Le navigateur Opera va embarquer nativement la possibilité de payer en bitcoins sur Android

23 octobre 2019 à 10h39
0
opera_crypto_bitcoin
© Opera

La nouvelle version du navigateur mobile pour Android veut démocratiser l'utilisation du Bitcoin dans la vie de tous les jours.

Moins d'un an après le lancement de son wallet intégré, Opera pour Android supporte désormais les transactions en bitcoins (BTC), et confirme sa volonté d'aller vers un web 3.0.

Payer en bitcoins au quotidien avec le wallet d'Opera

Opera fait un pas de plus vers la démocratisation des cryptomonnaies. Ce mardi 22 octobre 2019, le navigateur web norvégien a présenté la version 54 de son navigateur mobile pour Android. Parmi les nouveautés, dont nous vous parlions hier : une fonctionnalité de paiement par bitcoins (BTC).

Grâce au wallet (portefeuille de cryptomonnaies) directement intégré au navigateur, les utilisateurs d'Opera peuvent donc désormais effectuer des transactions en bitcoins. Un moyen, pour l'entreprise, de simplifier l'utilisation de la célèbre cryptomonnaie au quotidien. « La popularité du Bitcoin grandit, c'est pourquoi nous avons estimé important que notre navigateur le supporte et permette au plus grand nombre de l'apprivoiser », a déclaré Charles Hamel, Directeur crypto d'Opera.

Cette nouvelle fonctionnalité fait ainsi du bitcoin la seconde cryptomonnaie supportée par Opera. En décembre 2018, le navigateur faisait en effet un premier pas vers ces devises en adoptant Ethereum. Par ailleurs, la compagnie a également annoncé que son navigateur Android supportait désormais la blockchain Tron et ses applications décentralisées (DApps).


À l'horizon : un nouveau web 3.0

Le basculement stratégique opéré par l'entreprise norvégienne vers les cryptomonnaies s'inscrit dans une vision plus large : celle du web « 3.0 ».

Le web actuel, dit « 2.0 » ou encore « social », se définit par la capacité qu'on les internautes à interagir. Ces derniers sont actifs sur la toile : ils échangent, commentent et publient des contenus. Pour cela, le web 2.0 repose sur la toute-puissance des géants du numérique, les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft).

Pour Opera, le web doit devenir décentralisé, basé sur la technologie blockchain et servir de support aux cryptomonnaies. Un basculement notoire qui induirait le changement de main de la valeur (financière ou technologique) des ressources : le web repasserait en effet sous le contrôle des utilisateurs et s'émanciperait des GAFAM.

Opera semble aujourd'hui compter sur ses 300 millions d'utilisateurs revendiqués pour initier cette transformation.

Source : The Verge
Modifié le 23/10/2019 à 10h39
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top