Shuttle SS51G

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
16 septembre 2002 à 02h00
0
0050000000055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
00AC000000053765-photo-logo-shuttle.jpg
Alors que nous testions le 25 juillet dernier, le Shuttle SS50, nous déplorions l'absence de port AGP qui handicapait singulièrement les performances graphiques de la bête. Malgré de nombreuses qualités, ce défaut ne pouvait que décevoir les joueurs qui, dès lors, ne pouvait espérer utiliser les derniers titres dans de bonnes conditions. Shuttle a écouté les recommandations que les utilisateurs ont pus lui faire et, en attendant la venue d'un modèle Athlon à base de nforce2, nous propose le Shuttle SS51G.

Il était temps que Shuttle réagisse et intègre un port AGP à ses mini-PC. En dépit de très nombreuses qualités, cette absence empêchait la marque d'atteindre un public pourtant féru d'innovations technologiques : celui des joueurs ! Chyang Fun, un concurrent des plus dynamiques, propose d'ailleurs depuis un bon moment maintenant, une solution Pentium 4 avec port AGP. Certains défauts de jeunesse ne lui ont toutefois pas permis de séduire un grand nombre d'utilisateurs... Une aubaine pour Shuttle !
00C8000000054423-photo-shuttle-ss51g.jpg


Pas de révolution...

Shuttle a choisi l'évolution en douceur avec son nouveau produit, le SS51G. Rebaptisée XPC, cette déclinaison du SS50 ne change finalement pas beaucoup de son grand frère. Il s'agit plutôt d'un mélange du SS50 destiné aux Pentium 4 et du plus récent SS40 compatible avec les Processeurs AMD. Au sortir du carton on se dit d'ailleurs que Shuttle n'aurait peut-être pas dû reprendre l'aspect extérieur de ce dernier. Il s'agit bien sûr d'une question de goût mais il est certain que la façade plus "plastique" du nouveau modèle ne fera pas l'unanimité ! D'autant qu'au contraire du très neutre gris du SS40, Shuttle a adopté une couleur plus bleu pastel qui n'est, à mon sens, pas du meilleur effet !

Heureusement, Shuttle devrait, dans un avenir proche, proposer à la vente un ensemble de nouvelles façades à mettre à la place de celle-ci afin de casser la monotonie. A côté du SS51G, on trouve à peu près les mêmes accessoires que dans la boîte du SS50. On a par exemple droit aux deux manuels : le premier nous décrit la carte mère alors que le second explique de manière très détaillée le montage du joujou, photos en couleur à l'appui. Shuttle fournit encore une fois un tube de pate thermique, quelques colliers de serrage et tout un ensemble de vis pour ne manquer de rien.

0136000000053764-photo-shuttle-fs50.jpg
0136000000054409-photo-shuttle-fs51.jpg

A gauche la FS50 qui équipe l'ancien Shuttle SS50 et à droite la nouvelle carte mère destinée au SS51G.

L'ouverture du boîtier est très proche avec trois thumbscrews qui maintiennent le capot du PC. A l'intérieur on remarque tout de suite que la carte mère ressemble comme deux gouttes d'eau à sa petite soeur. Il y a bien sûr le port AGP qui permet de faire la différence, mais en dehors de ça il faut bien avouer qu'il n'y a pas grand chose de neuf. Il faut dire que la FS51 employée dans le SS51 est pratiquement identique à la FS50. L'architecture générale de la carte matérialisée par le chipset SiS embarqué est très similaire et les différents composants intégrés à la carte mère le sont également : on retrouve donc la carte réseau 10/100 de marque Realtek, la carte FireWire et les deux emplacements DDR (PC1600, PC2100 ou PC2700) pour un maximum de 2 GO de mémoire. En fait de révolution il est plus sage de choisir le mot "évolutions", celles-ci sont cependant relativement nombreuses.


