Windows 7 E : pas suffisant pour Opera Software

16 juillet 2009 à 13h18
0
02222754-photo-bruxelles-internet-explorer.jpg
Suite à la plainte déposée par l'éditeur norvégien Opera Software auprès de la Commission Européenne, Microsoft a décidé de déployer une version spéciale de son système d'exploitation sans Internet Explorer 8. Rejoint par Mozilla et Google, Opera estime que l'intégration du navigateur de Microsoft porte inévitablement préjudice aux principes de concurrence et pointe du doigt un abus de position dominante.

Cependant, les initiatives de Microsoft ne sont pas satisfaisantes pour Opera. En effet, dans un billet publié sur le blog officiel de Windows, Yochay Kiriaty, « évangéliste technique » chez Microsoft explique que par défaut, Internet Explorer 8 sera désactivé afin que « les fichiers ne puissent être chargés par le système d'exploitation et donc rendus indisponibles pour l'utilisateur de la machine ». Cependant tous les composants seront physiquement présents « puisqu'ils font partie du coeur de Windows ». D'ailleurs, plusieurs navigateurs alternatifs utilisent le moteur d'IE.

Hakon Wium Lie, chef des opérations techniques de Microsoft explique à ComputerWorld : « ce n'est pas le petit changement de Microsoft qui restaurera la compétition des navigateurs sur l'ordinateur ». Car plutôt que de retirer IE8, ce dernier est tout simplement désactivé. « le moteur de rendu sera toujours présent », rajoute M. Lie, avant d'ajouter : « qui sait ce qui peut se passer avec Windows Update ? Vous pouvez vous réveiller un matin et voir IE8 sur votre machine à nouveau ».

02305950-photo-ie8-desactivation-par-d-faut.jpg


Pour Opera la solution est simple, Microsoft devrait proposer un formulaire laissant l'internaute décider du navigateur à utiliser. Dans le cas où les logiciels seraient pré-installés, il suffirait alors de les activer. Sinon, un téléchargement automatique suivi d'une installation se mettraient en place. Il s'agit d'ailleurs d'une idée soulevée par la Commission Européenne au mois de juin. Pour l'heure les autorités européennes n'ont toujours pas rendu leur verdict, reste à savoir si la solution mise en place par la firme de Redmond sera jugée assez satisfaisante pour empêcher le monopole de Microsoft sur le marché des navigateurs. Affaire à suivre...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
scroll top