Mozilla fait son mea culpa suite à de gros bugs sur les add-ons Firefox

14 mai 2019 à 12h21
0
Mozilla Firefox

Mozilla s'est expliqué en détail au sujet des add-ons de Firefox qui avaient cessé de fonctionner plus tôt ce mois-ci.

Un simple certificat arrivé à expiration désactivait les add-ons de Firefox de la plupart des utilisateurs.

Certificat expiré et add-ons non approuvés

La gaffe : un certificat utilisé pour signer numériquement les extensions Firefox a expiré le vendredi 3 mai dans la journée. Comme Mozilla avait probablement négligé le fait de renouveler le certificat, Firefox a supposé que les modules complémentaires ne pouvaient pas être approuvés : c'est-à-dire que Firefox les considérait comme potentiellement malveillants. De fait, le navigateur les désactivait tous, même s'ils étaient déjà installés ou si l'utilisateur tentait d'en installer d'autres.

Joe Hildebrand, récemment nommé responsable de l'ingénierie de Firefox, s'est récemment exprimé dans un article publié sur un blog d'entreprise : « Nous nous efforçons de faire de Firefox une excellente expérience. Le week-end dernier, nous avons échoué, et nous en sommes désolés. Nous vous avons laissé tomber, et ce qui s'est passé a peut-être ébranlé votre confiance en nous, mais nous espérons que vous nous donnerez une chance de la récupérer ».



Une erreur qui ne se reproduira plus

En passant premièrement par Studies, l'infrastructure normalement chargée de transmettre des codes de test à de petits groupes ou de collecter des données sur les réactions au contenu sponsorisé, Mozilla a finalement fourni deux mises à jour de Firefox, la 66.0.4 et la 66.0.5. Le problème est donc totalement réglé.

Le directeur de la technologie de Firefox, Eric Rescorla, a exposé ses idées sur les mesures à prendre par Mozilla pour se protéger contre une telle récidive : « Il est clair que nous devons ajuster nos processus afin de réduire les risques d'incidents similaires afin de faciliter leur résolution ». Il s'engage ainsi à trouver un moyen pour repérer ce genre d'erreurs, potentiellement par le biais d'un mécanisme qui enverrait rapidement les mises à jour à tous les utilisateurs et ce, même si tout est en panne.

Une évaluation plus approfondie de l'incident sera publiée cette semaine, à côté d'une liste de changements futurs prévus pour le navigateur.



Source : Computer World.
Modifié le 15/07/2019 à 09h37
12
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top