00C8000000054416-photo-le-heat-pipe-shuttle-est-identique-pour-toute-la-gamme-xpc.jpg

... Mais d'importantes évolutions

Nous n'avons pour le moment décrit que les points communs qui existent entre le SS51G et le SS50 pourtant nous avons dit que Shuttle avait amélioré son produit à destination des Pentium 4 sur de nombreux points en reprenant tout d'abord les améliorations déjà apportées avec le SS40. En effet et on s'en aperçoit dès le déballage de l'ensemble, Shuttle a abandonné les systèmes de refroidissement classique pour un ingénieux "Heat Pipe" : plus besoin de ventilateur, un système de tubes guide la chaleur loin du processeur vers le ventilateur du boîtier et c'est celui-ci qui se charge de l'expédier hors du SS51G.

Ce système s'avère diablement efficace et offre de meilleurs résultats que le ventilateur qui équipait le SS50. Mais il permet en plus de réduire singulièrement le bruit émis par le PC. Le seul ventilateur de boîtier mesure 80mm x 80mm et est manufacturé par Sunon. Shuttle l'a branché sur son système de Fan Guardian qui permet de faire augmenter la vitesse de rotation en cas d'augmentation de la chaleur : en plus de gagner en efficacité et en bruit, on gagne en confort d'utilisation !

0136000000054419-photo-shuttle-ss51g-une-alimentation-bien-plus-compacte.jpg
0136000000054420-photo-shuttle-ss51g-un-nouveau-syst-me-de-fixation.jpg

La première photo montre les progrès réalisés sur l'alimentation, alors que la seconde permet de voir le nouveau système de fixation des cartes.

00C8000000054421-photo-shuttle-ss51g-installation-d-une-geforce-4-ti4600.jpg
Il faut cependant reconnaître que la principale évolution concernera évidemment le remplacement d'un port PCI par un port AGP ! Cela limite d'un côté les possibilités d'évolution (le port AGP ne sert que pour les cartes graphiques) mais permet au SS51G de toucher de nouveaux publics comme celui des joueurs, qui verront d'un très bon oeil la possibilité d'y intégrer par exemple la très en vogue GeForce 4 Ti4200 ! Shuttle a très bien fait les choses puisque même les très longues Ti4400 et Ti4600 pourront être installées sans problème. Il faut toutefois avoir à l'esprit que ce genre de carte graphique chauffe beaucoup et limitera donc d'autant les possibilités d'overclocking du processeur principal.

L'alimentation qui était la cause d'un bruit relativement important sur les Shuttle SS50 et SS40 a ici été remplacée par un modèle nettement plus compact et surtout presque totalement silencieux ! La venue du port AGP a pourtant contraint Shuttle à employer un modèle capable de plus de puissance, mais les quelques 200W que cette alimentation peut fournir n'ont pas entraîné d'augmentation du bruit... Nos oreilles lui sont reconnaissantes !

Ces trois améliorations constituent les principales remarques que l'on peut faire à propos de ce Shuttle SS51G. Elles ne constituent pas une révolution mais ne sont toutefois pas anodines. Le PC devient moins bruyant tout en étant plus performant. La petite alimentation et quelques astuces (fixation des cartes, nappe ronde...) permettent un montage / démontage beaucoup plus simple et plus rapide. Enfin la présence du port AGP permet d'envisager l'avenir plus sereinement et offre à Shuttle la possibilité de toucher de nouveaux utilisateurs ! Pour ceux qui se contenteraient du chip graphique intégré à la carte mère, Shuttle commercialise séparément une petite carte qui vient se mettre sur le port AGP. Cette carte offre un port DVI (pour les écrans LCD), une sortie composite et une S-Video. Il est dommage qu'elle ne soit pas fournie avec le SS51G, mais Shuttle nous a annoncé que c'était pour ne pas saler la note de ceux qui de toute façon voulaient investir dans une carte graphique supplémentaire...

