améliorées de 70% sous 3DMark. Elle intègre en outre un moteur de décompression vidéo matérielle, qui permet de décharger le processeur principal de cette tâche lors de la lecture de vidéos haute définition, ce qui aurait là encore un impact sur la consommation énergétique globale de l'ensemble. Emboitant le pas à NVIDIA et AMD, Intel introduit par ailleurs une technologie baptisée « Switchable Graphics » et permettant de basculer d'une carte graphique dédiée (de type GeForce 9xx0M) au contrôleur intégré dans les situations de mobilité, de façon à minimiser la consommation de la machine et prolonger l'autonomie.

Le controleur Wi-Fi

Dernier volet de la plateforme Centrino 2, le contrôleur Wi-Fi. Intel introduit en effet deux nouveaux composants, les contrôleurs 5100 et 5300, le premier étant réservé aux machines compactes comme les ultraportables et les netbooks, du fait de sa taille réduite. Ces nouvelles puces sont compatibles avec les spécifications préliminaires de la future norme 802.11n. D'ici la fin de l'année, Intel lancera de nouvelles puces, compatibles à la fois avec les réseaux Wi-Fi et Wimax. En dépit d'un succès limité, la technologie Intel Turbo Flash Memory ne disparait pas, et constitue toujours l'un des pans optionnels de la marque Centrino. Pour mémoire, elle consiste à stocker les informations fréquemment appelées par le système dans un module de mémoire Flash, plus rapide qu'un disque dur traditionnel.

Enfin, Intel conserve la marque vPro, qui désigne les machines destinées au marché professionnel. Pour obtenir le label Centrino 2 vPro, les fabricants devront logiquement respecter dans la conception de leurs machines le triptyque processeur Penryn / chipset de la série 45 / contrôleur Wi-Fi série 5000, tout en y ajoutant un contrôleur Ethernet Gigabit compatible avec la technologie Intel AMT (Active Management Technology).

Puma : la réponse d'AMD

008C000001593664-photo-logo-amd-marg.jpg
Avec Centrino, Intel règne en maitre sur le marché des ordinateurs portables depuis l'introduction de son architecture Core, et AMD a vu ses parts de marché en termes de mobilité baisser au fur et à mesure que les Core 2 Duo se sont imposés face aux Athlon 64. Pour remédier à cela, AMD a donc décidé de lancer sa première plateforme destinée aux ordinateurs portables, le Puma. Tout portable s'adjugeant cette appellation devra comprendre un processeur AMD Turion X2 Ultra implanté sur le chipset maison 780G.

Quels processeurs ?

