Quand Mozilla suggère de passer de Google à Bing !

Par
Le 11 décembre 2009
 0
02335222-photo-eric-schmidt.jpg
Les récentes déclarations d'Eric Schmidt, patron de Google, au sujet de la vie privée n'ont pas été du goût d'Asa Dotzler, directeur des communautés autour du développement de Firefox chez Mozilla. Sur son blog, il se demande si Eric Schmidt n'est pas tout simplement passé à côté des véritables problèmes posés par la confidentialité des données personnelles sur Internet, et invite tout simplement les internautes à ne plus utiliser Google comme moteur de recherche par défaut au sein de Firefox. A la place, il les invite à opter pour Bing, le moteur de Microsoft, éditeur de Windows et d'Internet Explorer.

Raison de la grogne : une sortie d'Eric Schmidt (photo), interrogé cette semaine sur le plateau de la chaine CNBC. Alors qu'une journaliste lui demande si les internautes devraient envisager Google, et par extension les services en ligne, comme un ami de confiance, il répond la phrase suivante : « S'il y a des choses que vous ne voulez pas que les gens sachent, peut-être faudrait-il commencer par ne pas les faire ».

« Si vous avez à ce point besoin qu'on respecte votre privée, le fait est que les moteurs de recherche - y compris Google - conservent ces informations pendant un certain temps. Il faut bien comprendre qu'aux Etats-Unis, nous sommes tous soumis au Patriot Act, et qu'il est donc possible que ces informations soient mises à la disposition des autorités », ajoute Eric Schmidt. Une façon polie de suggérer que seuls les gens qui commettent des actes répréhensibles ont à se soucier des traces que conservent les moteurs de recherche ?

C'est bien ainsi que le comprend Asa Dotzler qui, sur son blog, se demande si le patron de Google est vraiment à sa place. « Qu'une société qui stocke tant de données personnelles sur ses serveurs soit dirigée par quelqu'un qui ne comprend tout simplement pas le concept de vie privée m'effraie vraiment, et cela devrait vous effrayer aussi », affirme-t-il, avant d'indiquer que Microsoft se montre plus respectueux des informations associées aux internautes, ce que l'on pourra étudier soi même en comparant les pages expliquant les procédures liées à la vie privée pour Bing et chez Google.

Tomber de Charybde en Scylla ? Qu'un des grands noms de Mozilla invite à se tourner vers l'éditeur du navigateur dont les errements justifient en partie le travail effectué sur Firefox ne manque pas de piquant, surtout lorsqu'on sait que Google contribue à hauteur de 89% aux revenus de l'entité commerciale Mozilla Corp (79 millions de dollars en 2008). Les propos d'Eric Schmidt étaient sans doute maladroits. Le conseil sous-jacent - soyez vigilants aux informations que vous êtes susceptibles de laisser à votre sujet sur Internet, n'en reste pas moins des plus pertinents.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top