0136000000054417-photo-shuttle-ss51g-vue-de-l-int-rieur.jpg
0136000000054418-photo-shuttle-ss51g-vue-de-l-int-rieur.jpg

L'intérieur du Shuttle SS51G

Il ne faut toutefois pas oublier de parler des modifications qui peuvent paraître mineures car non perceptibles au premier coup d'oeil. Pour que le SS51G soit plus en phase avec les technologies actuelles, Shuttle a en effet choisi de faire confiance à l'évolution du chipset SiS650 : le SiS651. Evolution très sobre mais tout de même intéressante puisque les deux ports IDE peuvent maintenant accepter des périphériques UDMA133, les quatre ports USB (deux à l'avant, deux à l'arrière) sont à la norme USB2.0 et la façade intègre maintenant un connecteur bien pratique : 1 port S/P-DIF de type optique ! Le chip son intégrée à la carte mère a lui aussi changé mais l'utilisateur n'y perd pas au change puisque que le Realtek choisi par Shuttle est maintenant compatible avec la norme EAX de Creative (v1.0).

Pour de plus amples détails sur cette nouvelle génération de PC et sur les éléments identiques au Shuttle SS50 et au SS51G, n'hésitez pas consulter notre grand dossier consacré aux mini-PC.

Lors de notre précédent test, le Shuttle SS50 s'était relativement bien comporté pourvu que l'on ne sollicite pas trop le sous-système graphique. Nous avions réussi à obtenir des performances très correctes par l'emploi d'une ATI Radeon au format PCI et aujourd'hui de nouveaux modèles à base d'ATI Radeon 7500 et même ATI Radeon 9000 devraient permettre de continuer à utiliser très convenablement ce Shuttle SS50.

Inutile cependant de se voiler la face et si le Shuttle SS51G était aussi attendu, c'est bien parce qu'il intègre un port AGP ouvrant la voie à des configurations autrement plus musclées. Configurations destinées aux joueurs bien sûr, mais aussi à imaginer un avenir avec ce mini-PC. On peut très bien imaginer conserver cette machine pendant deux ans en changeant simplement de processeur et de carte graphique.

Avant même de commencer les mesures, on pouvait avoir une idée des performances générales de la machine puisque le SS51G intègre les mêmes composants que son petit frère. Le chipset est identique et nous avons employé les mêmes processeur et barrettes mémoires. Nous n'attendons de ce fait pas grand chose des résultats sous PC Mark 2002 ou Sandra 2002, alors que ceux obtenus avec Quake III Arena et 3D Mark 2001 sont bien davantage dignes d'intérêt. Voici tout d'abord la configuration que nous avons utilisée :
- Shuttle SS51G
- Intel Pentium 4 1.6A GHz
- 512 Mo DDR266, CAS2.5
- Disque dur Western Digital 20 Go UDMA100
- Sparkle GeForce 4 Ti4600 128 Mo

Nous avons donc utilisé les quatre logiciels précédemment cités et nous les avons fait tourner sur trois configurations. Le Shuttle SS51G évidemment mais aussi notre Shuttle SS50 pour évaluer les progrès réalisés et simplement à titre indicatif, nous avons intégré les résultats obtenus sur une machine ATX articulée autour d'un Pentium 4 1.6A GHz (pour pouvoir comparer correctement) et d'une Abit BD7 équipée de 512 Mo de mémoire DDR266 CAS2.5.

022F000000054411-photo-shuttle-ss51g-pc-mark-2002.jpg

022F000000054413-photo-shuttle-ss51g-sandra-2002.jpg

Nos deux outils de mesure "théorique" donnent, comme nous nous en doutions, des résultats pratiquement identiques entre le Shuttle SS50 et le SS51G. Même processeur, même mémoire et même chipset, c'est un résultat sans surprise qui nous indique simplement que Shuttle a procédé à quelques petites optimisations mineures. Les tests mémoires donnent encore nettement l'avantage aux machines "standards" et si Shuttle a réussi à améliorer un peu les performances de son produit ce n'est pas encore ça ! Il faut toutefois remarquer que le reste des résultats est moins déséquilibré et les Shuttle se tirent très convenablement des tests processeur et Disques durs.

022F000000054410-photo-shuttle-ss51g-3d-mark-2001.jpg

022F000000054412-photo-shuttle-ss51g-quake-iii-arena.jpg

Le bilan des tests précédents est évidemment là pour confirmer l'idée que l'on peut se faire de telles machines : des PC dédiés principalement à la bureautique. Pourtant les tests "jeux" viennent apporter un démenti des plus catégorique : le SS50 est évidemment à la traîne mais offrez au SS51G une carte graphique de premier plan comme notre GeForce 4 Ti4600, et vous aurez une machine de jeu tout à fait crédible !