Parlons tout d'abord des processeurs : sous le nom de code Griffin, les CPU utilisés sont en réalité des processeurs existants et quelque peu améliorés, notamment au niveau de la consommation. Le contrôle de l'alimentation des différents cœurs de la puce mais également du contrôleur mémoire intégré s'effectue maintenant de façon indépendante, afin d'ajuster la consommation électrique aux besoins réels en termes de performances. La finesse de gravure de ces processeurs est ici de 65 nm, en attendant le 45 nm et le portage de l'architecture K10 pour le mobile, qui ne devraient plus tarder chez AMD. Les processeurs Griffin rentrent dans 4 catégories :
  • 0064000001351898-photo-logo-amd-turion-64-x2-ultra.jpg
    les processeurs double-cœur Turion X2 Ultra tout d'abord, qui possèdent tous 2 Mo de mémoire cache de niveau 2 et fonctionnent avec un bus HyperTransport à 1 800 MHz et de la DDR2 à 800 MHz. Les ZM-82 (2,2 GHz de fréquence d'horloge), ZM-84 (2,3 GHz) et ZM-86 (2,4 GHz) affichent un TDP de 35 W contre 32 pour le ZM-80, cadencé à 2,1 GHz. Un Turion X2 Ultra ZM-88 est prévu avant la fin de l'année et diffèrera de ses petits camarades par sa fréquence, portée à 2,5 GHz.
  • les Turion 64 ensuite, et plus précisément les RM-70, RM-72 et bientôt le RM-74. Tous possèdent une mémoire cache de niveau de 1 Mo, et si le RM-70 affiche un TDP de 31 W, les deux autres CPU possèdent une enveloppe thermique de 35 W. Les fréquences affichées vont de 2 à 2,2 GHZ et fonctionnent avec un bus HyperTransport à 1 800 MHz et de la mémoire DDR2 à 800 MHz.
  • Autres séries de cette gamme Griffin, quelques Athlon 64. Ils sont au nombre de 3 : le QL-60, cadencé à 1,9 GHz, le QL-62, fonctionnant à 2 GHz, et le QL-64 qui devrait bientôt faire son apparition et tournera à la fréquence de 2,1 GHz. Tous possèdent ensuite des caractéristiques communes : un cache L2 d'une capacité de 1 Mo, un bus HyperTransport à 1,8 GHz et un TDP de 35 W.
A ces trois gammes de processeurs classées dans la série des Griffin Lion, il faut ajouter un Griffin Sable, qui n'est autre qu'un Sempron amélioré. Le SI-40 est cadencé à 2,0 GHz, possède un cache L2 d'une capacité de 512 Ko, fonctionne avec de la mémoire DDR2 à 667 MHz et dispose d'une enveloppe thermique de 25W, ce qui est comparable avec ce dont sont capables des processeurs autrement plus puissants comme les Intel Core 2 Duo des séries P ou SP par exemple.

Chipset et GPU

0096000000914622-photo-amd-rs780g-chipset-northbridge.jpg
La plate-forme sur laquelle évoluent tous ces processeurs est une version mobile du chipset 780G que nous avons traité dans un précédent article (voir AMD 780G et Radeon HD 3200: nouveau chipset graphique). Gravée en 55 nanomètres, la puce produite par TSMC fonctionne sur une tension d'alimentation de 1 à 1,1 V. Selon AMD, son TDP (enveloppe thermique) serait d'une dizaine de Watts. On retrouve également le lien HyperTransport 3.0 qui voit sa tension régulée automatiquement, jusqu'à complète désactivation si son utilisation n'est pas requise par le système.

Pour assurer l'affichage, c'est un contrôleur graphique intégré de classe DirectX 10 (et non 10.1), le Radeon 3200, qui officie. Hérité des cartes de la série des Radeon HD2400, il est cadencé à 500 MHz, compte 40 processeurs de flux et offre, selon AMD, des performances trois fois supérieures à celles du GMA X3100 d'Intel. La puce embarque les technologies UVD et AVIVO, de façon à décharger le processeur lors du traitement de flux vidéo haute définition, et offre une compatibilité immédiate avec les technologies HDMI ou DisplayPort. Elle offre également la prise en charge de l'Hybrid Graphics, Pendant de la technologie Switchable Graphics d'Intel, qui consiste essentiellement dans le domaine de la mobilité à basculer automatiquement de la carte graphique dédiée au contrôleur intégré lorsque le besoin de performances ne se fait pas sentir, de façon à diminuer la consommation électrique du système. Cette technologie permet également de cumuler les performances des deux puces en cas de besoin, ce qui peut se révéler appréciable notamment si la carte graphique dédiée n'est pas suffisamment performante pour assumer un jeu récent ou une résolution élevée. Reste à savoir quels constructeurs feront le pari de l'Hybrid Graphics, tant d'un point de vue technologique qu'économique.

Le controleur Wi-Fi

Contrairement à Intel enfin, qui intègre ses propres contrôleurs réseau sans fil au label Centrino, AMD a choisi de se reposer sur des fabricants dont c'est la vocation première, tels que Broadcom ou Atheros, un choix que le fondeur justifie comme la volonté de laisser les assembleurs choisir les puces et technologies qui leur paraissent les plus séduisantes sur le marché, sans les tenir enfermés dans un carcan. Avantage : certains spécialistes du réseau sans fil fournissent à l'heure actuelle des composants dont les caractéristiques sont supérieures à celles du contrôleur Wi-Fi 802.11n d'Intel.

