Opera Software pointe un bug de SkyDrive

12 novembre 2012 à 15h53
0
L'éditeur Opera Software pointe un bug présent au sein du service de stockage en ligne SkyDrive qui se traduirait par une forte consommation du CPU
005A000003844066-photo-opera-11-logo-gb.jpg

L'année dernière, Microsoft annonçait une mise à jour majeure de son service de stockage en ligne SkyDrive avec une nouvelle version de son application web adoptant les technologies du HTML5 et CSS3. Pourtant, le développeur Hallvord R. M. Steen explique avoir repéré un bug causant le plantage imminent du navigateur Internet Opera.

Le problème ne serait pas dû à l'exécution de JavaScript ou à un plugin mais aux serveurs de Microsoft, lesquels enverraient plus de 2 millions de caractères nuls au milieu du code source. M. Steen ajoute que le bug ne provient pas d'Opera et que le problème surviendrait également au sein de Firefox bien que ce dernier soit plus apte à gérer cette charge. Opera Software devrait contacter Microsoft pour rectifier ce problème et ajoute : « c'est un autre exemple étrange mais révélateur illustrant la raison pour laquelle les tests au sein de plusieurs navigateurs peuvent permettre de trouver des erreurs que l'on attend pas ».

Cet été Microsoft et Opera avaient également planché sur la bonne prise en charge du service Outlook.com. M. Steen expliquait que les spécifications d'ECMAScript n'avaient pas été respectées par Microsoft

000000C805511709-photo-opera-skydrive.jpg
000000C805511711-photo-opera-skydrive.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top