1,3 million de sites infectés au second trimestre 2010

16 septembre 2010 à 12h45
0
Dans une récente étude publiée par le cabinet Dasient, spécialisé dans la sécurité informatique, il apparaît qu'au second trimestre 2010, 1,3 million de sites Internet ont été infectés. Cela représente une croissance de 50% par rapport au trimestre précédent. L'on dénombrerait désormais 200 000 types d'infections différentes contre 142 000 en début d'année.

75% des sites infectés comportaient un widget écrit en JavaScript. C'est par exemple le cas des outils de mesure d'audience tel que Google Analytics. Notons également que 42% de ces sites affichaient de la publicité provenant d'une source externe. Enfin 91% d'entre eux utilisaient une technologie dépassée avec des serveurs non mis à jour. « Dans la mesure où les cyber-criminels n'ont qu'à regarder les failles de sécurité pour ces applications de serveur et utiliser les kits disponibles pour exploiter ces dernières, les sites Internet utilisant un logiciel dépassé peuvent se transformer en un canal de distribution de malware ». Typiquement, une version de Wordpress non mise à jour peut donc constituer un danger.

0226000003555264-photo-dacient.jpg


Entre avril et juin 1,6 million de publicités vérolées auraient été générées chaque jour. Le plus souvent ces attaques ont été lancées en fin de semaine, précisément au moment où les services techniques des entreprises ne sont pas en fonction. Une campagne de publicité malveillante dure en moyenne 11,5 jours.

Au second trimestre, 43 000 codes JavaScript et 15 000 types d'iFrame malveillants ont été ajoutés à la base de Dasient. Les injections de JavaScript enregistrent alors une hausse de 19% et représentent désormais 74% des attaques perpétrées (contre 55% un an plus tôt). Il faut dire qu'un code JavaScript peut avoir accès à la barre d'adresse, aux cookies de l'utilisateur, et peut même en créer de nouveaux. A contrario, un iFrame ne peut communiquer avec les autres éléments d'une page web. Les hackers utilisent pour la plupart des domaines en .com, « pour que ceux-ci apparaissent aussi légitimes que possible ». Les TDL .cn et .info ont affiché une forte croissance par rapport au premier trimestre.

Lorsqu'un malware est téléchargé, il se glisse le plus souvent dans les dossiers TEMP ou Application Data sur Windows. « Cependant les fichiers exécutables sont parfois copiés dans le répertoire du système », précise les experts. Retrouvez l'étude dans son intégralité ici (anglais).


0226000003555266-photo-dacient.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top