Les machines de test

Afin de pouvoir comparer deux plates-formes telles que le Centrino 2 d'Intel et l'AMD Puma, il nous fallait deux machines qui soient suffisamment proches, principalement au niveau du processeur. Les modèles MSI Megabook GX 620 (pour Intel) et GT735 (pour AMD) convenaient pour ce que nous voulions tester, à savoir le couple chispet-processeur des plates-formes AMD Puma et Intel Centrino 2, l'aspect contrôleur graphique devant, selon nous, être traité à part.

Pour la plate-forme Puma, le MSI Megabook GT735

MSI est l'une des marques à proposer des plates-formes Puma, comme ce GT735 qui contient les éléments suivants :
  • 00E6000001702314-photo-msi-megabook-gt735.jpg
    un AMD Turion X2 Ultra ZM-82 fonctionnant à 2,2 GHz ;
  • 4 Go de mémoire vive DDR2 fonctionnant à 667 MHz ;
  • un disque dur S-ATA de 320 Go tournant à 5 400 tours/minute avec 8 Mo de cache ;
  • un chipset 780G mobile, évidemment, et plus précisément un couple northbridge/southbridge AMD RX781/SB700 ;
  • un contrôleur graphique de type AMD Radeon HD 3850 doté de 512 Mo de mémoire dédiée, mais cela est anecdotique puisque ce composant n'entrera pas en ligne de compte dans nos différents tests.

Notez par ailleurs que ce portable propose un graveur de DVD double-couche, un système sonore 4.1, une webcam 2 mégapixels, une connectique Bluetooth 2.0, un lecteur de cartes mémoire, des ports USB 2.0, FireWire, e-SATA, VGA, HDMI et ExpressCard et une puce Wi-Fi « seulement » compatible avec la norme 802.11g. Dernière information : ce portable possède un écran 17 pouces. Nous verrons par la suite que ce détail a son importance.

0190000001701086-photo-carte-m-re-gx735.jpg
    
0190000001701088-photo-chip-wi-fi-gx735.jpg


Pour le Centrino 2, le MSI Megabook GX620

Afin de rapprocher au maximum les différents composants, nous avons également opté pour un portable de marque MSI pour tester la plate-forme Centrino 2. Le GX620, puisque c'est de ce modèle dont il s'agit, est un portable 15 pouces 1/4 contient les éléments suivants :
  • 00E6000001702312-photo-msi-megabook-gx620.jpg
    un Intel Core 2 Duo P8400 fonctionnant à 2,26 GHz ;
  • 4 Go de mémoire vive DDR2 fonctionnant à 667 MHz ;
  • un disque dur S-ATA de 320 Go tournant à 5 400 tours/minute avec 8 Mo de cache ;
  • un couple northbridge/southbridge composé des puces Intel PM45 et ICH9M ;
  • un contrôleur graphique de type NVIDIA GeForce 9600M GT doté de 512 Mo de mémoire dédiée, mais encore une fois, cet élément ne nous intéresse pas vraiment puisqu'il n'entrera pas en ligne de compte dans nos différents tests.

Le Megabook GX620 propose également un graveur de DVD double-couche, un système sonore des plus basiques (2.0), une webcam 2 mégapixels, une connectique Bluetooth 2.0, un lecteur de cartes mémoire, des ports USB 2.0, FireWire, e-SATA, VGA, HDMI et ExpressCard et une puce Wi-Fi compatibles avec les spécifications préliminaires de la future norme 802.11n.


