Il y a bien une faille dans Internet Explorer... que Microsoft ne peut pas corriger pour l'instant

21 janvier 2020 à 15h00
0
Internet explorer logo

Au cours de l'année, le navigateur Internet Explorer aura reçu des mises à jour concernant des failles parfois critiques. Microsoft a déjà mis à jour le logiciel en urgence en septembre dernier, face à un défaut de sécurité capable de donner le contrôle d'un ordinateur à un pirate.

Le géant américain vient de confirmer l'existence d'une autre faille révélée pour la première fois par l'US-CERT, la division de la sécurité intérieure chargée de signaler les failles de sécurité majeures. Si Microsoft affirme travailler sur un nouveau correctif, celui-ci ne sera pas prêt tout de suite.

Toutes les versions de Windows sont concernées

La faille dont il est question concerne la gestion de la mémoire par Internet Explorer. Elle touche toutes les versions de Windows, y compris Windows 7 qui ne compte plus de mises à jour de sécurité depuis quelques jours. D'après TechRadar, ce défaut de sécurité serait étonnamment similaire à une faille zero day récemment révélée sur Mozilla Firefox.

Elle est susceptible de permettre à un pirate informatique de lancer du code malveillant sur l'ordinateur exécutant Internet Explorer. L'US-CERT a tweeté vendredi 17 janvier une note de sécurité révélant son existence. Celle-ci indique qu'elle aurait déjà été exploitée par des hackers, une information rapportée par Qihoo360, une entreprise chinoise spécialisée dans la cybersécurité.


Pas de correctif avant le 11 février

Néanmoins, ni Qihoo360, ni Microsoft, ni Mozilla n'ont rapporté le procédé précisément utilisé pour les attaques, ni qui en était à l'origine, ni qui avait été ciblé. Microsoft a déclaré à la rédaction de TechCrunch qu'elle était « au courant des attaques ciblées » et qu'elle « travaillait sur un correctif ». L'entreprise affirme cependant que ce patch ne devrait pas être disponible avant la prochaine série de mises à jour, actuellement prévue pour le 11 février.

La menace semble être prise suffisamment au sérieux pour que la CISA (Cybersecurity and Infrastructure Security Agency, créée en 2018) publie à son tour un avertissement. Elle recommande la lecture de la note de sécurité de l'US-CERT, celle publiée par Microsoft et l'application des mises à jour dès leur publication. Elle ajoute : « Envisagez d'utiliser Microsoft Edge ou un autre navigateur jusqu'à ce que des correctifs soient disponibles ».


En février dernier, Microsoft avait averti des dangers de l'utilisation d'Internet Explorer, essayant de faire passer ses utilisateurs à Edge. D'après le site NetMarketShare, « IE » recensait encore 7,44 % des parts de marché en décembre 2019.

Source : TechRadar
Modifié le 22/01/2020 à 14h55
15
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top