Test Trend Micro Titanium Antivirus Plus 2012 : détection dans le cloud

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
18 janvier 2012 à 09h52
0

Trend Micro Titanium Antivirus Plus 2012

Avec Titanium Antivirus, Trend Micro apportait un peu de fraicheur en suivant la tendance initiée par le Cloud Antivirus de Panda : un antivirus basé sur une base de signatures en ligne. Pari réussi ?

Fonctionnalités[/anchor]

La principale particularité de Trend Micro Titanium Antivirus est donc de ne pas installer de base de signature sur la machine client. Toute la détection s'effectue en ligne. Conséquence positive : la solution est plus légère. Conséquence négative : la protection sera moins efficace lorsque vous êtes déconnecté. Moins efficace, mais efficace tout de même : Trend Titanium propose également une forme d'analyse heuristique qui pourra bloquer certaines menaces.

01F4000004883688-photo-trend-micro-titanium-2012-protection-web.jpg


L'antivirus propose des fonctionnalités extrêmement minimalistes mais efficaces : outre la protection des fichiers et des mails entrant et sortant, il se distingue surtout par un module de blocage des URL malveillantes à la source, avec trois niveaux de sensibilité, et une efficacité à toute épreuve comme on le verra plus bas. La version 2012 s'enrichit en outre d'un nouveau module spécifiquement dédié aux faux antivirus, une fonctionnalité dans l'air du temps puisque les « rogue » font partie des menaces les plus répandues selon les dernières études.

012C000004883688-photo-trend-micro-titanium-2012-protection-web.jpg
012C000004883682-photo-trend-micro-titanium-2012-blocage-site-web.jpg


Interface[/anchor]

Du fait de ses fonctionnalités réduites à l'essentiel, Trend Micro Titanium 2012 propose une interface très légère et simple à aborder. Pas d'onglets, de widgets ou de modules. Le seul écran d'accueil centralise les principales fonctionnalités : lancer une analyse, accéder aux statistiques et accéder aux paramètres.

01F4000004883678-photo-trend-micro-titanium-2012-accueil.jpg


Evoquons ces derniers, également réduits au strict minimum : réglage de la sensibilité du blocage des sites web malveillants, activation de l'analyse des pièces jointes de mail, ajout d'exceptions pour les fichiers et les URL, priorité du démarrage des services au lancement de Windows, ou encore personnalisation du fond d'écran de l'interface !

01F4000004883686-photo-trend-micro-titanium-2012-personnalisation-interface.jpg


Trend Micro joue la carte de la simplicité et c'est plutôt bien vu, à part pour les « power users » qui souhaiteront régler leur protection dans les moindres détails.

01F4000004883684-photo-trend-micro-titanium-2012-parametres-demarrage.jpg


Performances[/anchor]

On l'a dit, Trend Micro Titanium fait partie des antivirus privilégiant le blocage direct des sites web, et s'avère assez radical sur ce point, même avec les paramètres par défaut. Lors de nos tests sur des URL malveillantes actives au moment du test, il nous a rarement laissé accéder à la page web en question, même dans le cas de menaces répertoriées le jour même. Trend Micro semble donc disposer d'une base réactive, et l'utilisateur lambda bénéficiera d'une protection certes radicale, mais lui empêchant normalement tout faux pas. Seuls certains scripts semblent être passés au travers. Sur la détection de notre base de virus, il réalise également un très bon score.

Benchmark : 80-1030


En revanche, il nous déçoit bizarrement sur sa consommation en ressources CPU, l'antivirus ayant visiblement du mal à mettre ses processus en veilleuse lors de l'exécution de tâches lourdes, s'octroyant systématiquement 50% du CPU lors de ses analyses. On a également vu mieux niveau consommation de mémoire vive, même si on reste loin des pics que peut atteindre un Kaspersky Antivirus. L'impact sur le démarrage de Windows nous semble en revanche quasi nul.

Benchmark : 80-1032


Benchmark : 80-1034


Conclusion[/anchor]

Pour les utilisateurs connectés en permanence, Trend Micro Titanium est une solution à prendre en compte : l'antivirus est discret, simple d'utilisation et très efficace, même pour les utilisateurs les plus imprudents, en étant souvent capable de bloquer directement l'URL associée à un téléchargement malveillant. En revanche, sa protection essentiellement basée sur le cloud pourra peut-être sembler moins robuste que celle de ténors tels que Kaspersky, mettant davantage l'accent sur l'analyse comportementale.

Trend Micro Titanium Antivirus 2012

6

Les plus

  • Très simple d'utilisation
  • Blocage de sites web très efficace
  • Impact limité sur le démarrage
  • Module anti rogue

Les moins

  • Moins efficace hors connexion
  • Consommation mémoire importante en analyse
  • Trop minimaliste pour certains

0

Efficacité8

Fonctionnalités8

Performances8

Ergonomie9

Modifié le 19/05/2021 à 13h32
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

CES 2012 : Hubs et webcams HD 1080p non compressée en USB 3.0
Auchan Telecom : deux forfaits à prix réduits qui laissent la data à l'écart
Free Mobile : retard dans la portabilité des numéros et dans la livraison des SIM
Symantec admet que ses serveurs ont été piratés (MàJ)
Motorola Xoom : mise à jour FOTA vers Android 4.0 disponible
Insolite : Google+ facilite la création de mèmes
L'Arcep accorde officiellement les licences 4G
Google accusé de vandalisme par OpenStreetMap (MàJ)
Brevets : Google gagne une bataille contre Oracle
SOPA : Google vire au noir pour lutter contre la censure du Web
Haut de page