0190000001701090-photo-carte-m-re-gx620.jpg
    
0190000001701092-photo-chip-wi-fi-intel.jpg

Tests synthétiques

Nous avons soumis ces deux plates-formes à une batterie de tests visant à apprécier leurs performances respectives. Du processeur à la mémoire en passant par le bus USB 2.0, voilà les résultats de nos mesures.

3DMark06 - 3DMark05

Afin de n'évaluer que le couple chipset-processeur et non le contrôleur graphique implanté dans nos machines de test, nous avons eu recours uniquement à la partie CPU de ces deux logiciels d'évaluation de performances que sont 3DMark06 et 3Dmark05. Les résultats sont consignés dans ces deux graphiques qui montrent clairement et de façon tout à fait similaire que la plate-forme Centrino 2 et son couple Intel Core 2 Duo P8400 / Intel Mobile 45 Express font mieux que la plate-forme Puma, son AMD Turion X2 Ultra ZM-82 et le chipset 780G mobile. Notez pourtant que les deux processeurs choisis possèdent des fréquences d'horloge relativement proche (2,2 GHz pour le ZM-82 contre 2,26 GHz pour le P8400). Cette différence s'explique probablement par la quantité de mémoire cache de niveau 2 supérieure sur le processeur Intel (3 Mo contre 2 pour le processeur AMD).

01704784-photo-3dmark06.jpg
01704782-photo-3dmark05.jpg

3DMark06 à gauche, 3DMark05 à droite. Les écarts entre les deux processeurs sont similaires, quel que soit le test. Le score le plus élevé est le meilleur.


ScienceMark 2 Memory Bench

Ne vous y trompez pas, ce n'est pas la mémoire du système que nous testons ici, mais celle incluse dans le processeur, à savoir les caches de niveau 1 et 2. Si la quantité de mémoire cache est inférieure (d'un mégaoctet) chez AMD, cela ne suffit pas à expliquer la différence de performances qui existe face au processeur d'Intel, d'autant que les deux CPU possèdent une fréquence d'horloge quasiment identique. La réponse est en fait à chercher dans la bande passante des différents niveaux de mémoire intégrés au processeur, qui est bien plus large chez Intel que chez AMD, quel que ce soit le niveau (L1 ou L2).

01704764-photo-bp-cache-l1.jpg
   
01704766-photo-bp-cache-l2.jpg

Bande passante des caches de niveau 1 (à gauche) et niveau 2 (à droite). Le score le plus grand est le meilleur.


ScienceMark 2 Molecular Dynamic Bench

ScienceMark 2 est un utilitaire de test utilisant le processeur pour effectuer toute une batterie de calculs scientifiques. Ici, c'est une simulation de dynamique moléculaire qui est censée exploiter au maximum nos deux machines en se basant particulièrement sur la fréquence des processeurs. C'est pourquoi la différence entre les deux plates-formes n'est ici que de 6%, toujours à l'avantage du Centrino 2.

01703094-photo-dynamique-mol-culaire.jpg

Temps mis pour effectuer le calcul de dynamique moléculaire. Le plus petit est le meilleur.

ScienceMark 2 Primordia

Autre test de la suite ScienceMark 2, le fameux Primordia. La seule fréquence du processeur n'est ici pas en cause et d'autres éléments des deux configurations sont testés, comme la mémoire cache. C'est pourquoi la différence de performance mesurée à 6% pour le test précédent passe ici à 11%, en faveur du Core 2 Duo.

01703106-photo-primordia.jpg

Temps mis pour effectuer le calcul scientifique. Le plus petit est le meilleur.


Sandra XII - Memory Test

Passons maintenant à l'évaluation des performances de la mémoire de ces plates-formes. La bande passante est un élément essentiel dans la vélocité d'une machine et à ce jeu-là, AMD s'en sort plutôt bien. Les chiffres montrent que l'intégration du contrôleur mémoire dans son processeur dégage en théorie un gain de bande passante de 10% dans les calculs utilisant des nombres entiers (à gauche) et de 12% lorsqu'il s'agit de nombres à virgule flottante.

