Shuttle SB51G

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
28 octobre 2002 à 00h21
0
00AC000000053765-photo-logo-shuttle.jpg
Alors que le secteur informatique n'est pas au mieux et que la morosité ambiante n'est pas aidée par des résultats très moyens, Shuttle est l'une des rares compagnies à dégager des bénéfices. Le Taiwanais profite très largement du succès remarquable des PC miniatures, marché qu'il a en grande partie créé. Leader incontesté dans ce domaine, Shuttle ne se repose pas sur ses lauriers et multiplie ces derniers temps les annonces en tout genre, cherchant par tous les moyens à maintenir sa domination.

Après le SS51G testé à la fin de l'été (cf. notre article), l'annonce du SN41 à base de nforce2 et la disponibilité de nombreux accessoires pour l'ensemble de la gamme XPC, Shuttle présente aujourd'hui un nouveau modèle de mini PC destiné au processeur vedette d'Intel : le SB51G. Architecturé autour du dernier chipset mis au point par le fondeur de Santa Clara, ce mini PC devait sur la papier apporter quelques innovations intéressantes par rapport au vieillissant SS51G.


Jumeaux !

Ils n'ont peut-être pas grand chose à voir avec Arnold Schwarzenegger ou Danny DeVito, mais le SS51G et le SB51G n'en demeurent pas moins incroyablement proches l'un de l'autre. A vrai dire, une fois déballés et mise à part la façade qui a légèrement changée de couleur, il s'agit tout bonnement de la même machine ! Les dimensions sont identiques, les formes sont identiques et même les connecteurs sont identiques ! Il n'est bien sûr pas question de coïncidence et si Shuttle lance des produits aussi proches les uns des autres c'est tout simplement qu'il tente d'imposer sa façon de voir le mini PC.

010A000000055093-photo-shuttle-ss51g.jpg
0136000000055094-photo-shuttle-sb51g.jpg

SS51G / SB51G : vous avouerez que la ressemblance est troublante !

Après avoir développé les SV24 et SV25, Shuttle a en effet trouvé un format qui semble offrir un bon compromis entre puissance, évolutivité et discrétion. Inauguré par le SS50G, ce format a été conservé pour tous les produits qui ont suivi afin de mettre en place un véritable standard. Si une telle norme pouvait se dégager cela serait d'ailleurs tout bénéfice pour Shuttle et les autres fabricants qui auraient la possibilité de réduire leurs coûts mais aussi pour les utilisateurs qui pourraient dès lors envisager l'avenir plus sereinement.

00C8000000054416-photo-le-heat-pipe-shuttle-est-identique-pour-toute-la-gamme-xpc.jpg
Les possesseurs de SS50G ont par exemple pu se rendre compte qu'il leur était possible de faire évoluer leur machine vers le SS51G en changeant de carte mère et en achetant le fameux heat pipe pour réduire les nuisances sonores. Shuttle commercialise également depuis peu des façades de différentes couleurs pour personnaliser le mini PC. Enfin, pour disposer d'une sortie TV ou d'un port DVI sur le SS51G, il est nécessaire d'acheter une carte fille qui s'enfiche dans le connecteur AGP, la CV20. Les utilisateurs seront ravis d'apprendre que cette carte est parfaitement compatible avec le SB51G !


Présentation générale

Un petit coup d'oeil à notre article sur le SS51G (cf. notre test) devrait vous donner une bonne idée de leurs innombrables ressemblances. Ils sont à ce point similaire qu'il nous a semblé inintéressant de refaire une présentation détaillée de ce modèle. Avant de voir en page suivante et de manière plus approfondie les modifications apportées par Shuttle, nous allons donc pour le moment nous contenter d'une présentation relativement sommaire de ce SB51G.

L'aspect extérieur est, c'est une habitude chez Shuttle, toujours aussi soigné et l'impression qui s'en dégage est confirmée sitôt le PC ouvert : tout a été assemblé avec un très grand soin. Au montage, il n'y aura pas plus de problème qu'avec les modèles précédents et si la taille de l'ensemble rend les opérations parfois un peu délicates (pour la mise en place des nappes IDE par exemple), on s'en sort tout de même très facilement. A l'intérieur, il n'y a pas de surprises puisque nous retrouvons ce qui a fait le succès du SS51G : 1 port AGP, 1 PCI, 2 connecteurs mémoire pour un maximum de 2 Go de DDR200 / DDR266 / DDR333, 2 ports IDE pour brancher jusqu'à 4 périphériques UDMA100 et 1 connecteur floppy.

0136000000055090-photo-shuttle-sb51g-un-peu-troit-du-c-t-de-la-m-moire.jpg
0136000000055091-photo-shuttle-sb51g-les-ports-ide-sont-la-norme-udma-100.jpg

La conception du SB51G est pratiquement identique à celle du SS51G.

On retrouve également les nombreuses solutions intégrées à la carte mère afin que la machine soit la plus complète possible. L'affichage est pris en charge via le Northbridge du chipset i845GE alors que c'est le Southbridge qui s'occupe des ports USB2 (2 à l'avant, 2 à l'arrière). Un contrôleur son AC'97 est de la fête afin d'offrir le 5.1 aux amateurs de DVD et notez au passage que les entrées et sorties SPDIF sont toujours présentes en façade et à l'arrière. Les contrôleurs réseau (10/100 Mb/s.) et FireWire (1 port à l'avant, 1 autre à l'arrière) sont bien évidemment encore au rendez-vous.

Enfin, sachez que l'alimentation est identique à celle qui prenait place dans le SS51G. Elle est donc capable de délivrer une puissance maximum de 200 W tout en restant extrêmement discrète. Le fameux heat pipe est à nouveau employé pour refroidir le Pentium 4 et le ventilateur choisi par Shuttle est toujours un modèle 80x80mm signé Sunon. Contrôlé par le système Fan Guardian, il sait lui aussi rester très silencieux, même si ce n'est pas encore le calme absolu et qu'un léger ronronnement pourra se faire entendre.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top