Les résultats obtenus sous 3D Mark 2001 et Quake III Arena en disent long et la GeForce 4 Ti4600 peut s'exprimer tout à fait correctement sur un tel système. Je n'ai pas pu faire de tests avec une ATI Radeon 9700 Pro et au vu de la consommation électrique de cette dernière je ne saurais trop vous conseiller de faire l'essai avant de vous engager dans un tel achat : les performances seraient assurément au rendez-vous, mais c'est l'alimentation qui risquerait de ne pas suivre !

Tous les jeux récents tournaient très bien avec la GeForce 4 à l'intérieur de notre système de test. Détail qui a son importance : même au plus fort d'un jeu comme Medal Of Honor, le SS51G est resté relativement froid, suffisamment en tout cas pour que le système de contrôle de la température ne se mette pas en route. Il n'a de ce fait pas augmenté la vitesse de rotation du ventilateur et nous avons joué sans que le bruit du PC ne nous gêne le moins du monde.


00FA000000054422-photo-shuttle-ss51g.jpg
Après notre grand dossier sur les PC miniatures, il n'était pas utile de faire un très long article sur le Shuttle SS51G. En faire une présentation générale et en détailler les performances était en effet bien suffisant d'autant que Shuttle ne s'est vraiment pas raté avec ce produit et qu'il n'y a finalement pas beaucoup de reproche à faire au fabricant taiwanais.

Son produit constitue sans le moindre doute, le mini-Pc le plus abouti du moment. Il surpasse très nettement la concurrence et ridiculise complètement le SS50 que nous avions précédemment testé. Mieux, il devient vraiment une machine à tout faire, pourvu que vous l'équipiez convenablement : la seule tâche délicate d'accès pour le SS50 est maintenant largement à la portée d'un SS51G accompagné, par exemple, d'une GeForce4 Ti4200 !

Encore relativement jeune, ce marché nous proposera évidemment de nombreuses surprises, Shuttle vient cependant de montrer qu'il avait une bonne maîtrise du concept et sans avoir une avance phénoménale, le fabricant taiwanais se concentre efficacement sur les faiblesses de ses produits pour évoluer. Le SS51G n'est pas absolument parfait : s'il est très discret (beaucoup plus que le SS50) on ne peut tout de même pas encore dire qu'il soit complètement silencieux et son prix pourra représenter un frein pour de nombreux utilisateurs.

Il permet tout de même de voir l'avenir plus sereinement grâce à son port AGP. Il constitue également l'une des solutions les plus silencieuses disponibles dans le monde PC et cela sans ruiner l'acheteur potentiel. Proposé à moins de 400€, il offre, pour ce prix, une machine déjà bien équipée. Une machine qui concurrence maintenant les PC ATX "standards" en terme de performances tout en offrant l'avantage d'être nettement plus silencieuse, plus discrète et plus transportable... Un PC qui peut vraiment prendre place dans le salon ou qui ravira les amateurs de LAN !


Shuttle SS51G

8

Les plus

  • Compacité et finition remarquables
  • Connecteur AGP4X
  • Port USB2.0, FireWire en façade
  • Gestion du 5.1 et présence d'un port optique

Les moins

  • Pas de port infra-rouge ou radio intégré

Note globale9

Performances8

Fonctionnalités9

Confort d'utilisation8

Innovation8

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le Shuttle SS51G sur Clubic.com
Nouvelles façades SS51G disponibles au Japon
Collection automne-hiver chez CodeMasters
IIyama baisse ses prix
Intel déboule sur vos écrans
SAS commercialise Decision Pack, une solution pour le pilotage d'entreprise
Des FAI allemands s’opposent au blocage de sites web néo-nazis
Avec sa version
Facturation à la seconde : L'UFC - Que Choisir porte plainte contre Orange
L'Etat allemand au secours de MobilCom
Haut de page