01704966-photo-sandra-m-moire-int.jpg
   
01704964-photo-sandra-m-moire-float.jpg

La plate-forme Puma est plus à son aise lorsqu'il s'agit de mesurer la bande passante mémoire. Le plus grand est le meilleur.

Tests applicatifs

Si les tests dits synthétiques (c'est à dire qui éprouvent les différents composants d'une machine de manière en donner une vision globale des performances de l'ordinateur) sont intéressants, rien ne vaut quelques applications classiques pour apprécier de quoi sont capables nos deux plates-formes.

Cinebench 10

Commençons donc par Cinebench 10, basé sur le moteur de l'application professionnelle Cinema4D. Cette application utilise dans sa dernière version 10.0 une nouvelle scène 3D. Pour évaluer les performances de nos systèmes, le logiciel effectue le rendu 3D de la scène en question de façon uniquement logicielle et nous donne un indice final sur la rapidité de la machine sans faire intervenir les performances des contrôleurs graphiques.

01703084-photo-cinebench.jpg

Là encore, la plate-forme Centrino 2 met à mal sa concurrente. Le score le plus grand est le meilleur.


Il est clair ici que les performances de la plate-forme d'Intel sont nettement supérieures à celles du Puma d'AMD, de l'ordre de 25%, ce qui représente un écart plus que conséquent qui s'explique probablement par la quantité de mémoire cache du processeur Intel (3 Mo contre 2 pour le Turion X2 Ultra) et surtout par la vélocité de cette mémoire (voir page précédente), mais pas seulement. En effet, cette nouvelle version de Cinebench utilise le jeu d'instruction SSE4 qui favorise donc le processeur Intel.

Compression vidéo

L'un des tests les plus courants quand il s'agit d'évaluer les performances d'une machine consiste à effectuer la compression d'une vidéo et de juger sur le temps mis par les différentes plates-formes pour arriver à bout de cette opération. Ici, nous avons utilisé le logiciel Mediacoder pour transformer une vidéo avi codée en XViD vers le conteneur MP4 et le codec H.264. Les résultats sont sans appel : la plate-forme Centrino 2 est 27 % plus rapide que celle d'AMD. Cet écart est lui aussi important mais il pourrait, du moins en partie, être expliqué par la différence de vitesse en écriture des différents disques utilisés dans les deux machines de tests (voir plus bas).

01703104-photo-mediacoder.jpg

Les écarts sont les mêmes que sous Cinebench 10. Le plus petit est le meilleur.


Performances du contrôleur USB

Il fut un temps où les contrôleurs USB d'AMD éprouvaient quelques difficultés, notamment au niveau des performances. Nous avons voulu vérifier ce qu'il en était actuellement. Pour effectuer ce test, nous avons copié depuis un clé USB Corsair Flash Voyager GT vers le disque dur de chacun des ordinateurs (lecture) 900 Mo de données (pour un total de 100 fichiers), puis avons effectué l'opération inverse (écriture). Les résultats sont reportés dans les graphiques suivants.

01705982-photo-lecture.jpg
   
01705978-photo-ecriture.jpg

Résultats des tests de lecture (à gauche) et d'écriture (à droite). Le plus petit est le meilleur.


Analysons les résultats. Le passage des fichiers de la clé vers le disque dur se réalise plus rapidement sous la plate-forme Centrino 2 que sous la plate-forme Puma, et c'est le cas également pour le transfert inverse. Nous avons évidemment effectué ces tests à plusieurs reprises pour en avoir le cœur net et sommes toujours tombés sur les mêmes résultats.

