Navigateurs web : SFR propose Skyfire en avant-première à ses clients

15 décembre 2008 à 15h39
0
Un nouvel acteur fort du marché des navigateurs web mobiles ? Skyfire Labs est une société américaine basée en Californie qui a été fondée en avril 2006 par Nitin Bhandari et Erik Swenson. Elle compte aujourd'hui près d'une trentaine de salariés.



Skyfire proposé en avant-première par SFR
00FA000001819454-photo-skyfire-sfr.jpg
Éditrice du navigateur web « Skyfire » disponible notamment aux Etats-Unis et depuis plus récemment en Angleterre, c'est un partenariat avec le second opérateur mobile français qui vient d'être officialisé. Car malgré son statut de jeune pousse et la forte concurrence du secteur avec des acteurs comme Access (Netfront) ou Opera Software (Opera Mini, Opera Mobile), SFR propose en effet dans le cadre de ses « Ateliers SFR » Skyfire by SFR, une première version bêta de Skyfire utilisable en France.

Compatible avec les smartphones sous Windows Mobile (dont le LG KS20) ou Symbian S60 (dont le Nokia N95 8 Go), « Skyfire by SFR » est même dores et déjà compatible avec l'offre Illimythics permettant de disposer d'un forfait d'internet mobile illimité associé. Car tout comme le fait Opera Mini, Skyfire exploite un proxy web qui est censé compresser à la volée les pages web pour les afficher plus rapidement. SFR nous précise donc avoir adapté une partie des points d'accès « wapsfr » pour autoriser l'utilisation intensive sans surcoût d'une telle application.

00C8000001819462-photo-skyfire-sfr.jpg
00C8000001819446-photo-skyfire-sfr.jpg
00C8000001819452-photo-skyfire-sfr.jpg

Skyfire : compatibilité Flash, Silverlight, Ajax et QuickTime
Skyfire est un nouveau navigateur web pour mobiles et smartphones qui s'annonce comme révolutionnaire, cumulant de nombreuses technologies qui ont fait le succès du surf sur PC. Utilisant un serveur proxy décentralisé pour fonctionner, il exploite également le moteur d'affichage « Gecko » de Firefox pour gérer pages HTML, fichiers Flash ou autres langages de développement « Web 2.0 ».

A l'instar du navigateur Safari Mobile de l'iPhone, le navigateur Skyfire propose ainsi d'afficher les pages web mobiles sans les ré adapter au format mobile pour retrouver la même expérience de navigation que sur un PC. Il est de plus compatible entre autres avec les fichiers Quicktime, Windows Media, Silverlight et AJAX. A l'occasion de sa sortie en Europe, Skyfire s'est doté de nouveaux serveurs européens (basés à Londres) qui permet d'afficher les pages web plus rapidement.

00C8000001819456-photo-skyfire-sfr.jpg
00C8000001819458-photo-skyfire-sfr.jpg
00C8000001819460-photo-skyfire-sfr.jpg

« Une compatibilité YouTube native grâce au Flash »

Quel avenir pour « Skyfire by SFR » ?
012C000001819444-photo-skyfire-sfr.jpg
SFR se laisse deux mois pour permettre à ses clients de tester le navigateur web « Skyfire by SFR », l'opérateur se laissant ensuite le temps de la réflexion pour éventuellement l'intégrer par défaut dans les derniers smartphones mis sur le marché. « Il s'agit d'une avant-première et non d'une exclusivité », nous précise SFR quant à une possibilité de le retrouver également commercialisé auprès du grand public ou auprès d'autres opérateurs.

Néanmoins, SFR travaille étroitement depuis quelques semaines avec Skyfire Labs pour notamment remonter les derniers problèmes logiciels rencontrés par ses clients et soumettre de nouvelles idées de développement. Une version Samsung Player Addict du navigateur devrait d'ailleurs voir le jour au premier trimestre 2009.

Côté modèle économique, « Skyfire by SFR » devrait rester gratuit pour les 850 000 clients Ilimitythics de l'opérateur, l'éditeur du navigateur s'y retrouvant en monétisant entre autres la page d'accueil de Skyfire. Cela ne remet pas en cause le partenariat entre SFR et Opera, le navigateur web mobile Opera Mini restant référencé dans l'offre « Best of web » de l'opérateur.

Entre son « Appli Store » et les différents partenariats entre les éditeurs de logiciels mobiles, il reste à savoir si SFR pourrait à terme racheter l'un d'entre eux ou signer davantage de partenariats exclusifs pour se différencier des offres mobiles d'Orange et de Bouygues Telecom. Et si après les exclusivités de produits, les opérateurs s'intéressaient aux exclusivités de services ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Elite Dangerous Odyssey débarquera le 19 mai sur PC
Le DLSS de NVIDIA débarque dans Call of Duty Warzone et Modern Warfare
Xbox Series X|S : plusieurs jeux EA peuvent désormais tourner à 120fps
La OnePlus Watch répare ses erreurs et prépare l'arrivée de l'écran toujours allumé
Le rover Perseverance a synthétisé de l'oxygène sur Mars
Cyberpunk 2077 s'est écoulé à plus de 13,7 millions d'exemplaires
PlayStation Now : la résolution 1080p en streaming arrive bientôt
La souris gamer Roccat Kone AIMO Remastered en promo chez Boulanger (-31%)
Alien: Isolation et Hand of Fate 2 sont les nouveaux jeux gratuits sur l'Epic Games Store
Bon plan : l'imprimante HP LaserJet Pro M15a en promo à moins de 80€
Haut de page