AVG récolte vos données personnelles, et ne s'en cache pas

01 juin 2018 à 15h36
0
AVG a mis en ligne une nouvelle politique de confidentialité de son antivirus pour le moins explicite : vous ne pourrez plus ignorer que le logiciel collecte vos données, personnelles ou non, et les envoie à l'éditeur. Ce qu'il en fait ? Cela dépend des données.

La collecte et la monétisation de données, un domaine qui ne surprend plus vraiment personne de nos jours. Mais certains n'avaient pas envisagé qu'un antivirus gratuit, à l'air inoffensif, pouvait en fait se révéler être une machine à aspirer les informations.

AVG est désormais très clair sur la façon dont l'éditeur se finance : puisque son antivirus est gratuit, il faut trouver l'argent ailleurs. Et ailleurs, c'est chez les annonceurs ou les partenaires, friands de données utilisateurs.

Dans sa politique de confidentialité, AVG est on ne peut plus explicite : si vous surfez sur le site de l'éditeur ou utilisez leur produit, vous pouvez transmettre votre adresse IP, vos noms d'utilisateur et de compte et les données connexes, votre numéro de téléphone, votre numéro de carte SIM, les numéros d'ID d'appareil, les numéros d'identification et de licence des produits AVG, l'emplacement géographique.

08174612-photo-politique-de-confidentialit-avg.jpg

Côté « données non personnelles » (entendre qui ne peuvent pas vous identifier), AVG récupère l'historique de navigation et de recherche, le fournisseur Internet ou le réseau mobile que vous utilisez pour vous connecter à leurs produits et des informations concernant d'autres applications sur votre appareil et leur utilisation.

AVG se déclare « susceptible de partager des données non personnelles avec des tiers ». Quant aux données personnelles, elles ne sont pas vendues, mais seraient cédées dans le cadre d'une vente de la totalité ou d'une partie de l'activité de l'éditeur, notamment.

Devant l'ampleur prise par la polémique autour de ces nouvelles conditions, l'éditeur a tenté de réagir via un billet de blog, dans lequel il se justifie et met l'accent sur le fait que AVG ne vend pas les données qui permettent d'identifier les utilisateurs.

Une défense qui risque de ne pas suffire, même s'il faut reconnaître à l'éditeur une certaine transparence, à l'heure où les données personnelles sont largement récoltées, analysées et vendues sans que les utilisateurs n'en sachent rien.

Télécharger AVG AntiVirus Free Edition pour Windows.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Internet des objets : Orange aura son réseau
E-commerce : le Sénat propose la TVA payée à la source pour éviter les fraudes
Groupon licencie 1100 employés et se retire de 7 pays
Quand le numérique s'attaque aux top models
Comment les sociétés IT recruteront en 2016
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page