Malware Flashback : Apple publie un correctif pour OS X Leopard

15 mai 2012 à 11h12
0
0078000000667646-photo-logo-apple.jpg
Apple continue sa lutte contre le malware Flashback et publie un correctif à destination des utilisateurs de Mac OS X 10.5.

Le mois dernier, l'éditeur russe d'antivirus Doctor Web avait publié un rapport selon lequel un nouveau malware identifié sous le nom de Flashback avait infecté entre 550 000 et 600 000 Mac. L'ordinateur de la victime est infecté après la visite d'un site malveillant contenant du JavaScript chargeant lui-même une applet Java. Quelques semaines plus tôt Oracle avait publié un correctif pour sa machine virtuelle mais Apple n'avait pas souhaité distribuer ce dernier.

Au 13 avril dernier, suite à la découverte de ce botnet, Apple publiait un patch pour Mac OS X Snow Leopard (10.6) et Lion (10.7). Celui-ci désactive par défaut les applets Java et en cas de réactivation, les bloque automatiquement si aucun applet n'est chargé pour une longue durée.

Une nouvelle mise à jour est désormais disponible pour les utilisateurs de Mac OS X Leopard (10.5). Cet outil repère les variantes les plus connues de Flashback puis nettoie les machines infectées. Apple publie également un outil permettant de désactiver automatiquement les versions du plugin Flash Player ne disposant pas des dernières mises à jour de sécurité.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

La crypto-monnaie Libra se rebaptise Diem et tente de se distancer de Facebook
Shadow (avis) : un PC dématérialisé aussi bon qu'un vrai ?
Tesla dévoile des évolutions sur sa Model 3
La 5G arrive, OPPO est prêt !
Comparatif des meilleurs rooter Android (2020)
Bend Studio (Days Gone) perd deux de ses développeurs emblématiques
Google Docs s'enrichit de nouvelles fonctionnalités pour gérer et modifier des PDF
e-GMP 800 Volts : Hyundai et Kia dévoilent une plateforme électrique très prometteuse
Vous pouvez créer un événement dans le calendrier sans ouvrir l'application sur Windows 10
Microsoft nettoie sa plateforme Edge Add-ons et retire 18 extension malveillantes
Haut de page