Un rapide test avec l'utilitaire HDTach nous a rapidement convaincu que le disque dur associé à la plate-forme Puma n'était pas en cause, d'une part parce que les débits en lecture (que l'on doit rapporté au test dit d'écriture) sont similaires pour les deux machines (aux alentours de 65 Mo/s pour la zone du disque dur que vous avons utilisée), d'autre part parce que les débits dont sont capables ces disques sont bien supérieurs à ceux mis en jeu dans notre test (à savoir environ 20 Mo/s de la clé vers le PC alors que le disque Western Digital qui équipe la plate-forme Puma envoie presque 120 Mo dans cette même seconde, et 12 Mo/s du PC vers la clé, soit 5 fois moins que la valeur citée plus haut de 65 Mo/s). Le contrôleur USB de la plate-forme Puma accuse donc une lenteur de l'ordre de 30% en lecture et 37% en écriture face à sa concurrente Intel Centrino 2.

Notez par ailleurs que ces tests HDTach montrent une différence de débit en écriture importante entre les deux plates-formes (158 Mo/s pour le GX620, 119 Mo/s pour le GT735) qui pourrait être à l'origine d'une partie des écarts de performances observés sur le test de compression vidéo avec Mediacoder.

Notre dernière remarque concerne l'occupation anormalement élevée du processeur Turion X2 Ultra lors de nos tests HDTach sur la plate-forme Puma (de l'ordre de 20% contre 3% pour la plate-forme Centrino 2). Nous avons refait ces tests à plusieurs reprises sans observer de changement et ne nous expliquons pas cette charge CPU pour un test qui ne doit, en principe, pas utiliser de telles ressources.

0190000001701094-photo-hd-tach-gx620.jpg
   
0190000001706066-photo-hd-tach-gt735.jpg

Les résultats des transferts USB ne sont pas liés aux performances des disques durs. GX620 à gauche, GT735 à droite.
Le vert est à la mode. Tous les constructeurs parlent désormais de technologiques « vertes » pour évoquer leurs récents produits qui se veulent respectueux de l'environnement. Qu'en est-il de ces deux plates-formes ? Sont-elles économes en énergie ou au contraire ces deux PC tournés vers le jeu (souvenez-vous que le MSI Megabook GX620 contient une NVIDIA GeForce 8600M GT et le GT735 une AMD Radeon HD3850) sont-ils des gouffres à électricité ?

Test d'autonomie

Parlons tout d'abord -et c'est naturel pour un portable- d'autonomie, notion directement liée à celle de consommation électrique. Avec des finesses de gravure toujours plus faibles et des optimisations de mieux en mieux pensées, on s'attend à voir les portables consommer toujours moins pour offrir aux utilisateurs des autonomies de plus en plus confortables. Nous avons donc utilisé le logiciel BatteryMark afin d'évaluer, dans le cadre d'une utilisation bureautique, la durée de vie des deux batteries 6 cellules fournies avec nos machines de test. Pour ce test, nous nous sommes placés en mode dit économique par défaut, sans toucher aux différents réglages de luminosité, par exemple.

01706540-photo-autonomie.jpg

Autonomie des deux ordinateurs en minutes. Le plus grand est le meilleur.


Le résultat est sans appel : l'heure quarante-trois du GT735 équipé de la plate-forme Puma est faible comparée aux deux heures quarante du portable Centrino 2. Si la différence de taille d'écrans (17 pouces pour le portable contenant la plate-forme Puma, 15 pouces pour celui soutenant le Centrino 2) peut expliquer en partie cette différence, elle n'est sans doute pas à l'origine d'un tel écart. Pour connaître la cause de cet écart particulièrement important, penchons-nous sur quelques tests de consommation.

Test de consommation

Nous avons placé nos deux machines dans quatre situations différentes et mesuré, grâce à un wattmètre, leur consommation réelle :
  • dans le premier cas donc, les portables sont placés en mode économie d'énergie et ne sont pas utilisés ;
  • dans un second cas, le mode d'économie d'énergie est toujours activé, mais cette fois on opère un transfert via la connexion Wi-Fi ;
  • dans la troisième situation, on fonctionne toujours en mode économie d'énergie et on lit une vidéo en plein écran avec VLC ;
  • la dernière mesure consiste enfin à connaître la consommation des deux machines lorsqu'elles sont placées en mode performances maximales et lorsque le processeur (et uniquement lui, il n'est pas question des cartes graphiques ici) fonctionne à plein. Pour cela, nous avons lancé des sessions de Prime95 pour chaque cœur des processeurs.

