Quand Google repère des failles de sécurité dans le navigateur d'Apple, Safari

23 janvier 2020 à 14h30
0
Tuto Safari

Une fonctionnalité de confidentialité, déployée en octobre 2017 sur le navigateur, exposait en réalité les données des utilisateurs.

Au royaume des géants du numérique, Apple est peut-être celui qui se rapproche le plus d'un « idéal » de la confidentialité, les guillemets sont de rigueur. Le comble, c'est que son navigateur, Safari, conçu pour protéger la vie privée de ses millions d'utilisateurs, faisait état de failles de sécurité dans le système de prévention intelligente du traçage du navigateur, appelé Intelligent Tracking Prevention (ITP). Et le comble du comble, c'est lorsque Google dévoile la coquille à son concurrent, ce qui n'est d'ailleurs pas la première fois.

Une fonctionnalité qui, à la base, doit protéger la vie privée des utilisateurs

La fonctionnalité anti-traçage de Safari, ITP, fut déployée en octobre 2017 par Apple dans le but de réduire l'exploitation des cookies par les différents annonceurs. Dans le détail, ITP enregistrait l'utilisation des cookies pour ensuite empêcher les sites de les utiliser. Sur le papier, l'outil est salutaire, puisqu'il est censé renforcer la confidentialité des internautes et a donné des idées à d'autres acteurs majeurs, comme Google, qui a aussi décidé - à sa façon - de limiter l'utilisation des cookies.


C'est dans le cadre d'un examen de routine, mené par son équipe d'ingénierie, que la firme de Moutain View a décelé plusieurs problèmes de sécurité et de confidentialité dans la fonctionnalité incluse dans le navigateur Safari.

Apple remercie Google

Les failles auraient pu permettre à d'éventuels hackers d'afficher l'historique de navigation et de recherche des utilisateurs de Safari, exposant ainsi leurs données personnelles. Selon le rapport publié par Google, il aurait même été possible de suivre le comportement des internautes sur Internet.


Google a informé Apple en août dernier, indiquant à la firme de Cupertino avoir identifié par moins de cinq types d'attaques potentielles contre son navigateur. Depuis, Apple annonce avoir corrigé ces failles de sécurité, en décembre plus exactement. Avec des remerciements en prime.

Source : Google | CNet
Modifié le 23/01/2020 à 19h35
7
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Facebook Messenger et WhatsApp bientôt réunis ?
scroll top