Kaspersky lance une version Mac de son antivirus

Kaspersky, quatrième éditeur mondial de logiciels de sécurité, annonce le lancement imminent d'une version Mac de son antivirus grand public. Disponible dès la semaine prochaine en version boîte, elle s'adresse aux ordinateurs Apple équipés de processeurs Intel équipés de Mac OS X 10.4 (Tiger) et supérieurs. Un choix qui pourrait paraitre surprenant, dans la mesure où l'environnement logiciel d'Apple est réputé moins perméable aux menaces informatiques que Windows mais qui, selon Kaspersky, trouve sa justification dans deux phénomènes : l'intérêt grandissant des pirates pour Mac OS et l'hétérogénéité des parcs informatiques, particuliers ou professionnels.

« Apple a fait du bon travail pour une société qui n'est pas spécialisée dans la sécurité, mais la popularité grandissante des Mac les sort de l'obscurité et attire désormais les criminels », commente le russe Vartan Minasyan, chef de produit de cette nouvelle ligne d'antivirus, de passage à Paris.

Un nouveau cheval de Troie par semaine

En moyenne, l'éditeur affirme découvrir un nouveau cheval de Troie destiné à Mac OS par semaine. Le rythme n'a rien de comparable à celui de l'environnement Windows, qui serait frappé par une nouvelle menace toutes les trois secondes, mais devrait selon lui tout de même alerter les utilisateurs. D'autant que s'ils ne sont pas directement atteints par les virus et autres trojans venus du monde Windows, les détenteurs de Mac sont susceptibles de servir de relai de propagation à ces menaces. Mieux vaudrait donc les détecter, avant qu'elles ne puissent être transférées à d'autres.

02485824-photo-kaspersky-anti-virus-pour-mac.jpg

Adoptant une interface censée coller aux canons esthétiques de Mac OS X, « Kaspersky Anti-Virus pour Mac » reprend à son compte le moteur d'analyse développé pour la version Windows du produit. Ce dernier cherchera à détecter les menaces spécifiquement Mac, ainsi que les virus Windows ou Linux même si ces derniers ne menacent pas directement la machine exécutant le logiciel.

Outre la protection « permanente », on retrouve différents niveaux de scans (rapide ou étendu) qui peuvent être planifiés. Comme sous Windows, la détection d'une menace entrainera l'affichage d'une alerte, de façon à ce que l'utilisateur s'il veut détruire le fichier concerné ou le placer en quarantaine. Capable de rechercher au sein des partitions bootcamp si celles-ci sont visibles depuis Mac OS X, Kaspersky Mac ne propose pas les fonctionnalités étendues de type « suite de sécurité » que proposent la plupart des éditeurs sous Windows.

La directive viendrait directement d'Apple, qui ne souhaitait pas, selon les représentants de Kaspersky, l'introduction d'un logiciel trop « complexe ». En respectant ce choix, l'éditeur russe ouvre la voie à de futurs produits complémentaires de son antivirus. Kaspersky Anti-Virus pour Mac peut dès à présent être acheté en ligne, et sera lancé en version boîte aux alentours du 22 octobre. Comptez 39,95 euros pour une licence valable un an, sur un poste.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Amazon annule son MMO sur Le Seigneur des Anneaux
Comparatif des meilleures chaises de bureau ergonomiques (2021)
Test Sony Bravia XR-55A90J : le téléviseur OLED qui en met plein la vue
Quel est le meilleur service de SVoD pour regarder votre film ou série du samedi soir ?
Resizable BAR : le point sur la technologie, les performances chez NVIDIA
D’ici fin 2021, on pourra utiliser Starlink en mobilité (avec une grosse antenne quand même)
Quel est le coût d’entretien d’une voiture électrique ?
Comparatif des meilleurs smartphones à - 300€ (2021)
Test ASUS ROG Flow X13 : quand RTX 3080 en perfusion rime avec frustration
Google : le FLoC ne fait pas l'unanimité chez Microsoft et Opera
Haut de page