Jetway MiniQ 450

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
10 octobre 2002 à 12h00
0
0050000000055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
0078000000054862-photo-logo-jetway.jpg
Le succès des mini-PC de Shuttle ne pouvait laisser les autres constructeurs indifférents très longtemps. Si de nombreuses compagnies se sont déjà lancées dans l'aventure au Japon ou aux Etats-Unis, en Europe et plus particulièrement en France l'offre se réservait presque exclusivement aux produits Shuttle déclinés dans la plupart des grandes enseignes : SV24, SV25, SS50, SS40G et dernièrement SS51G. Aujourd'hui, nous avons entre les mains un concurrent plus sérieux, doté de véritables innovations avec le MiniQ 450 de Jetway.

Constructeur taiwanais peu renommé, Jetway commence petit à petit à se faire un nom tant en Europe qu'aux Etats-Unis par la commercialisation de cartes mère très abordables. Visiblement envieux du succès rencontré par Shuttle et considérant sans doute que tout n'était pas encore joué sur ce marché en devenir, Jetway s'est lancé il y a peu dans les mini-PC avec un premier modèle hélas pratiquement introuvable en France et destiné aux Processeurs Socket 370. Aujourd'hui, le fabricant revient grâce à un produit importé en France par Morex : le MiniQ 450 pour Pentium 4.


Présentation générale

Lorsque l'on regarde pour la première fois ce MiniQ, la ressemblance avec le Shuttle SS51G saute évidemment au yeux, mais on remarque dans le même temps qu'il s'agit plus de similitudes que d'une réelle ressemblance. Jetway s'est bien sûr inspiré des créations précédentes de Shuttle et d'autres constructeurs mais a également réussi à apporter quelques petites touches personnelles... Reste ensuite à savoir si c'est à votre goût ou non !

01AE000000054887-photo-jetway-miniq-450-et-shuttle-ss51g.jpg

A gauche, le Shuttle SS51G et à droite, le petit nouveau : le MiniQ 450 deJetway.

Depuis le premier modèle de Shuttle, le SV24, les dimensions des mini-PC ont été, légèrement, revues à la hausse du fait principalement de l'intégration de deux ports d'extension (2*PCI ou 1*AGP / 1*PCI). A partir du SS50, Shuttle était cependant resté fidèle au 300*200*180mm. Jetway agrandit encore un tout petit peu plus ces dimensions pour atteindre un toujours très raisonnable 320*210*180mm. Nous restons avec ce MiniQ 450 dans des limites tout à fait convenables, mais il ne faudrait pas que les fabricants aient la folie des grandeurs au sens propre du terme !


00C8000000054863-photo-jetway-miniq-450-pl-thore-d-accessoires.jpg
Le carton du MiniQ 450 est pour sa part très imposant du fait des nombreux accessoires que Jetway a décidé de livrer avec son PC. Au sortir du carton, nous découvrons un clavier, une souris et une télécommande infrarouge, tous trois plus ou moins assortis au MiniQ. Alors que nous avions reçu en test une souris relativement déparaillée (cf. photo ci-contre), celle qui est vendue avec le MiniQ dans le commerce est heureusement beaucoup plus assortie (cf. photo de la souris plus bas). A côté de ces périphériques principaux, on trouve bien sûr le MiniQ 450 en lui-même et un certain nombre de petits accessoires qui s'avéreront relativement pratique par la suite : un ventilateur Pentium 4, un ensemble de vis, le manuel de montage (en couleur) et celui de la carte mère (hélas en anglais), quatre autocollants pour que le lecteur de disquettes soit coordonné au reste du PC (destinés aux marques les plus courantes : Mitsumi, NEC, Panasonic, Teac, manque juste Sony), une nappe IDE très courte (pour le disque dur) et deux nappes propriétaires (une IDE pour le CD-ROM et une Floppy).


Des petits plus bien sympathiques

Afin d'en terminer avec cette présentation générale et de pouvoir passer à la description approfondie du MiniQ, il est important de détailler l'une de ses spécificités, à savoir les accessoires qui l'accompagne. Nous avons déjà mentionné le petit problème maintenant corrigé de la couleur de la souris, ce n'était de toute façon pas le plus important : il vaut tout de même mieux avoir une souris moins jolie et plus efficace que l'inverse. Au format PS2 pourvue d'une boule et d'une roulette, elle fera d'ailleurs très bien son travail : précise et dotée d'une ergonomie très correcte, elle ne fait pas dans l'esbroufe mais s'acquitte bien de sa tâche. Il faut par contre signaler que nous avons expérimenté quelques petits problèmes de sélection (icônes, menus) lorsque nous avons remplacer cette souris par un de nos modèles personnels... Etrange.

01F4000000054990-photo-jetway-miniq-450-la-souris-est-plus-jolie-comme-a.jpg

La souris dispose maintenant d'une couleur plus assortie.