01705244-photo-consommation-eco-idle.jpg
   
01705248-photo-consommation-eco-wifi.jpg

Consommation sans utilisation et lors d'un transfert Wi-Fi. Le plus petit est le meilleur.


Si le TDP (pour Thermal Design Power, l'enveloppe thermique) du processeur n'est pas le seul élément permettant de prévoir la consommation d'un ordinateur, force est de constater ici que la plate-forme Centrino (et son processeur Intel Core 2 Duo P8400 dont le TDP est de 25 W) est légèrement moins gourmande que sa concurrente Puma (et le Turion X2 Ultra ZM-82 au TDP de 35 W).

Cela est vrai que l'ordinateur soit inutilisé (premier graphique) ou qu'il effectue un transfert via les puces Wi-Fi. Deux remarques s'imposent ici :
  • d'une part, l'augmentation de la consommation due à l'utilisation de la puce Wi-Fi est relativement faible, de l'ordre de 13% pour la plate-forme Centrino 2, et de 11% pour la plate-forme Puma ;
  • 13% pour Centrino 2, 11% pour Puma : si AMD laisse les constructeurs implanter les modules de leur choix, force est de constater que celui d'Intel n'est pas vraiment plus gourmand (5 W de puissance supplémentaire demandés contre 4 pour la puce incluse dans la plate-forme Puma).

01705246-photo-consommation-eco-vid-o.jpg
   
01705250-photo-consommation-performance-prime.jpg

Consommation en vidéo et à pleine charge. Le plus petit est le meilleur.


Le fait de visionner un film ne doit pas entrainer une perte d'autonomie trop importante, car c'est une activité que beaucoup de possesseurs de portables pratiquent, lors de leurs voyages en train par exemple. C'est plus ou moins le cas ici, puisque d'une consommation de 29 Watts pour le Centrino 2, on passe à 36 W (soit une augmentation de 7 W ou 25%), et de 34 W au repos, on passe à 39 W pour la plate-forme Puma (soit un surplus de consommation de 5 W, ou 14%). Le couple 780G mobile / Turion X2 Ultra n'a pas donc pas à rougir ici face à la plate-forme Centrino 2. D'où provient alors la différence considérable aperçue lors de notre test d'autonomie ?

Lorsque les deux plates-formes sont mises face à face à pleine charge, la différence de gestion d'énergie est flagrante. Là où la plate-forme Intel Centrino 2 ne dépense que 60 W, celle d'AMD arrive tout de même à 77 W. Une telle consommation lorsque le processeur doit monter en régime couplée avec trop un recours probablement trop fréquent à l'augmentation de la tension pour accélérer le processeur Turion X2 Ultra ont probablement eu raison de la batterie de notre portable de test (qui est par ailleurs strictement la même dans les deux machines). La différence d'une heure constatée lors de nos tests seraient toutefois probablement ramenée à une valeur moindre si le GT735 avait été équipé d'une dalle 15 pouces, mais difficile d'estimer la perte d'autonomie due à cette écran de 17 pouces.

