nForce 2 IGP - Leadtek K7NCR18G Pro

Julien
14 janvier 2003 à 17h00
0

Un Southbridge étonnant

0078000000054433-photo.jpg
Le southbridge du nForce 2 est surprenant à plus d'un titre. En premier lieu il contient deux contrôleurs IDE Ultra ATA133 indépendants, surnommés DualFast. Chaque contrôleur peut être défini en mode primaire ou secondaire et permet de relier deux périphériques IDE pour un total de 4 périphériques IDE supportés. Ces contrôleurs DualFast supportent les opérations PIO & DMA ainsi que les modes Ultra DMA 33/66/100/133 offrant un taux maximal de transfert de 133Mo/s par canal. La présence de deux contrôleurs IDE séparés permet d'améliorer, de manière significative, les performances du sous-système disque. Il est toutefois surprenant de constater que NVIDIA n'ait pas opté pour le SerialATA mais ce choix se comprend puisque très peu de Disques durs SATA sont disponibles. De plus les constructeurs de Cartes mères pourront à loisir intégrer un contrôleur Serial ATA de marque Silicon Image sur leurs produits. De même, NVIDIA n'a pas jugé bon d'intégrer de contrôleur RAID dans le nForce 2. Comme pour le Serial ATA, les OEM sont libres d'intégrer, ou non, un contrôleur Promise ou HighPoint sur leurs cartes afin de gérer différents modes RAID. Le chip NVIDIA inclut en natif un contrôleur Ethernet 10/100 de fabrication NVIDIA, et un contrôleur Ethernet 10/100 afin de faciliter l'intégration dans un réseau d'entreprise. Si le DualNet est extremement intéressant nous ne nous épancherons pas dessus vu que cette fonctionnalité est désactivée sur la K7NCR18G Pro de Leadtek.

Le nForce 2 supporte nativement les connexions USB 1.1 et USB 2.0 atteignant des vitesses de transfert de l'ordre de 60Mo/s (soit l'équivalent de 480Mb/s), ainsi que le FireWire, alias IEEE 1394, qui supporte pour sa part une vitesse de transfert de 50Mo/s (soit 400Mb/s). Le nForce 2 peut gérer jusqu'à six ports USB en même temps. Afin d'assurer une vitesse de communication optimale entre le northbridge et le southbridge, le nForce 2 utilise l'architecture AMD HyperTransport qui permet d'atteindre un taux de transfert de 800Mo/s alors que les concurrents en sont, au mieux, à 533Mo/s. Le MCP, ou Media Communication Processor gère, quant à lui, jusqu'à cinq slots PCI 32 bits et est capable d'émuler un modem 56k.


Un APU pas comme les autres

0096000000054445-photo-nvidia-mcp-t.jpg
L'APU ou Audio Processing Unit intégré au nForce 2 n'a pas évolué par rapport à celui du nForce 1, malgré un nouveau nom d'usage 'SoundStorm'. L'équipe marketing de NVIDIA a en effet décidé d'affubler toute carte mère dotée d'un southbridge MCP-T du nom de 'SoundStorm'. On retrouve donc les qualités indéniables du processeur audio embarqué, à savoir l'encodage 100% matériel et donc temps réel du Dolby Digital et du Dolby Surround. Le chip sort le son Dolby Digital en AC-3 ce qui permet d'avoir un son 5.1 d'excellente facture avec les enceintes adéquates. Notez que les plateformes nForce 2 sont les seules au monde à être officiellement certifiées Dolby Digital par les laboratoires Dolby. Bien sûr l'APU peut gérer 2, 4, ou 6 enceintes et sort le son en 16 ou 20bit alors que le traitement des signaux entrant n'est assuré qu'en 16bit.

Lors du naufrage d'Aureal, NVIDIA a littéralement débauché leurs ingénieurs qui ont eu pour mission de concevoir cet APU. Comme nous avons pu le voir plus haut l'APU du nForce 2 excède de loin les spécifications AC'97 et regroupe pas moins de cinq DSP dont trois normaux et deux programmables. Cet APU, entièrement conçu pour répondre au cahier des charges de DirectX 8.0, gère 64 voix en 3D et 256 voix en 2D. Il permet de lire des DVD-Audio en 24 bits et 96KHz et de sortir le son en passthrough soit en reliant l'APU à un amplificateur compatible soit en reliant l'APU directement à un coffret d'enceintes compatible 24bit & 96KHz. Au niveau des jeux, l'APU supporte l'EAX, l'EAX2 et l'I3DL2 pour des effets de positionnement et de spatialisation très réalistes. L'I3DL2 ou Interactive 3D Audio Level 2 permet des effets de réverbération, d'occlusion et d'obstruction pour vous immerger toujours plus dans les jeux. D'après NVIDIA l'APU accapare moins les ressources systèmes qu'une carte Sound Blaster Live. Le DSP permet d'utiliser des ambiances sonores telles : underwater, arena, etc. pour rendre le son plus captivant. Egalement au menu, l'APU supporte le DLS2 (Downloadable Sounds Version 2.0) pour appliquer des filtres ou autres couches utilisant des flux stéréo comme source. Les musiciens en herbe trouveront une implémentation MIDI des plus complètes. Tandis que l'equalizer 7 bandes ravira les amateurs de musique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top