Le clavier est déjà plus original puisqu'il s'agit d'un modèle de petite taille qui nous conforte dans l'idée que Jetway veut vraiment placer ce PC dans le salon. On regrettera alors d'entrée de jeu que le fabricant n'ait pas choisi des périphériques sans fil pour la souris et le clavier d'autant que lesdits fils sont blancs ! La petite taille du clavier a contraint Jetway à supprimer le pavé numérique qui se retrouve en fait mélangé aux lettres via l'ajout d'une touche fonction. Jetway a en plus intégré 18 touches multimédia sur la partie supérieure du clavier afin de rendre certaines fonctions directement accessibles (lecture multimédia, calculatrice, contrôles Internet...). Une disquette de pilotes est fournie mais sous Windows XP il n'y en a théoriquement pas besoin. En pratique, j'ai tout de même eu besoin de les installer pour que les touches multimédia fonctionnent, il ne m'a par contre pas été possible de modifier plus de 2 des 18 touches : bug ou lacune grave ?

01F4000000054864-photo-jetway-miniq-450-le-mini-clavier-multim-dia.jpg

Un mini-clavier multimédia assez confortable et moins gris que ça en réalité ;-)

Enfin, la télécommande infrarouge est et de loin l'outil qui a le plus éveillé ma curiosité. Dotée d'un trackball et de nombreux boutons, elle devait donc, en théorie, permettre de contrôler très facilement l'ensemble du PC. Pour qu'elle soit capable d'allumer / éteindre la machine, il faut faire quelques modifications dans le BIOS, mais ensuite cela marche parfaitement. Une fois sous Windows, l'installation des pilotes adéquats se fait très rapidement et après un petit redémarrage, la télécommande est prête à l'emploi. Première surprise, une grosse page d'accueil en plein écran nous propose cinq gros boutons pour accéder aux fonctions élémentaires. Plutôt inutile, nous aurions bien aimé pouvoir la supprimer mais, malgré plusieurs tentatives, pas moyen d'empêcher facilement son chargement au démarrage.

01F4000000054865-photo-jetway-miniq-450-une-t-l-commande-tr-s-d-cevante.jpg

La télécommande avec trackball : une idée excellente qui aurait mérité la technologie radio.

Alors que le premier modèle reçu était simplement inutilisable, notre deuxième essai s'est avéré beaucoup plus concluant. Il faut dire que le matériel envoyé aux rédactions pour les tests en voit de toutes les couleurs et des dysfonctionnements apparaissent parfois. C'est maintenant oublié et avec une joie non-dissimulée, j'ai pu me lancer dans l'utilisation de ce périphérique idéal. Si le trackball n'est pas aussi intuitif qu'une souris, on s'y fait assez rapidement et il est bien suffisant pour déplacer le pointeur et aller cliquer sur quelques icônes. On regrettera par contre que les boutons soient un peu "mous" mais rien de vraiment gênant.

L'interface infrarouge choisie par Jetway montre en revanche des limitations un peu plus contraignantes et il aurait vraiment été préférable que le fabricant opte pour la technologie radio, même si le coût n'aurait évidemment pas été le même. Le contrôle n'est pas mauvais au contraire, mais il faudra faire relativement attention à rester plutôt en face du MiniQ. De la même manière il faudra faire la chasse au moindre objet susceptible de se trouver en travers du chemin... L'objectif principal de ce périphérique est cependant largement atteint : on peut utiliser le MiniQ dans le salon sans avoir besoin d'un clavier ou d'une souris !

Mis à part les problèmes de configuration des touches du clavier (qui devrait être prochainement corrigé) et les limitations de l'infrarouge, les périphériques livrés avec le MiniQ sont une très bonne surprise. Ils pèsent sensiblement sur le prix de l'ensemble mais peuvent tout à fait justifier leur achat en particulier dans le cas de la télécommande : il n'existe effectivement aucun périphérique de ce calibre dans le commerce, l'amateur de "PC-Salon" n'aura donc pas vraiment le choix !
Modifié le 18/09/2018 à 11h59
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Soldes Amazon et Cdiscount : le TOP des promos high-tech ce soir !
La France va dédier 1,8 milliard d'euros sur cinq ans aux technologies quantiques
Soldes AliExpress : notre sélection des promos high-tech à ne pas manquer
Soldes : l'excellent casque à réduction de bruit Bose Headphones 700 est à prix cassé chez Amazon
G-Sync Ultimate : NVIDIA réduit ses exigences pour les écrans de demain... bonne ou mauvaise nouvelle ?
L'excellent Huawei P30 Pro est proposé à prix cassé chez Rue du Commerce
Test Realme Watch S : une première montre connectée sympathique et abordable
Solde Fnac : pack gamer avec PC Asus Strix G15 (i7 10870H, RTX 2060) à prix cassé
Ce pack Philips Hue + Echo Dot est à près de -50 % sur Amazon
Haut de page