Chaleur dégagée

Nous avons profité de ce dernier test (pendant lequel la chaleur dégagée par la machine est maximale) et de la récente acquisition d'un pistolet-thermomètre à infrarouge pour évaluer la température des portables. Au sortir des grilles d'aération du processeur, nous avons pu mesurer 33°C pour la plate-forme Centrino 2 contre 36°C pour Puma. Une différence qui reste faible lorsqu'on connait le TDP de deux CPU, alors que les systèmes de refroidissement sont similaires.Que vaut la plate-forme AMD Puma face au Centrino 2 d'Intel ? La question était peut-être prématurée tant il paraît difficile pour AMD de rivaliser avec l'expérience d'Intel en la matière. En effet, la plate-forme Centrino a maintenant atteint la majorité technologique (il vient d'avoir 5 ans) alors que le fondeur de Sunnyvale tient en Puma sa première plate-forme mobile. Peut-on d'ailleurs parler de véritable plate-forme mobile lorsqu'on sait que le chipset qui est à la base du Puma n'est autre que le 780G, développé initialement pour les ordinateurs de bureau ? Force est de constater que si AMD a le mérite de se lancer sur ce marché en plein essor, l'écart d'expérience est très important avec Intel.

Tout n'est cependant pas à jeter sur Puma et alors que les processeurs de AMD sont encore gravés en 65 nm là où ceux d'Intel ont une finesse de 45 nm, la consommation des CPU laisse entrevoir de réelles possibilités d'amélioration, car les tests d'autonomie que nous avons réalisés sont probablement entachés d'une incertitude due à la différence de la taille des écrans. Reste à savoir si la gestion de l'énergie (spécialité chez Intel) saura être optimisée par les ingénieurs de Sunnyvale.

Un mot encore sur les performances à proprement parler des deux plates-formes : Intel est pour l'instant largement devant dans ce domaine et les différents benchs que nous avons effectués ne laissent pour l'instant pas de place aux Turion X2 Ultra d'AMD. Mais si la plate-forme d'AMD semble autant en retrait face à sa concurrente, c'est principalement à
0096000000914622-photo-amd-rs780g-chipset-northbridge.jpg
cause des performances de son processeur, le chipset en lui-même ne semblant pas vraiment moins bon que celui d'Intel, mis à part pour le contrôleur USB.

Il est de plus un domaine dans lequel AMD pourrait surprendre, celui du contrôleur graphique embarqué sur sa plate-forme Puma. Le Radeon 3200 pourrait venir taquiner le GMA X4500HD d'Intel, mais cela pourrait faire l'objet d'un article à part entière, c'est pourquoi nous ne l'avons pas évoqué ici.

Enfin si sur le papier la plate-forme Puma d'AMD semble rester encore en deçà du Centrino 2 d'Intel, l'argument du prix des différents modèles d'ordinateurs portables reste à prendre en considération, les modèles tournant avec l'architecture Puma se révélant parfois moins chers que ceux incluant la technologie Centrino 2.

  • Venez discuter de cet article dans le forum

Turion X2 Ultra ZM-82

2

Les plus

  • Une consommation pas si élevée
    pour cette finesse de gravure
  • La marge de progrès !

Les moins

  • Pas de passage au K10
  • Performances limitées
  • Gestion de l'énergie à travailler

0

Performance5

Consommation5

Innovation4


Intel Core 2 Duo P8400

6

Les plus

  • Le TDP (25W)
  • La finesse de gravure (45 nm)
  • Gestion de l'énergie remarquable
  • L'expérience Intel

Les moins

  • Plus de cache pour
    améliorer les performances ?

0

Performance7

Consommation7

Innovation6

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Brave bloque déjà FLoC, le descendant des cookies tiers de Google
Comment choisir votre téléviseur ? Tous nos conseils pour faire le bon choix
Qu'est ce que le réseau Tor ? Est-il infaillible ?
Xbox : Fable, Everwild et Perfect Dark pourraient ne sortir que sur la prochaine génération
Test Odroid Go Super avec Recalbox : une solution portable idéale pour le rétrogaming
Hans Zimmer compose ... des sonneries pour Oppo
Cerise, la première collision accidentelle en orbite
Windows 10X veut-il remplacer Windows 10 ?
Le Palais Idéal du facteur Cheval débarque dans Google Arts & Culture
Bon plan :  le casque audio sans fil Life Q30 Anker est en promotion chez Amazon
Haut de page